Triple A-: Après Sarkozy, son modèle Allemand…

La grande Allemagne de la Chancelière Angela Merkel, le modèle, la référence économique de l’ex-Résident de L’Elysée Nicolas Sarkozy, est en passe de perdre son Triple AAA. Le changement…

Lundi dernier, l’agence de notation Moody’s a placé sous perspective négative, la dette publique de l’Allemagne (Pays-Bas, Luxembourg) en raison de l’incertitude croissante sur l’issue de la crise de la dette en zone euro. Comme pour la France-Sarkozy,  Moody’s se réserve le droit de dégrader l’Allemagne et son AAA. Il est loin le temps où l’Allemagne servait de référence! Souvenirs…

Comme nous le signalait déjà Politeeks, Sarkozy faisait montre d’une méconnaissance de la situation allemande, les éditocrates aussi. La réalité est toute autre…

* L’Allemagne est un pays qui vieillit, et dont la population diminue, oui 80 000 personnes en moins par an.

* 2,5 millions de personnes travaillent pour un salaire de moins de 5€ de l’heure. Il n’y a pas de salaire minimum en Allemagne. Une hausse des emplois à temps partiel, avec certains qui en cumulent 2 ou 3..

* 1 emploi sur 10 est un minijob, à moins de 400€ sans protection sociale.

L’Allemagne a souvent fait preuve de dynamisme économique dans la zone euro. Cela s’explique en partie par la politique de renoncement social qui a pour effet pervers de limiter toute politique de relance économique par la consommation, en l’absence d’une croissance par l’exportation, par temps de crise.

L’Allemagne a encore son triple A, mais le modèle s’effrite. Les économistes étaient les premiers à tirer la sonnette d’alarme:  »une réduction trop brutale de déficits publics, peut faire avorter la reprise économique, et donc devenir contre-productif ». Le nouveau modèle français  (soutenir la demande, croissance) avait obtenu le satisfecit de  Moody’s le 24 Mai dernier: ”Le nouveau président français, François Hollande, a montré sa détermination à relancer l’économie, mais le chemin pour y parvenir reste incertain (…)°… C’est mieux qu’une perspective négative.

Rien n’est acquis certes, mais … c’est le modèle français, le notre. Il faut continuer. Moralité allemande: Quand un modèle n’a plus d’élève, il se dégrade, ou on le Moody’s

Publicités

Triple A de Marseille face à l’Allemagne: Résumé en vidéo…

La France plus forte que l’Allemagne? Oui, c’est possible! C’est ce que L’OM a prouvé en Ligue des Champions face aux Allemands de Dortmund. Yaka suivre l’exemple des phocéens pour la chose politique! 😉

L’OM s’est qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des champions, après sa victoire obtenue 3 à 2 sur le terrain du Borussia Dortmund, grâce à un but à la 87e minute de Mathieu Valbuena, mardi lors de la dernière journée.

Avec 10 points au terme des 6 journées, l’OM termine 2e du groupe F, à une longueur derrière Arsenal, déjà qualifié, et battu au Pirée par l’Olympiakos (3-1). Le club grec, 3e, sera reversé en Europa League.

Et la joie revient dans la Maison du Faucon. Partageons la victoire! A vous Amis Lyonnais

Une bonne nouvelle…

Ah! Moody’s soit la note ‘’triple A‘’ de la France…

Que fait Joe?

Certains avaient rigolé lorsque les USA avaient perdu leur fameux Triple A. Cette dévaluation américaine par les agences de notation était présenté en France comme le signe d’une excellente gestion budgétaire alors que les déficits en France n’ont jamais atteint de tels records.

On rit jaune désormais dans certaines officines du gouvernement. En effet, l’agence d’évaluation financière Moody’s Investors Service a donné lundi 17 octobre un premier coup de canif à la sacro-sainte note ‘’AAA‘’ de la France, en annonçant qu’elle se donnait trois mois pour déterminer si sa perspective ‘’stable‘’ était toujours justifiée au vu de la dégradation de la situation économique.

‘’Au cours des trois prochains mois, Moody’s va surveiller et évaluer cette perspective stable (de la note du pays), au regard des progrès effectués par le gouvernement pour mettre en oeuvre les mesures annoncées de réduction du déficit budgétaire‘’, souligne l’agence de notation dans un communiqué.


La France bénéficie actuellement de la meilleure note possible de la part de Moody’s (un « AAA »), comme de la part de ses grandes concurrentes Standard & Poor’s et Fitch Ratings. Cette note élevée lui permet d’emprunter sur les marchés dans des conditions très favorables pour financer ses déficits budgétaires.

Et la France deviendrait ainsi le nouveau grand pays, après les Etats-Unis, à perdre le précieux talisman financier (en janvier 2012). Mais elle est la première des trois grandes agences de notation à jeter ainsi une ombre sur le ‘’AAA‘’ français. Dans son communiqué, Moody’s relève que la solidité financière du gouvernement français, ‘’ s’est affaiblie

La détérioration des ratios d’endettement et la possibilité de voir apparaître de nouvelles dettes potentielles exercent une pression sur la perspective stable de la note ‘’AAA du pays‘’, souligne l’agence. Pour Moody’s, le gouvernement français a désormais moins de marge de manœuvre (…) qu’en 2008 lors de la crise des subprimes.

Et de poursuivre

La poursuite de l’engagement à mettre en œuvre les mesures de réforme économique et budgétaire, ainsi que des progrès visibles dans les objectifs visés » en matière de réduction de la dette « seront importants pour maintenir la perspective stable » de la note du pays, prévient l’agence.

Perdre son triple A à quelques mois d’une échéance présidentielle ne doit pas réjouir certains. Pour nous, rien ne change, il y longtemps qu’on a perdu notre triple pouvoir d’AAAchat

Moody’s soit la note ‘’triple A‘’

Billet avec des extraits du journal: Le Nouvel Observateur