Vie « extime » et réseaux sociaux: Finalement …

Juste une note. Lecture  (ou réflexion) …

Finalement, c’est très con les réseaux sociaux. La vie extime s’expose, nouvelle norme et nouveau paradigme. En même temps, faire sans, c’est très compliqué, presqu’anti-social. Reste à bien choisir son psychiatre et son psychologue. Pour les flics, pas la peine de s’inquiéter, ils frapperont à votre porte le moment venu, et c’est gratuit – prise en charge de l’État hors trou de la Sécu-.

Demain j’arrête.

Extrait/@helviala

Publicités

Blogs, réseaux sociaux, Web: Message de service…

Sur les réseaux sociaux et particulièrement sur les blogs (politiques), circule désormais et sans complexe, un mauvais son, illégal mais «téléchargeable gratuitement» sur cette plate-forme que nous aimons tant: le Web. commentaires haineux, messages racistes, violence verbale, riantes remarques, etc., de quoi sortir de sa réserve une allemande présentatrice télé, Anja Reschke …

« Anja Reschke rappelle les principes fondamentaux : les appels à la haine sont illégaux, leur prolifération se concrétise dans des faits graves, il n’est pas possible de les tolérer; la justice seule n’est pas suffisamment efficace contre la haine sur les réseaux: la population doit s’en mêler ». La suite du «Message de service» à lire chez GdC.

Pour un «Web propre», faire le ménage sur Twitter, Facebook, sur vos blogs et dans vos blogrolls, sans oublier les fils de commentairesPartageons la gueulante! 

Merci.

(…)

La « théorie sur les cons » appliquée aux réseaux sociaux …

Théorie sciientique sur les cons Slate.frEn cette semaine Zemmour, le magazine Slate édite une sérieuse étude scientifique: «Une théorie sur les cons» et ce n’est pas une blague.

Oui, la connerie a fait l’objet d’un travail très sérieux par Eric Schwitzgebel, Professeur de philosophie de l’Université de Californie, il nous explique que nous avons tous besoin d’une théorie sur les cons («jerks», dans le titre original (modifié) il avait écrit «idiots-guess»). Jerk? Ça n’a rien a avoir avec la danse des années 60-70 (le jerk) de nos aînés dans leur «jerkitude» je précise. Comprendre cliniquement les cons nous permet de rester calme face à cette créature que nous croisons dans la vraie vie, au boulot, et de plus en plus sur les blogs et sur les réseaux sociaux en général.

Une jerkitude, certitude, les cons existent, il suffit de regarder autour de soi, le con, c’est quelqu’un qu’on connaît de près ou de loin: « Être con, c’est être perçu ou percevoir » pour compléter la pensée philosophique de  Francis Bacon, bref. Alors, que nous apprend cette originale Théorie sur les cons? Lecture commentée, pré-bilan de mon observation annuelle. «Les gens disent que j’dis que des conneries, alors là (j’ai une étude scientifique), je vais dire les leur» aurait dit Coluche.

aeon magazine jerk (théorie sur les cons)

D’abord une chose, je partage l’avis de l’auteur sur la définition du con: «le con est incapable de comprendre le point de vue de ceux qui l’entoure et les traite comme des outils à utiliser ou des idiots à gérer plutôt que des semblables sur le plan moral». Le con n’a pas la perception du fait qu’il est con, il pense disposer de droits différents des autres puisqu’il leur est supérieur. Il est l’opposé du «gentil» («sweetheart»), attentionné qui voit les autres comme des personnes distinctes avec des points de vue ayant une valeur. Non, pas de noms, juste quelques exemples sur les blogs et réseaux sociaux.

1. Sur les blogs: le con, souvent dans le voisinage, guette et s’imagine plus intelligent que le taulier du blog, il est donneur de leçon, il aime vous dire ce que vous devez penser ou écrire. Fidèle mais pas troll,  il est souvent 1er commentateur (le 1er commentaire d’un billet influence souvent le fil de discussion, c’est important, il le sait). Conseil: Ne jamais hésiter à sortir la machine à baffes, le con aime les blogowar, le servir, ça le valorise et il reviendra. «un con vaut mieux que deux tu l’auras»

2. Sur les réseaux sociaux (Facebook et twitter en particulier): C’est leur nouveau domaine de définition, ils ont déserté les fils des commentaires des blogs, boudent les forums de discussion et déboulent sur twitter. De plus en plus nombreux, ils nous amusent et nous énervent comme récemment devant la tragique prise d’otage de Sydney, ils ont fait un selfie, heureux comme des

Selfie honte Sydney Prise otages

Conseils: 1. Ne jamais hésiter à faire des copies écrans de leurs œuvres pour les épingler dans un tweet ou post genre: « j’ai trouvé un con« , « le con du jour« , et la sélection du « con de l’année » à l’epiphanie pour la fève est autorisée. Aussi, 2. Pour les cas de racisme, d’antisémitisme, d’islamophobie, d’ homophobie, sexisme etc.. les dénoncer en les citant et appeler sa TL à relayer le signalement sur Twitter pour les bloquer. La connerie oui, l’incitation à la haine ou l’appel au meurtre non.

