#Trump: Time to go… au diable!

The End, pour l’ensemble de son œuvre, et singulièrement pour son putsch manqué au Capitole, à Washington le 6 janvier dernier, par ses sympathisants suprémacistes de l’alt-right américaine, des illuminés qui prévoient – dans leur manifeste – l’enfermement des juifs et des Noirs dans de gigantesques camps de concentration.

Habemus Joe!

./…

Du non-respect des règles et des réactions sur les réseaux sociaux: infographie…

Vous parler du bannissement de Donald Trump sur les réseaux sociaux et des réactions ampoulées sur Twitter? La tentation est grande, je pourrais, en axant mon propos sur le profil suprémaciste de ce dernier. Je pourrais, en évoquant le tristement célèbre Président ivoirien Laurent Gbagbo – qui comme Trump, avait contesté les résultats d’une présidentielle en 2010 avec incitation à la guerre civile | Rappel: 4 envahisseurs morts au Capitole plus un policer suite appel de Trump (Laurent Gbagbo avait fini à la Cour pénale internationale CPI). Oui je pourrais aussi évoquer les racistes et antisémites virés à juste titre des réseaux sociaux pour les mêmes faits, sous nos applaudissements unanimes. Pour ne pas se perdre en arguties tant le bal des hypocrites est énorme, allons à l’essentiel, infographie

Simple, basique. Juste une question – trouvée sur Twitter-: «Comment peut-on, à la fois, demander, tous les jours, que les comptes propulsant la violence, le mensonge et la haine sur les réseaux sociaux soient bannis et s’insurger lorsqu’un compte propulsant la violence, le mensonge et la haine est banni ?». Vous avez 4 heures.

De qui et de quoi parle-t-on à propos de Trump? Dans un thread de 4 tweets Audrey Pulvar apporte une réponse éclairée: «De quoi parle-t-on à propos de #Trump ? De racisme, d’homophobie, de suprémacisme blanc. D’un président officiellement soutenu par le KuKLuxKlan, qui a publiquement appelé les milices d’extrême-droite à tirer sur les manifestants soutenant GeorgeFloyd, d’un supporter des #ProudBoysUSA [.] De quoi parle-t-on à propos de #Trump et de son «expression» ? D’un président qui a soutenu les miliciens armés qui ont envahi le Capitole du Michigan (avril 2020) et prévoyaient d’enlever la gouverneure démocrate de cet État. D’un homme se vantant d’être un «Pussy grabber» [..] D’un président faisant pression publiquement sur le ministère de la justice de son pays pour obtenir des peines allégées pour ses amis ( Affaire R.Stone) … D’un homme qui n’a cessé de répéter que la presse est «l’ennemie du peuple» and so on… [..] Il n’est pas interdit de réfléchir 45 secondes et de se rendre compte que faire aujourd’hui de #Trump le symbole de la liberté d’expression opprimée n’est rien moins que la plus spectaculaire fakenews jamais inventée. Donald Trump n’est pas une victime. C’est un agresseur».

Faut-il tolérer l’intolérance de Trump? Faut croire que, il faut avoir été – ou être – dans le viseur de Trump & de sa clique de suprémacistes pour voir en ce bannissement un souffle d’espoir, un répit, voire une pause dans ce statut de cible  permanente de la haine raciale qui les anime. Faut croire que l’humain ne combat avec justesse que ce qui l’affecte directement. Simple constat, quoique. Il me faut dire qu’il y a des gens de bonne foi parmi ceux qui s’inquiètent du pouvoir des GAFA sur la prise de parole en public. Ce que je leur reproche néanmoins – je vais me gêner -, c’est de prêter leur voix à cette homélie numérique de concert avec les «assassins d’aube» Au fond, et qu’on se le dise, ce que ces derniers ne supportent pas dans ce bannissement, ce n’est pas le bannissement en soi, ce n’est pas une prétendue atteinte à la «Liberté d’expression», c’est «le crime contre soi» comme disait Aimé Césaire. Oui, ce qu’ils ne supportent pas par dessus tout, c’est le fait de voir s’appliquer sur l’un des leurs, des règles dont ne relevaient jusqu’ici que les «coulis des réseaux sociaux» dont ils pensaient être les Maîtres.

