Affiche collector, Mohamed #Ali Vs George #Foreman, Kinshasa 1974 …

Je vous pose ça là et avec beaucoup d’plaisir, je redécouvre. Voici l’affiche qui annonçait le « Rumble in the jungle » comme ils disent, le championnat du Monde des poids lourds du 25 septembre 1974 au Stade-du-20-Mai,  c’était « un cadeau du Président Mobutu au peuple Zaïrois et un honneur pour l’homme noir ». C’est écrit dans l’affiche (aux couleurs du drapeau de l’ex-Zaïre, Congo Belge).

13917a_lg

Oui, honneur et grande fête populaire sur les deux rives du fleuve Congo (à Brazzaville et à Kin malébo) sur une periode plus longtemps que prévue, je vous explique: Dès l’arrivée des américains chez nous, Goerge Foreman était tombé malade et le combat a failli être annulé. La délégation américaine avait formulé le souhait de repartir aux States (pour des soins) pour ensuite revenir. Mais le Grand Maréchal Mobutu koko Sé ne l’entendait pas de cette oreille, il leur dit:

(Je résume):

 » Quoi? Vous voulez vous barrer pour ensuite revenir? Ok les gens, j’ai comme l’impression que quelqu’un veut me faire passer pour un con, faut donc que je vous explique. Deux choses: 1.Personne ne quittera ce pays de mon vivant moi Président du Zaïre Mboka bâ N’ka! (Silence -et là, un éléphant passe-, puis il enchaine ..). Oui, on ne bouge pas! 2. Vous voulez des médecins? Ok, je ferais venir les meilleurs spécialistes ici en plus des nôtres qui ont été formé chez vous, et si besoin, on a des sorciers et marabouts qui feront très bien l’affaire aussi. Donc, vous ne repartirez aux States qu’après vous « être foutu dans la tronche », je voulais ce combat et je l’aurai! À 3heures du matin si vous voulez! – mais pourquoi 03hoo du Mat’?- Sinon, 3. Je prends en charge l’intégralité de tous vos frais, (les vrais, le faux-frais) et même les dépenses courantes de vos proches en Amérique, je peux payer, je suis un diamantaire. Allez, souriez! Vous êtes ici chez vous en Afrique! De toute façon, les avions sont en panne, et ne comptez sur moi pour vous mettre dans des bateaux vers l’Amérique comme du temps de la traitre négrière, vous êtes revenu sur la terre de vos ancêtres, et bien, on vous garde! « 

ali-with_mobutu_edit

Bref, ils les avait « séquestré » dans un pays plus grand que la France. George Foreman se consola auprès de son chien qui avait fait le voyage avec lui, et … c’est ça qu’on avait pas aimé je crois. Un chien? Il faisait semblant son « blanc » disaient les gens. Et pendant ce temps, Mohamed Ali savourait ce séjour princier all inclusive. Footing dans les rues de Kinshasa la capitale et à la campagne, ballade au marché à ciel ouvert à taper la conversation avec les Mama’nzando (les commerçantes, les Mères-Benz), il était partout avec ses mimiques, sa joie de vivre enfin l’Afrique sans oublier sa grande gueule et ses quelques mots en lingala. Il était « caravane du Tour de France » à lui tout seul! Pour les enfants que nous étions, l’Africain c’était le moins noir des deux (Ali) et George Foreman symbolisait « l’Occident », l’Afrique devait l’emporter et Mohamed Ali avait gagné! C’était énorme, « l’honneur de l’homme noir » était sauf. Ouf !

Ali boma yé!

./…

Publicités

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s