– Le cas des cons de Gauche. Oublions un instant les cons de droite (plus nombreux au mètre carré) pour n’aborder que le cas des cons de gauche (c’est dans l’image de Slate). Il est désormais admis (j’ai lu sur facebook) que le con de gauche économise son énergie dans la lutte contre les injustices (racisme, antisémitisme, islamophobie etc.) mais décuple d’effort pour t’empêcher de le faire. Son argument type?  » Hé les gens! arrêtez de parler de ce connard, vous lui faites de la pub!». Au fait, le con de gauche n’est ni con ni de Gauche, il défend juste ce qu’il est, c’est à dire, ce que vous dénoncez. Il est presqu’aussi con que celui de droite, plus nocif et imprévisible, un très beau spécimen (non, je ne citerai pas de noms).

– Et quand le con ne fait plus rire: Pour ce dernier paragraphe, on va prendre le bel exemple de Maître Eolas qui s’est enfin décidé de traduire un strip qu’il nous livre avec un petit mot:« (…) C’est pour toi, Éric (Zemmour)».

B5T_h9-CUAEqbY4

En conclusion, comme l’écrit Slate, « Il n’existe pas de con absolu et de gentil absolu (vrai !). Toutes les opinions ne méritent pas un traitement équivalent. Il y en a qui sont répugnantes et détestables. Ne pas être capable d’avoir de l’empathie pour un fanatique n’est pas un signe de connerie. Nous sommes tous d’une façon ou d’une autre et à certains moments des cons (et forcement le con de quelqu’un). Fort heureusement, nous ne sommes pas tout le temps des cons (sauf pendant l’apéro) et nous pouvons essayer de l’être moins ». Maintenant que vous savez (presque) tout, si vous avez des noms…

(…)

Avoir un pote célèbre sur les réseaux sociaux… #trend Cc @jegoun

Depuis quelques temps et sans aucune raison, c’est lui le meilleur selon le baromètre de la célébrité sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui encore, c’est @jegoun le meilleur..

20131018-195500.jpg

C’est ami, on a déjà bu quelques verres ensemble, je suis fier d’être son ami car il est plus célèbre que JustinBibier, il surclasse Jean Luc Mélenchon qui pourtant passe tout le temps à la télé, aujourd’hui encore dans les rues de Paris pour récupérer la contestation étudiante. @jegoun est plus populaire que Manuel Valls, et pourtant, il n’est pas ministre..

20131018-195845.jpg

J’édite ce billet pour garder un souvenir de ce moment de gloire qu’il n’attendait pas et pour vous dire, je connais des gens bien sur les réseaux sociaux, oui #FF @jegoun, mon pote plus célèbre que @valtrier, la gonzesse à Pépère

Jegoun.net

Une notoriété qui va s’arroser longtemps, tout le temps…

[ 😉 ]

Couple-Web de l’année 2012-2013: @Lisepressac & @Guybirenbaum… #FF

S’il fallait retenir deux Web trotteurs pour l’année 2012-2013, un « couple » s’impose sans conteste: L’épicier du web @guybirenbaum et la charmante @LisePressac, partenaires distributeurs « des clics et des claques sur Europe1.« . Laurent Guimier, chef de la bande organisée les félicite, David Abiker aussi, Agnès Léglise est injoignable, Juan Sarkofrance confirme le vote, Nicolas partage mon avis, MarcVasseur a voté deux fois, SebMusset trois…

20130802-083850.jpg

Ils ne passeront pas leurs vacances ensemble mais se retrouveront à la rentrée, quelque part sur le .Net, dans cette difficile fonction d’horloge tendance des réseaux sociaux..

PS: On va éviter les « Oh! ils sont trop mimi!« … Merci.

Billet « j’ai décidé tout seul« , fait.

