Quand le Figaro combat le racisme…

L’infusion à petites doses de supputations, à la UNE du Figaro

20131108-161741.jpg

Un titre et beaucoup de sous-entendus. «Le devoir d’informer, cette noble cause, ne peut se limiter à des invectives récurrentes sur une même cible». Car, c’est ainsi que naissent les dérives, et la récréation verbale qui l’accompagne.

Liberté de la presse.

Publicités