Rigueur? On va danser la java de la crise atomique….

G_2 (Obama-Sarkozy)...

Notre bienheureux Président, un fameux bricoleur gérait pour nous et en amateur des crises atomiques. Sans avoir jamais rien appris, c’était un vrai génie, question travaux pratiques dans son atelier de la Lanterne…

[…]

Il s’enfermait aussi à l’Élysée les mercredis, voir les weekends pour faire des expériences. Et le soir, il s’invitait à la télé, nous mettait en transe en nous racontant tout en détails…

Ou presque…

Pour gérer une crise grecque

Mes enfants, croyez-moi, c’est vraiment de la tarte

La question du détonateur se résout en un quart d’heure

C’est de celles qu’on convoque et qu’on écarte…

 .

En ce qui concerne la crise italienne

C’est pas beaucoup plus vache…

[…]

Mais une chose me tourmente depuis 5 ans

C’est que mes solutions de sorties de crise n’ont qu’un rayon d’action

de trois mètres cinquante autour du Palais de l’ Élysée

[…]

 Y a quelque chose qui cloche là-dedans

J’y retourne immédiatement

[Non !!!]

Finalement, on a une préférence pour le ‘’tonton‘’ de Boris Vian by  Serge Reggiani et sa ‘’Java des bombes atomiques‘’. Écoutons…

Copie Carbone à Lady AppolineRomain_B, Sylvie, VariaeZikio. Zinfos, Le Vieux, NJ.

Merci à Axelle B. 😉

Publicités

Rigueur budgétaire: Nicolas Sarkozy trahi par un graphique…

Nicolas Sarkozy a écrit une lettre aux parlementaires pour inscrire dans le marbre de la constitution, la rigueur budgétaire sur les finances publiques. Très bien! La question sur la constitutionnalité de cette démarche se pose, mais passons….

Personne n’a oublié la phrase suivante de Nicolas Sarkozy en 2007: ‘’Je m’engage à gérer les finances publiques de la France comme un bon père de famille‘’. Alors, regardons ce qu’il a fait, notre bon père de famille…

Étonnant non?. Donc, sans commentaires. L’excuse de la crise n’est pas recevable car, d’autres pays ont su tirer leur épingle du jeu.

C’est le banquier de la famille qui doit être content. La règle d’or des finances publiques ne peut être une nouvelle promesse électorale. Ces deux graphiques sont tirés d’un billet détaillé de N. Jegoun: ‘’Nicolas Sarkozy : le budget à la lettre ‘’.

En conclusion

‘’Nicolas Sarkozy n’a aucune leçon à donner, il a même plutôt une repentance à avouer: c’est sous son mandat que les comptes publics se sont dégradés avec la plus grande rapidité et, hélas, la plus grande intensité‘’

François Hollande, 26 juillet 2011.

A défaut d’une modification de la constitution, il serait peut être plus simple de changer de chef de famille