De l’interactivité et des contenus (télé, blogs, réseaux sociaux)…

rubon159L’intérêt grandissant des réseaux sociaux oblige notre bonne vieille télévision à s’y intéresser. Le monotoring permanent (iPhone, Phablets, Télé, Tablettes etc..) marque la nouvelle donne: interactivité!. Du téléphone au smartphone en passant par le bon vieux Minitel, les choses ont changé avec l’arrivé du numérique et des BoxTv dans nos salons en 2002.

Depuis 2010, une nouvelle ère de l’interactivité s’installe avec la Télévision mobile, nouvelle sociabilisation ... Il faut faire du live, faire réagir de façon instantanée via les réseaux sociaux. Le téléspectateur like, tweet, kweep pour une nouvelle télé-interactive. Et nos tweets s’affichent en 16/9 à la télé. Fini le temps du courrier pour répondre ou participer à un jeu. Un simple  mot-dièse #hashtag suffit pour partager, critiquer, voter etc. Tweetez! vous êtes à la télé!

Regardons ensemble cette infographie sur l’évolution de l’interactivité de la télé. Puis, je vous livrerai mon avis sur une autre interactivité, celle de la production de l’info, de contenus en ligne

2

S’en réjouir ou se plaindre? Je lisais hier un papier de iGénération sur la suppression des postes de photographes dans les rédactions des magazines aux USA (Patron, on peut virer les photographes, on a tous des iPhones!). On le sait, la presse va mal, la solution: réduire les coûts. Le phénomène est aussi visible dans la production de contenus et de l’info sur le net…

Arrivera bientôt le temps des rédactions de presse sans journalistes (Chef, virez les journalistes, on a les blogueurs!). Certaines rédactions  font déjà appel à des blogueurs, les contenus se croisent, se mélangent dans une nouvelle interactivité. Les uns s’inspirent des autres (et réciproquement), la frontière s’estompe, la carte de presse n’est plus le sésame indispensable pour produire du contenu.

A l’allure où vont les choses, il faut s’attendre, dans un avenir très proche, de voir des débats-télés avec des blogueurs aux avant-postes face à des invités politiques. Ils feront les débats, poseront des questions dans une émission par eux, pour eux et sans détours. Donc, une émission par les téléspectateurs d’hier, ils tweeteront dans la télé pour la télé. C’est une idée d’émission que je propose aux chaines de télé pour septembre 2013. Le téléspectateur-twitto va traverser le prisme de l’écran plat pour livrer in situ son contenu en plus de 140 caractères.

Le téléspectateur devient acteur, abandonne le statut de « spectateur » (il faut inventer un autre mot) pour descendre dans l’arène. Le concept même de « téléspectateur » est donc à redéfinir (spectatweet?). Je pense que « le salut de la télé et de la presse » passera par un recentrage sur les missions de base: l’investigation. Le succès de #cash investigation d’Elise Lucet (France2) est la preuve que la télévision (et la presse) a tendance à oublier ses missions premières. L’info-tweet est une facilité dangereuse …  pour elles! Spécialisation par l’investigation et travail dans la durée entre autres, des métiers à redécouvrir …

Pour l’idée « Émission Débats politiques par les blogueurs© », prendre contact avec mon agent pour les droits d’auteur. OK? 😉

|Source infographie|

Caricatures: Quand Facebook censure LePoint.fr …

Liberté d’expression? Pas sur Facebook le réseau social qui s’est permis de censurer le magazine LePoint.fr

Donc, pour Facebook, les caricatures de Mahomet sont en infraction avec les règlements de la plateforme…

Ah! Censure ou Liberté d’expression?

Nelson Mandela: Ah les réseaux sociaux! si seulement …

Mon vieux nègre fête ses 94 ans. Joyeux Twit’ans Vieux Madiba! Une vie, une longue vie sans les réseaux sociaux.

S’il avait eu accès aux réseaux sociaux, aux applications de partage instantané et aux outils de contrôle globaux comme nous, est-ce que Nelson Mandela Madiba aurait passé 27 ans en prison?

En 4 minutes, revisitons, via Facebook, Twitter, Foursquare, Kweeper, Instagram et même Pinterest, les grands événements qui ont rythmé la vie du Prix Nobel de la Paix 1993..

Koko Madiba, ko’nzo! Makambua ngo, néti-néti … néti té… to bandeli.

