UKRAINE: Ce que François Hollande a dit à Vladimir Poutine..

«Fallait pas nous emmerder en Syrie, t’as vu le bordel en Ukraine Vladimir? Avec Vitali Klitschko, le boxeur candidat à la présidentielle anticipée, on fait moins son malin maintenant! Alors, tu admires Vladimir?…». Il aurait pu mais, c’est une amabilité loin de la  «politesse diplomatique», n’empêche. Le Président de la République a eu une petite conversation le 24 février avec Valdimir Poutine au sujet de l’Ukraine. Si comme moi vous avez suivi les dernières infos d’un œil, permettez que je résume ce que F. Hollande a dit à Vladimir Poutine.

hollandepoutine

1. Nécessité d’une transition pacifique et l’importance de veiller à l’unité et à l’intégrité territoriale du pays.  La formation attendue d’un gouvernement de large rassemblement doit permettre d’organiser l’élection présidentielle et d’engager les réformes indispensables. 

2. Tout doit être fait pour qu’une aide financière soit apportée dans cette période difficile à l’Ukraine pour accompagner la modernisation économique. L’Union européenne et la Russie doivent travailler en ce sens.

L’objectif: Préserver sans violence,  l’unité et l’intégrité de l’Ukraine.  Pour la situation économique, (qu’ils se débrouillent!) la France peut accompagner le processus avec l’aide de l’Union européenne et du FMI, condition sine qua non comme l’a rappelé Laurent Fabius ce matin sur France 2: Pour éviter un défaut de paiement, l’Ukraine aurait besoin de 35 milliards de dollars via une possible conférence des donateurs, dont la Russie (y a pas de raison).

Le contenu du volet «Syrien» de la conversation Hollande-Poutine, c’est du Off qui s’imagine assez facilement. Je vous signale que le Conseil de sécurité vient d’adopter une résolution sur l’accès humanitaire en Syrie avec des demandes précises: l’arrêt des violences indiscriminées contre les civils, l’arrêt immédiat notamment des tirs d’obus et des bombardements aériens. Une résolution pour contraindre Bachar El Assad, le protégé par Poutine, à lever immédiatement les sièges imposés aux villes par ses forces Armées. La résolution prévoit des mesures additionnelles (devinez) si aucune amélioration significative n’est constatéeEn clair, La France prendra toute sa part de responsabilité pour qu’enfin le régime d’Assad respecte les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unis.

(A suivre).

[Photo: François Hollande et Vladimir Poutine, à l’Élysée, le 1er juin 2012. REUTERS/Philippe Wojazer].
Publicités

(Màj) Vladimir Patine: #Ukraine et mat!…

Il se voulait le « Roi » du monde, il espérait une gloire universelle en organisant avec faste les JO de Sochi, mais… Dès les 1ères heures, un anneau olympique manquait à l’appel: L’Ukraine. Ce pays satellite de la Russie, l’ex-pays joyaux de l’URSS, vole la vedette au maître de Kremlin. Rien ne va plus, l’échec de la Russie en Hockey sur glace nous donne l’image de la dépression de Vladimir Poutine face aux changements qui s’opère en Ukraine..

20140222-100921.jpg
20140222-101002.jpg

Le Président Ukrainien Viktor Yanoukovitch (proche de Poutine) serait en fuite, il n’est plus sur le podium ukrainien. On enregistre déjà de nombreuses défections dans les rangs du pouvoir avec la symbolique démission de Volodymyr Rybak, le président du Parlement ukrainien, un proche du président.

Lire: Maroussia pour les victimes du Майдан Незалежності(LadyApolline)

Quand Vladimir patine, c’est Échec Ukraine et mat. En effet, sur le plan diplomatique, une Ukraine tournée vers l’Europe, disons qui tourne le dos à la Russie, ça change beaucoup de choses sur la scène internationale et particulièrement en… Syrie. Oui, le Kremlin affaibli aura du mal à tenir sur les deux fronts, un choix va s’imposer.

Ukraine, destitution du PrésidentL'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko Candidate UkraineUkraine Date des élections anticipées

Réfléchissez…

Moscou: F.Hollande se paye Vladimir Poutine…

Radio Echo de MoscouMieux que la petite phrase usitée au Salon de l’agriculture, François Hollande, en visite à Moscou s’est payé Vladimir Poutine.

Il était à peine arrivé en Russie que nos journaleux s’interrogeaient déjà sur la place des droits de l’homme dans ces échanges (il faut), sans oublier le courage d’aborder les sujets qui fâchent. Encore une fois, j’aime ce titre ironique du FigaroHollande au pied de la «grande Russie»… Ah!

Qu’a donc dit François Hollande au pied de la grande Russie du Figaro? C‘est surtout où il l’a dit qui est le plus intéressant

Acte1. Avant de rencontrer Poutine, François Hollande [en russe: Франсуа Олланд] s’est exprimé sur l’un des seuls médias indépendants du pays, «radio Echo de Moscou», souvent très critique envers Vladimir Poutine [Владимир Путин] et toujours dans le collimateur des apparatchiks du Kremlin. Comme le souligne LCI:

«Intervenir sur cette radio, qui figurait sur la liste des candidats au Prix Nobel de la Paix, est donc un signe diplomatique fort envoyé par François Hollande à son homologue».

Hollande ITW Les echo de Moscou
Clic pour écouter (Avec traduction RUSSE)

Acte2. En plus, il a abordé l’épineuse question syrienne et dit notamment espérer une décision politique pour mettre fin au conflit syrien en ajoutant, beaucoup dépend de Poutine, rappelant que la France exige le départ du président syrien. Ce que refuse catégoriquement la Russie (pour l’instant).

Naturellement, l’ex-français Gérard Depardieu était au menu de son entretien sur les ondes de la radio Echo de Moscou: « Si Gérard a décidé de quitter le pays, alors ainsi soit-il »… Amen.

Je n’attends rien de ce voyage en Russie. Si la Russie était notre allié, on l’aurait remarqué économiquement sous la présidence Sarkozy, allié de Vladimir Poutine le parrain de son fils Louis (depuis peu sur twitter).

Conclusion: Франсуа Олланд трахал Владимир Путин

Poutin!

.