À bout de souffle, Jean-Luc Godard se trompe de vague…

Marine Le Pen a trouvé un nouveau Papa: Jean-Luc Godard!. Évincé, Jean Marie Le Pen le Père biologique a écrit à sa fille pour lui proposer la paix...

20140612-004215-2535425.jpg

Comme le dit si justement mon ami Nicolas « Faudrait pas vieillir« , on évitera. C’est un « mauvais film » qui cependant me permet d’affirmer sans crainte: « je suis fier quand je me compare (à Godard), humble quand je me considère (anti-fachos) ». Par politesse, on va rendre à Godard ce qui est Godard: Monsieur, «Si vous n’aimez pas la mer (la République), si vous n’aimez pas la montagne (la démocratie), si vous n’aimez pas la ville (la constitution)… allez vous faire foutre! »  Non, pas d’insultes, je le cite, dialogue de « A bout de Souffle »(1960), c’est de lui.

Il est « A bout de souffle« , Jean Luc Godard, une Nouvelle mauvaise vague

Publicités