#Desintox : Les dessous du sondage «71% des Français souhaitent Valls aux manettes…»…

Ce matin dans la presse, le sujet «bilan à mi-mandat de François Hollande» s’accompagne d’un sondage qui fait la part belle à Manuel Valls : «71% des Français souhaitent que Valls prenne en main la direction du pays jusqu’à la fin du quinquennat». Nouvelle Constitution ès-sondage….

Valls Sondage positif

C’est le résultat « exclusif » d’un petit nouveau dans le monde feutré: l’institut de sondage Odoxa. Ma curiosité légendaire sur les instituts de sondage, sur la #ComPol sur et sur Manuel Valls m’a poussé à regarder de près ce sondage. Qui se cache derrière Odoxa? Déjà ce nom Odoxa (et sa signification) Dans Wikipédia: « Doxa est l’ensemble plus ou moins homogène d’opinions (confuses ou pertinentes), de préjugés populaires ou singuliers, de présuppositions généralement admises et évaluées positivement ou négativement, sur lesquelles se fonde toute forme de communication », c’est clair. En cherchant un peu, en deux trois clics via l’ami Google, l’institut de sondage Odoxa s’affiche et livre l’identité détaillée ses responsables (rubrique «Qui sommes-nous»):

Odoxa Valls SondageOdoxa Sliman Bracq

A gauche, un visage connu: Gaël Sliman, chroniqueur hebdomadaire sur BFMTV, Président d’Odoxa, 19 ans dans le métier dont 15 ans à BVA dont il était le Directeur Général Adjoint jusqu’en mai 2014. A droite, Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa, 5 ans d’expérience à BVA au département Opinion jusqu’en août 2014 (début d’activité d’Odoxa), Comme Gaël Sliman, elle est intervenante télé dans l’émission CQFD sur i>TELE, 12 ans d’expérience du journalisme, principalement à BFM et i>TELE .

Deux profils tendance pro-business, partisans de la «conversion des Français aux idées sociales-libérales», plutôt à droite car les opinions sont connues. Lorsqu’on regarde de près ce sondage, on remarque deux choses: 1. Il a été réalisé en ligne (sondage web, OneClic), après de 1006 personnes, nous ne dirons pas «seulement», 2. c’est un sondage choix unique (à gauche) qui oppose frontalement Manuel Valls et F. Hollande. Lorsqu’on sait le penchant «droite» de Manuel Valls, le résultat était attendu, recherché?…

Sondage Valls Hollande

Et lorsqu’on regarde de très près les résultats chez les sympathisants de Gauche, (la même question: « A qui de F. Hollande ou de M. Valls, faites-vous le confiance pour décider des grandes orientations en matière économiques et sociale »)) surprise! C’est F. Hollande qui fait la course en tête malgré de très mauvais sondages…

Valls Hollande Gauche

Étonnant non? Naturellement, ce dernier tableau n’est pas la UNE sur BFMTV et iTELE, « F.Hollande devant Manuel Valls chez les sympathisants de Gauche » n’a pas été retenu dans cette étude, un choix.  Sans aller jusqu’à affirmer une éventuelle connivence (tacite?) entre Manuel Valls et cet institut de sondage, on peut remarquer que cette nouvelle boite «faiseur d’Opinion» Odoxa (Société par action simplifiées au capital de 50 000€) a vu le jour en Mai 2014, c’est à dire un mois après l’arrivée de Manuel Valls à Matignon, simple coïncidence. Ce sondage révèle surtout le fait suivant: Manuel Valls n’est pas de gauche est très « à droite »…

Hollande Valls selon la Droite

Sans commentaire. Donc, ce résultat affiché « 71% des Français souhaitent que Valls prenne en main la direction du pays jusqu’à la fin du quinquennat » est une hérésie, le résultat « Valls » n’est pas un plébiscite sur sa personne mais le résultat d’un profond clivage dans la société comme le confirme ce résultat selon la proximité partisane (sur la politique familiale, la fiscalité et l’emploi).

Hollande Valls Gauche Droite comparaison partisane

Résultat sans appel d’une vraie radicalisation de la droite, elle n’a jamais accepté la victoire de la Gauche en 2012, Only NON.  La « Doxa » à la UNE de la presse n’est donc pas fondée, le Président de la République n’est certes pas « populaire« , même à gauche mais devance sans conteste Manuel Valls dans le cœur de l’électorat PS, c’est une donnée non négligeable pour obtenir le sésame du Parti socialiste pour une éventuelle candidature en 2017.

L’affirmation phare de ce sondage ne reflète pas la réalité dans la comparaison Hollande-Valls.  Non, « 71% des Français ne souhaitent pas que Valls prenne en main la direction du pays jusqu’à la fin du quinquennat, seulement ceux à droite de l’échiquier politique». Le bilan à mi-mandat (c’est aussi celui de Valls, Ministre de 1er plan depuis mai 2012) n’est pas celui espéré par la Gauche (c’est mauvais, très..) mais, diviser et affaiblir F.Hollande pour préparer le retour de la Droite semble être le seul objectif de ce sondage, peut-être parce que les chances de Manuel Valls face aux ténors de la droite traditionnelle (N. Sarkozy, Alain Juppé etç) sont inexistantes et donc,  Manuel Valls n’est qu’une simple donnée dans cette doxa très orientée.

[CQFD].

Publicités