Sarkozy et le Référendum > La preuve par l’image…

Faire simple. Victoire du NON lors du référendum sur le traité Européen le 29 mai 2005

Nicolas Sarkozy, l’actuel chantre de l’arme référendaire l’avait tout simplement annulé dès son arrivée au pouvoir en 2007, il déclarait le 19 octobre…

Ratification parlementaire! Exit le vote des Français, Explications de FranceTélé

Plus récemment. Le cas de la Grèce, souvenez vous…

Le 1er Ministre grecque Georges Papandréou, contraint d’appliquer les accords drastiques du sommet européen du 27 Octobre 2011 avait proposé un référendum au peuple grec (pour ou contre de nouvelles mesures d’austérité ?).

Sarkozy consterné par l’annonce de ce référendum avait exprimé son courroux depuis le perron de l’Elysée. Sous le crépitement des flashs de la presse… (Alerte référendum!)…

La suite de la tragédie grecque? vous la connaissez. Aussi. Depuis le 31 janvier dernier, sur proposition Sarkozy et Angela Merkel, le Conseil européen, a décidé de confirmer deux nouveaux traités européens:

1- traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’Union économique et monétaire (TSCG).,

2- traité établissant un mécanisme européen de stabilité (MES), lié au précédent.

Ces deux traités portent sur le transfert des compétences budgétaires vers les instances européennes et, vont au delà de ce que prévoyait le traité de Maastricht et de Lisbonne.  Aucun référendum n’est prévu