Et c’est là le grand reproche que j’adresse aux pseudos «démocrates des réseaux sociaux», aux «chiens de garde du racisme», aux «macronés lèche-chèques», aux «journalistes goitreux endollardés de sottises», aux «pseudos intellectuels convaincus de leur «supériorité numérique», etc. On leur reproche d’avoir trop longtemps rapetissé la liberté d’expression, d’en avoir eu, d’en avoir encore une conception étroite et parcellaire, partielle et partiale, et tout compte fait, sordidement raciste (Césaire).

(Relire en cliquant sur les liens insérés)

./…

Nicolas Sarkozy, pour «l’ensemble de son œuvre» …

[Rendre à César ce qui est à César]. À nouveau mis en examen pour association de malfaiteurs, Nicolas Sarkozy avait déclaré lors d’un déplacement à Bordeaux en 2014 (je le cite): «Quand un individu revient pour la 17e fois devant le tribunal, il doit être puni pour l’ensemble de son œuvre ».

Et je dois avouer qu’il a raison. Bref, «Que cela soit écrit, et que cela s’accomplisse»

./…

Le «couvre-chef» d’Emmanuel Macron …

«L’excès du langage est un procédé coutumier à celui qui veut faire diversion.» |François Mitterrand – L’abeille et l’architecte-.

◼️On fera les comptes à la «libération».

./…

#Amish(politique): le «#PS Comedy Club», la suite…

Dire que le PS (Parti socialiste) a raté le passage de la «5G politique» est un doux euphémisme, l’illustration est plus parlante…

Que JeanCri Cambadelis – le grosse feignasse selon Julien Dray– se sente l’obligation de remonter sur sa palette, c’est dire l’état hors-réseau de l’appareil de Solferino. Depuis que l’ex bras droit de Manuel Valls -Carlos Da Silva– est devenu administrateur réseau de Faure Olivier et le logiciel des identitarés du printemps républicain installé, le PS-serveur est en panne, perte d’abonnés. Bref, c’est le bordel.

[PS: Mes excuses à la «communauté Amish», chez eux au moins le hors-réseau est un choix assumé].

./…

Comment désabonner un encombrant de votre compte Twitter | #Tuto «Tu hors de mes tweets»…

Ce matin, encore peiné par la disparition de Tata Yoyo [ Annie Cordy], je découvre stupéfait que le Redacteur-en-chef des fachos de Valeurs Actuelles s’est abonné à mon compte twitter. WTF? J’ai avalé mon café de travers. Comme notifié sur Twitter, je ne savais pas comment prendre ça. Moi, noir – depuis tout petit-, Frère du Députée Daniele Obono, je ne pouvais le garder, surtout pas après leur infect, abject et incorrect papier ès- négation d’un crime contre mon humanité.

Aussi, twitto de la vieille école, je vous propose un petit Tuto pour virer proprement quelqu’un de votre compte Twitter. Ici, avec Louis de Raguennel de ValeursActuelles en «ragondin» pour l’exemple.

1. Pour commencer, toujours bloquer les encombrants

2. Bloqué, on passe à l’étape suivante, l’astuce: le débloquer et vous verrez pourquoi ..

3. Et le voilà viré de votre twitter, licencié! Voila! Parti à l’insu de son plein gré, désabonné de force.

Et pour éviter qu’il ne revienne, ne pas oublier de le bloquer à nouveau, le verrouiller définitivement…

En moins d’une minute c’est fait. Ce principe s’applique à tous et à moi en particulier car nous sommes tous l’encombrant de quelqu’un n’est-ce pas? Aussi, [Message de service] Si d’aventure je suis abonné chez vous – par inadvertance/ ou avant, quand ensemble, nous avons viré Sarko pour installer notre bon vieux Pépère aka FHollande à l’Elysée…- et que nos vues divergent désormais car irréconciliables, je vous saurais gré de bien vouloir me mâcher le boulot, faites, ok? «Masqués» nous le sommes désormais dans la vraie vie, alors, il est temps d’appliquer le désormais «Tu hors de mes tweets» sans se voiler la face je crois. D’avance merci

Bref j’ai viré #ValeursActuelles.