Je Like. (If You Like, alors partage ce billet sur les réseaux sociaux!)

|Centre of Memory|

#RadioLondres > Genèse d’un hashtag sur twitter…

Le tabou va t-il tomber? Les twittos vont-ils influencer le code électoral? Que se passera t-il sur twtiter vers 17H00? Une certitude, les français parleront aux français via  le hashtag

D’où vient ce mot-clé repris par des millions d’utilisateurs sur twitter à travers le monde, et qui fait trembler le code électoral français? Genèse. C’était le 18 Juin Avril sur Twitter, Le Général MarcVasseur posait la question suivante:

@marcvasseur

un hashtag commun pour les résultats entre twittos ça serait possible pour dimanche ?

Réponse du Capitaine Remi Sabau dit @remisab

? Pourquoi pas. les média Belges avaient annoncé leur intention de livrer les premiers résultats.

Puis, un idée simple: Les français parleront aux français par des codes, en secret toussa. C’est là que le soldat @bembelly, dans la longue tradition de la résistance lyonnaise, twitt ceci.. (le 18 Avril, il est 21h34)

Et, depuis…? est devenu le #hashtag à suivre, en Trending Topic Mondial!. Ce hashtag va de pair avec celui-ci: #JeRespecteLeCodeElectoral, exemple…

Ne pas respecter le code électoral, c’est mal! Voter, c’est mieux! Sérieusement, ce  sur twitter reste un formidable outil de communication, un très bel hommage aux résistants à Londres. Merci à eux.

Mes amitiés à tous les twittos, Cc MehdiYanis@intox2007.

_____________

Relire mon billet :  »Suspension de la campagne> Blogs & réseaux sociaux, ce qu’il faut savoir »

Suspension de la campagne> Blogs & réseaux sociaux, ce qu’il faut savoir…

La campagne officielle prend fin Vendredi soir à minuit. La polémique sur la publication (ou pas) des résultats dès dimanche 18h30 est une chose, le respect de la loi reste la règle.

Certains sont contre, d’autres pour (Nicolas Sarkozy n’est pas contre leur publication avant l’heure). Bizarre. J’ai comme l’impression que quelqu’un veut nous induire en erreur pour se donner les moyens de justifier  »quelque chose ».  😉 …

Voici donc, 5 règles élémentaires pour bien faire…

1. La veille et le jour du scrutin (de vendredi minuit à dimanche 20heures), les règles de propagande électorales sont renforcées. En vertu de l’article L.49 du Code électoral, sont interdits (i) la distribution des bulletins, circulaires et autres documents ainsi que (ii) la diffusion par tout moyen de communication au public par voie électronique de messages ayant le caractère de propagande électorale (interdiction sanctionnée par une amende de 3 750 euros).

2. Le maintien sur un site Internet d’éléments de propagande électorale n’est pas assimilable à la distribution de documents de propagande et ne constitue pas une opération de diffusion prohibée, et ce dès lors qu’aucune modification n’est effectuée. Aussi, les sites de campagne doivent-ils cesser toute publication (i.e. nouveaux messages, commentaires, diffusion de la webradio…) dans ce délai et doivent suspendre tout accès aux fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux depuis les sites de campagne.  Il en va de même pour les réseaux sociaux (comptes Facebook, Twitter, Google+, …) du candidat, de la campagne et des partis politiques.

3. Il convient également de porter une attention particulière aux blogs et aux comptes Facebook, Twitter des grands élus qui, par leurs visibilités et le nombre d’abonnés, risquent d’engager la campagne ou, du moins, d’ouvrir la polémique sur Internet. Pour ces mêmes raisons, les membres de l’équipes de campagne devront être particulièrement attentifs à ne pas engager par leurs prises de paroles sur Internet la campagne dans son ensemble (ne pas parler de la campagne).

4. [IMPORTANT]: Le Code électoral ne vise pas uniquement les candidats ou les responsables politiques. Ainsi, tous les sites de l’univers de campagne et des partis (soutenant la candidature de François Hollande par exemple) devront cesser toute diffusion de message de propagande électorale. Ces sites des candidats resteront accessibles mais ne devront plus être modifiés. Certaines des règles ont vocation à s’appliquer, sans distinction, aux blogs, forums et réseaux sociaux. Les citoyens (et donc les blogueurs) comme les candidats et les militants doivent arrêter de faire campagne pour ne pas influencer et troubler le scrutin. La même interdiction touche les sondages, et ce dans les mêmes délais.

5. Il est donc interdit de publier, diffuser ou faire le commentaire de tout sondage entre vendredi 0 heure et dimanche 20heures (toutefois, ce qui a été publié n’a pas à être retiré).

Allez, un petit dernier pour la route!

 » Les billets Multithématiques, C’est Maintenant! »

En savoir plus? > Un peu de droit électoral (Journal d’un avocat, Maitre Eolas)