Prix littéraire du blog: “Tendre Nostalgie“ de Yves Nkodia…

Tendre Nostalgie. Les premières pages captivent l’attention, quai de la littérature, excitation du départ vers l’inconnu. Puis, le train de la lecture s’éloigne, les mots sont justes, le lecteur hésite, s’installe confortablement, et se laisse porter par la magie du texte, par le poids des mots, par la beauté des paysages décrits. Évasion…

Ce voyage que je propose permet la découverte, au fil du rail, dans l’ombre de chaque paragraphe, d’un univers imaginaire pour soi, réel pour l’auteur Yves Fernand Nkodia. C’est un ami des années Fac à Besançon (Franche-Comté).

Dans “Tendre Nostalgie“, il décrit avec justesse le riche présent de tous ceux qui quittent l’Afrique un jour, les rêves plein la tête, pour des contrées ou leur accent pose des fois problème…

Comme Aimé Césaire, Yves Fernand Nkodia nous invite dans son “Cahier d’un retour au pays natal. “Tendre Nostalgie chemine le lecteur sur les rails d’une description détaillée, l’entraîne dans la profondeur des forêts lointaines. Sensation d’une marche les  pieds nus, foulant la rosée matinale

A lire près de la cheminée en cette période hivernale. Et la flamme de récit redonne vie aux mots, aux paragraphes qui se suivent dans un agencement précis. Au fil des pages, la lecture s’illumine d’ombres qui filtrent à travers les mots. Le lecteur, s’il prête attention, entend les arbres pleurer leurs feuilles…

Tendre Nostalgie, c’est le récit littéraire que je conseille en cette fin d’année. C’est  mon prix littéraire du blog. Le précédent lauréat de ce prix, souvenez-vous, c’était Alain Mabanckou, un autre copain-d’avant du Lycée, Prix Renaudot 2006 avec le roman: Mémoire d’un Porc épic. Dans l’attente…

LireTendre Nostalgie de Yves Fernand Nkodia, Édition EdiLivre, 2011, 83 pages. En vente ici. A mettre sous le sapin.

Publicités