Billet Geek, fait.

./…

Poz(politique) ou l’actu à nicomaque…

Obono Valeurs actuelles Dix petits NègresJe ne sais pas pour vous, personnellement j’éprouve un réel besoin d’évasion pour oublier la traumatisante actualité de la semaine. Vous parler de l’inculture des CoVidiotsFN et du deuil qui les accable suite «décès d’édition de DixPetitsNègres d’Agatha Christie»? Non, nul besoin de s’attarder sur la «résistance imbécile» de ceux qui s’imaginent avoir été dépossédé de leur héritage et qui revendiquent aujourd’hui encore, le droit d’être racistes. Bref, des «des cons en manque d’amour» comme le dit si bien Christiane Taubira …

lire: Une leçon d’humiliation  | Daniele Obono

L’autre fait de la semaine, c’est l’infect et abject torchon d’un journal d’extrême-droite à jamais porté sur le suprémacisme blanc. Nous y reviendrons une autre fois (ou pas). Il me faut néanmoins vous dire que cette fois, quelques «hautes et belles voix» étaient présentes, à reculons pour certains, par obligation pour d’autres, avec sincérité pour les bons. Et demain, on reprendra les mêmes et on recommencera comme d’habitude. Aussi, pour s’aérer l’esprit – weekend oblige -, je vous invite à une courte pause sur les Rives du fleuve du Congo, chez moi. Chanson pour moi-même: «Papa Gwasuma (Koffi) ». Entrez…

Bonne fin de vacances à tous, et vive la rentrée !

Point « G » Darmanin: S’étouffer ou « étouffer les #ViolencesPolicières »? Ce qu’il voulait peut-être dire (ou presque)…

Le Sarkozyste Gérald Darmanin, nouveau ministre de l’intérieur et toujours sous le coup d’une plainte pour viol a déclaré s’étouffer lorsqu’il entend le terme de « violences policières ». Et le re-voila sous le feu des critiques. Son service com’ peine a le sortir de là et se perd en arguties. Difficile de bouter en touche face l’indécence quand on sait pour Cédric Chouviat. Que voulait-il dire très exactement? Maladresse ou provocation? Est-ce le mot « viol » – présent dans « violences policières » – qui l’a fait perdre pied? Finalement, je suppute – pour aider- s’il avait dit ce que ci-dessous – tweet fictif, reconstitué -, il aurait eu beaucoup moins de problème…

img_0170-1

« Étouffer les affaires » ça passe encore, on est habitué n’est-ce pas? Depuis le temps… Bref, Gérald Darmanin, c’est encore Christiane Taubira qui en parle le mieux. (Rappel Mars 2015). Et pour les violences policières, voici le bilan provisoire sous Macron

Allo Place beauvau Bilan Violence Policières


07476B61-76F5-40DE-B848-35400B3BCB7A

Le dernier Libé est à lire, ça explique beaucoup de choses. Pour finir, une question: Et si la nomination « surprise » de Darmanin à l’intérieur n’était que « diversion politique »? Pendant qu’on s’occupe -à juste titre -,  de Darmanin et ses casseroles, Emmanuel Macron, comptable 1er de ce bilan Violences policières est … tranquille. Il a placé Marlène Schiappa Place Beauvau – drapeau de la laïcité à la main – pour bien surveiller le Darmanin qui nous occupe, et lui, à la fraiche. Je dis ça je dis rien.

./…

#Masque ou «la soupe à la #grimace»: Même les #CoVidiots observent le silence…

Le masque en France? « C’est comme une bonne soupe qui te fait saliver qu’on te refuse, et qu’on fini par te donner – réchauffée le jour d’après- en plus de t’obliger de finir ton assiette sinon on t’en colle une! ». A peu près. Pareil.. 

