Pas à la UNE: le discret vapotage du Figaro-Sofres …

En panne de cigarette électronique, de retour chez mon buraliste, cette UNE du Figaro (édition papier) qui captive l’attention…

UNE FIGARO

Il faut croire qu’on est au moins deux. J’y reviendrai dans un prochain billet. Aujourd’hui, le même Figaro « publie » très discrètement un sondage co-réalisé avec TNS Sofres qui mériterait une belle manchette à la UNE. C’est un sondage qui fait la part belle à la gauche et, une première, tape sur la droite avec traitement spécial pour Jean François Copé. Publication délocalisée sur l’autre officine MyTF1 qui titre dans un billet: Valls toujours au top, Copé chute encore.

20130531-135802.jpg

A droite, le top 3 est composé de François Fillon (33%), Nicolas Sarkozy (32%) et Alain Juppé (31%). Jean-François Copé, Président autoproclamé de l’UMP, malgré les ManifContreTous, est relégué très loin derrière avec une cote en baisse de 4 points (17%). Il se veut « Président » d’un parti « populaire« , adversaire de F. Hollande et peine à être plus populaire…

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls conserve sa première place (personnalité politique préférée des Français) avec une cote à 38%, mais pas à la UNE du Figaro. A gauche, il est suivi par Martine Aubry (30%) puis par Bertrand Delanoë (29%). L’analyse vidéo de TNS Sofres est assez intéressante…

C’est plutôt flatteur pour la gauche par les temps qui courent. On peut s’arrêter là et dire Gloire! Mais non,  Une autre lecture est possible, deux hypothèses…

1. Ce sondage arrange le Figaro qui visiblement ne roule pas pour Jean François Copé. Tester la popularité de Sarkozy dans l’hypothèse d’un éventuel retour peut justifier l’investissement financier (Combien ça coûte un tel sondage?). Cette hypothèse valide la thèse de « la guerre interne de la droite« . François Fillon semble résister à l’offensive Sarkozy depuis sa prise de distance lors de sa dernière visite au Japon « candidat quoi qu’il arrive » avait-il déclaré.

2. Proposer (ou opposer) à François Hollande un challenger dans l’espoir de le voir s’émanciper en 2017. Le Figaro espère ainsi l’éclosion d’un nouveau talent interne au PS. L’objectif? Faire naitre une velléité présidentielle chez Manuel Valls et pourquoi pas deux candidats PS en 2017, en plus de Jean Luc Mélenchon. Hypothèse tapis-rouge pour une éventuelle candidature de Nicolas Sarkozy en 2017. C’est une option possible, calcul politique….

En résumé et pour répondre à Fadette qui disait: « C’est vrai parce que je l’ai entendu sur BFMTV (ou iTélé) », mon conseil: L’information politique est d’une naissance qui nous dépasse. La cigarette électronique va connaître des restrictions d’utilisation dans les lieux publics, il serait peut être temps que le Figaro arrête de vapoter

Sondage Figaro-Sofres

Publicités