Le terroriste du #Thalys ment… #Arras

Comme le dit si bien Homer à qui j’emprunte ce titre: «Oh pinèse! En plus, il nous prend pour des cons!». Via son avocat, le terroriste du Thalys Amsterdam-Paris nous avait vendu la soupe suivante, (je résume, avec traduction):

Tirs dans un Thalys : les premières confidences d'Ayoub el-Khazzani

«Je ne suis qu’un pauvre SDF de la Gare de Bruxelles-Midi, je faisais les poubelles et puis un jour, j’ai trouvé par terre un sac avec une Kalachnikov et plein plein de cartouches, la chance de ma vie! Et c’est là que je me suis dis: «Et si je braquais une banque? Non, c’est trop dangereux les banques, ça ne bouge pas, avec l’alarme qui va se déclencher, la police saura très vite où je suis, et donc, j’ai changé d’avis pour le train qui lui se déplace, j’aurais l’impression de déjà prendre la fuite tout en la braquant! Je voulais juste faire comme les gangsters dans l’Orient-Express: «Hauts les mains! Le premier qui tire je bouge! ou l’inverse)». Pour m’enfuir, je n’avais qu’à sauter du train en marche à 300 km/h, voilà. Désolé, j’aime les trains depuis tout petit…».

Sauf que ce salaud d’idiot de terroriste a oublié une chose: Dans «le crime de l’orient express d’Agatha Christie», le téléphone portable n’existait pas, lui en avait un, et autre chose, que les 40 vierges accoudées sur le zinc au bar, c’étaient des Marines, des Ricains

Thalys le terroriste avait un portable opération préparéThalys Arras terrorisme orientexpress

Bref, le terroriste du Thalys ment. Mon avis: « Les leçons trop bien apprises à «l’Université du terrorisme» ne résistent pas à l’épreuve de l’investigation scientifique», le savoir. Le mensonge, la nouvelle arme fétiche des terroristes, un talisman.

Armes terroriste Thalys Arras Amsterdam-Paris

(…)

Publicités