Faut suivre je vous dis. Et pour éviter la grimace *contravention* dans les jours à venir, voici les lieux désignés « port du masque obligatoire ». Je vous laisse définir « établissement de plein air avec port du masque obligatoire » si vous pouvez. D’avance merci.

Moralité : «Mettre son masque permet d’éviter la soupe à la grimace».

PS: En plus de nous protéger du Covid-19, le masque a cette vertu de nous épargner les polémiques de chiffons, sur la Burka. Vous avez remarqué que plus personne n’en parle n’est-ce pas? Les CoVidiots & identitarés-FN avec leurs masques observent le silence, sur le sujet, tant mieux! Gloire au masque! 

./…

Elysée: C’est l’histoire d’un Palais gravé des sceaux de la traite négrière et de l’esclavage…

Élysée 14 juillet Macron Palais négrier

«L’histoire de la chasse racontée par le gibier», suite. Allons z’enfants de la patrie, le jour du conte est arrivé. Aujourd’hui, je vais vous raconter l’histoire d’une bâtisse inaugurée en 1720, une riche et belle demeure à jamais hantée par le souvenir des hommes déportés vers les Amériques. On va la faire courte…

Un jour, en 1718 – bien avant le 14 juillet 1789 et la révolution française-, Sir Antoine Crozat, après avoir réuni ses invités et pour bien marquer sa toute puissance dit: «Putain de blé, j’en ai beaucoup trop! Ça déborde de mes convois-bateaux de retours des Amériques et de mes caves à Paname! Qu’est-ce je vais pouvoir faire de tout ce fric?!». PS: Il me faut vous dire, qu’il possédait des terres et des esclaves dans les colonies espagnoles, il était le premier propriétaire de la Louisiane – à l’époque une colonie française- , sans oublier la «Compagnie de Guinée » en Afrique. Il était blindé d’or et d’argent. Bref, Antoine Crozat dit «Le Riche» était le plus grand négrier de l’histoire de France et de NavarreMarquis du Châtel et de Moüy, décoré de l’Ordre du Saint-Esprit, – le CodeNoir de Colbert était «sa bible» et sa foi s’arrêtait aux portes de la Nègrerie –, ne sachant pas quoi faire de tout son argent, il eut un jour une riche idée: «Ayé j’ai trouvé! Je vais construire une putain de baraque dans Paris même, juste pour bien emmerder Sir Samuel Bernard [son rival ès-richesse] et je vais l’offrir à ma fille qui enfin a trouvé un bon mari [ouf!] et à mon gendre Louis-Henri de la Tour d’Auvergne, Comte d’Evreux, en espérant qu’il la garde le plus longtemps possible! [il parle de sa fille, pas la bâtisse]. Et si ça trouve, dans longtemps, ils en feront le Palais-de-tout-le-Royaume  de France, qui sait». Puis, porté par la grâce, il se leva devant les âmes ébaudies par sa lumière et dit: «Je déclare ouvert le Grand chantier du Palais de l’Elysée! L’inauguration est fixée pour l’An 1722, que les travaux commencent! Allez, au boulot feigniasses!». À peu près. Un visionnaire. La suite de l’histoire vous est offerte par le griot Louis-Georges Tin (lire)

Antoine Crozat Palais négrier Élysée

Oui, notre Palais présidentiel est gravé des sceaux de l’esclavage et la traite négrière. L’Elysée est l’œuvre du négrier Antoine Crozat le «dealer d’esclave», tout un symbole. L’histoire ne dit pas s’il se faisait appeler «le BaronNoir» à l’époque. [À vérifier].

Fin de l’histoire. Billet de rien, sans revendication aucune, juste pour le plaisir de partager une histoire & pour réduire la géographie de l’ignorance. Et rien d’autre. Ah! J’allais oublier: La prochaine fois, nous irons visiter Versailles ok les z’enfants? Bien! Des «œuvres-et-des-hommes à (re)découvrir» là aussi. L’histoire de France, le gibier n’a pas fini de donner sa version des faits

«Vive l’Histoire de France🇫🇷 !»

./…