Projet de loi #Taubira contre le #racisme et l’#antisemitisme…

Christiane Taubira travaille sur un projet de loi afin de faire du  « racisme et de l’antisémitisme des circonstances aggravantes dans de multiples infractions« . Oui, il est temps d’en finir avec ces « véritables plaies béantes sur nos consciences« .

image
CLIC pour Agrandir

Voilà qui devrait nous changer de «La loi Macron». L’article 49.3 ne sera pas nécessaire, je ne pense pas non, un truc de Gauche, de France, pour la République…

(…)

Publicités

L’argument « Projet de loi Copé » de JF Copé, l’enfumage… #Bygmalion

CopéDans la tourmente des révélations de l’affaire Bygmalion, JF Copé avait promis de déposer une proposition de loi sur la moralisation de la vie publique (sic). Ce qui n’était qu’un argument (et qui avait fait marrer tout le monde) l’est toujours malgré sa rédaction et dépôt à l’assemblée nationale. (c’est comme si Jérôme Cahuzac déposait un « Projet de loi Cahuzac » sur l’exil fiscal, pareil)…

Simple argument en effet car, il faut une majorité pour faire passer un texte de loi et surtout un Groupe pour le soutenir, ce qui n’est pas le cas du Groupe parlementaire UMP qui vient de découvrir que son chef, le copéïste Christian Jacob avait versé 3 millions d’euros de leur dotation parlementaire à l’UMP à l’insu de leur plein gré! (il parle de « prêt »). Voici le texte enfumage de Copé

Projet loi Copé 1Projet loi Copé 2Projet loi Copé 3Source

Prochaine étape de JF Copé? les plateaux télés! on sait déjà ce qu’il va dire: « Mon intégrité est totale dans cette affaire (Bygmalion), j’ai d’ailleurs déposé un projet de loi pour une vraie transparence de la vie politique, pour enfin surveiller les comptes des partis, j’appelle le Président de la République et le gouvernement socialiste à plus de responsabilités, qu’ils arrêtent de freiner ce texte que les français demandent, patati patata… »

Mon avis: « Hé Jean-François! On ne t’a rien demandé! Ah si, un truc simple qui tient en une page: Les noms & prénoms des acolytes de la bande organisée, les contours et détails de ce deal avec Nicolas Sarkozy, sans oublier le montant total du braquage et les numéros des comptes bancaires des heureux bénéficiaires de ces millions d’euros d’argent public, ok ? »…

Avec toutes ces affaires de millions à l’UMP (Bygmalion, Dotation parlementaire UMP, financement libyen, écoutes Buisson, etc) on imagine assez facilement l’étendue du désastre des comptes de l’État entre 2007 et 2012 (Présidence Sarkozy) et, on comprend mieux les difficultés et cadavres financiers que découvrent les socialistes dans cette grande mission d’assainissement des fonds publics.