[C l’Afrique] : Dans les @connivences de Norbat de Paris, 1er Roi du Shopping … #MagnifaiK

Norbat de ParisJ’ai longtemps hésité avant de vous parler de ce personnage fantasque qui sévit sur Youtube dans des vidéos «Tapages et Délires»: Norbat de Paris. C’est qui ce mec? Ok je vois, je vous explique…

C’est l’histoire d’un mec, normal (vue d’Afrique), un sapelogue qui a fait exploser l’audimat de M6 dans l’émission «Les Rois du Shopping», un mec bizarre qui a réussi l’exploit de placer le Hashtag #NorbatDeParis au top One des Trends de Twitter, ça calme. Oui, ce n’est pas rien pour un «parfait inconnu du grand public», riche de sa seule «popularité dans la Société des Ambianceurs et personnes élégantes (Sape)» déjà à la UNE dans une expo au Palais de Tokyo à Paris, une méga grande gueule, limite philosophe pour ne pas dire autre chose, un mec désormais couronné 1er Roi du shopping de France et de Navarre. Ah! Vous y êtes? Non? Toujours pas? Ok, puisque vous avez raté l’émission, j’ai trouvé sur le net un résumé de la prestation de Norbert dit «Norbat de Paris»

 

Prestation atypique d’un personnage qui ne l’est moins. Il serait difficile de compiler toutes ses extravagances verbales et vestimentaires, je dirais pour faire simple, qu’il est célébré, chanté et détesté, qu’il adore les Sape’oWar, (l’équivalent de nos p’tits Blogowars mais pour la Sape), et sa prestation norbalise (si je peux) ce qui n’était qu’un simple phénomène de mode (sic) dans le pays des Grandes Gueules, le Congo, avant de devenir une sorte d’identité cultuelle, ici présentée par Norbert dans sa version extrême. Allez, le voici hors M6, dans cette vidéo qui commence par sa «descente à Mavula(Brazzaville)» en 2013  (avec escorte et tout le tralala comme c’est pas permis) et qui se termine par son clip musical (accessoirement musicien in «Kanga Langa» trad. Noue ta cravate). Bienvenue chez moi! Entrez …

 

Maintenant qu’il a gagné son «titre de noblesse», la puissance Norbatique va être terrible! Ba n’kàka ba ta, « binkuti kua bitua bantu », Bafuiri! (comme on dit, là-bas). J’imagine assez bien la tronche hébétée de ses «adversaires ès qualités » et la joie de son fan club, ça va être quelque chose. M6 a crée un monstre médiatique qui déjà existait: Norbat de Paris. Le Congo est fichu, ce truc (la Sape) ne va jamais s’arrêter, et c’est bien.

Norbert de Paris? Fallait pas l’inviter, les autres n’avaient aucune chance…

(…)

Nostalgie et paradigme de l’élégance: Envie de couleurs…

Pierre Desproges disait en son temps  »La nostalgie, c’est comme les coups de soleil: ça fait pas mal pendant, ça fait mal le soir ». Il se fait tard, la nuit enveloppe Rhône et Saône, le soleil s’est couché derrière l’épais brouillard qui prive la capitale des Gaules des charmes de la lune.

Et, J’ai comme une envie, une grosse envie de soleil, de lumière et de couleurs! Exit le gris, le sombre, le flou, l’hiver s’annonce, les villes s’illuminent, c’est féerique. Fêtes des Lumières? Attendre le 08 décembre

Quelque chose manque à l’appel. La nonchalance verbale et vestimentaire, ces rires à ne plus en finir, ces battles élégantes sur les rythmes de Rumba congolaise. J’oubliais, ce concert live à Tié-Tié Pointe-Noire aux allures de fashion week, en compagnie de Ya Marc et de Nina qui n’en croyait pas ses yeux. Un autre monde… Souvenirs, Couleurs, Symphonie: Morceaux choisis…

Soleil, détente, Matalana.
Binkutsi kua bi tua bantu. Ma K.O

Le long du fleuve Congo ou de l’autre côté, à Kin-la-belle, Wengue Musica…

Et demain, il fera jour… à Lyon.

Élégance: un Congolais dans «Gossip Girl», les rois de la Sape

[Relisons ce billet, Première édition 10 juillet 2010]: La célèbre série américaine « Gossip girl » a fait escale à Paris pour le tournage des épisodes à venir. Dans la revue des images glanées (au hasard) sur internet, une image  a attiré mon attention:

Pourquoi cette image? Elle me renvoie à mon Congo natal, dans la Société des ambianceurs et Personnes Élégantes (SAPE). La Sape, devenue Sapologie est un art de vivre, une culture urbaine ancrée dans le subconscient collectif de l’Afrique centrale, une nouvelle religion dite « Kitendi«  orientée sur l’économie du signe, c’est -à- dire vouloir paraitre.

Décryptage photo .

  • Costume 150% toile avec rayures, taillé sur mesure (JC de Castelbajac ?)
  • Poches rabats inclinées et surélevées
  • One bouton, finition cousue main
  • Manches veste à boutonnières percées, cousues en fil d’écosse
  • Cravate assortie au costume, pochette (kitambala) en coton d’Afrique, assortie
  • Chaussettes fil à fil (obligé)
  • Chaussures cuir de chameau, tissées Mabachi Ma’ Sassou
  • Chemise col italien en toile (Trévira Pacavira ?)..
  • Ceinture confection artisanale (obligé)
  • Le +: Canne en bois noir  Wenge
  • Donc: Nationalité CONGOLAISE Sinon, c’est n’est pas possible….
Morceaux choisis….
Bébe sapeur Congolais
Bébé sapeur Congolais
Sapeurs et »battle » de sape à Brazzaville -CONGO-
Sapeurs-et-sapelogues-congolais:  »Go-Chic Boys ? »…
Sapeur à la jarretière jaune

Si vous cherchez une destination pour les vacances, je vous conseille de visiter le Congo. Oubliez les Gossips Girls, Les  »Go-Chics boys » congolais animeront vos journées par des Fashion-Week permanentes (Fashion Days?) dans les rues tracées de Brazzaville ou de Pointe Noire sur la Côte Atlantique.

«Dominus vobiscum»


Bookmark and Share