Retrait pancarte coloniale à Paris: «Au Nègre Joyeux» vous dit d’aller «Moufter» ailleurs …

Enseigne Au nègre joyeux#LeCroyezVous? Aujourd’hui encore au 14 Place de la Contrescarpe au niveau de la rue Mouffetard à Paris (Ve), une enseigne en bois d’une ancienne chocolaterie se visite (coordonnées GPS : latitude: 48.844483, longitude: 2.349445). «Au Nègre Joyeux», un passé-présent où l’on voit un Noir servir du chocolat à sa maitresse – Non c’est pas ce que vous croyez, ça se disait à l’époque. « Maitresse« , cette expression liée à la servitude n’a rien à voir avec sa « joyeuse » déclinaison de notre temps-. Passons.

Ce « tableau » protégé par une vitre, daterait du dix-huitième siècle et vantait ce qui (…), disons, – je reprends-, Ce «tableau» valorisait une comique joyeuseté, le « bon temps des colonies». Ce vestige esclavagiste ne choquera plus les passants. En effet, le Conseil de Paris a décidé ce lundi de retirer l’enseigne de l’espace public. Ce « vernissage urbain » n’avait que trop duré, il était temps.

Au Nègre Joyeux Paris C'est fini

Que les esprits chagrins se rassurent. Comme ici suggéré pour l’ensemble des ces œuvres encore visibles dans notre espace public, ce témoignage de la France coloniale ne tombera pas dans les oubliettes, l’enseigne sera restaurée et conservée au musée Carnavalet (IIIe). Oui, on n’efface rien, on garde! Un « patrimoine », témoignage du passé de cette belle France que nous avons en partage. Et « vous irez Moufter ailleurs, en privé», seuls avec l’archivé, si besoin. Et comme le disait si justement Christiane Taubira

« Le seul moyen de se débarrasser du passé, c’est de le prendre en compte ».

Christiane Taubira « Le seul moyen de se débarrasser du passé, c'est de le prendre en compte ».

Ça c’est fait. Next? Les statues esclavagistes des suprémacistes Français. Oui il y en a, beaucoup, pas qu’en Amérique, en France aussi, les « prendre en compte et s’en débarrasser » une bonne fois pour toute.

Désormais, vous irez moufter ailleurs, loin de la rue Mouffetard

./…

 

Publicités