«Prendre à la Défense pour baisser les charges du Medef», le soldat-chef des Armées a décidé…

md0.libe.comSouvenez-vous, c’était – et c’est- le refrain (politique) de l’été ces derniers années.

«Il faut qu’on baisse les charges des entreprises! Faut qu’on fasse des économies!»

Une mélodie de Droite (Sarkozy, Fillon etc) et d’une certaine Gauche (celle reformée de Manuel Valls & Associés). Une symphonie politique savamment diffusée en boucle sur les ondes médiatiques de l’info en continu.

Après les séances d’éliminations primaires, nous y sommes, c’est l’heure de la sortie du 1er album solo d’Emmanuel Macron, grand vainqueur de TheVoice (politique) 2017. Et dans la longue liste des «économisés de ce quinquennat»  qui débute, on note déjà les droits des femmes, la culture, l’éternel fonction publique, la baisse des aides au logement, sans oublier la « bombe fiscale » qui se prépare pour septembre 2017. Faut bien satisfaire les gens du Medef, ils ont financé une campagne présidentielleet l’heure du retour sur investissement a sonné. Sauf que, dans cette histoire, certains avaient oublié que l’Armée et la sécurité nationale figuraient dans cette péréquation des charges. Stigmatisée, la Grande Muette s’est radicalisée suite au «départ forcé de son chef». Habemus les nouveaux frondeurs !

Oui, la corrélation est avérée car seul le Medef échappe à cette politique de réduction des charges. En effet, sous le gouvernement « Macron Ministre de l’économie de Manuel Valls », nous avons déjà supporté les « économies » suivantes: 18 milliards d’euros d’économies de la part de l’État, 11 milliards d’euros d’économies sur les collectivités locales, 10 milliards d’euros d’économies sur l’assurance maladie, 11 milliards d’euros d’économies  sur les dépenses de protection sociale. Soit, 50 milliards d’euros d’économie dans le cadre du fameux « Pacte de responsabilité », une véritable saignée budgétaire...

44photo-22

55Sans titre 2

Cadeaux entreprises

Des reformes (plus la loi travail) sans effet sur l’emploi, sauf sur la hausse des dividendes des entreprises du Medef (56 milliards). Je résume: 50 milliards d’économies d’un côté, et autant en dividendes de l’autre…

Budget de l'Etat faire des économies Armée

Hasard ou coïncidence? Cherchez l’erreur. Juillet 2017, rebelote avec un nouveau contribuable involontaire: l’Armée. Pour sa «défense», le Soldat-chef-des-Armées a déclaré: «Ce n’est pas le rôle du chef d’état-major (CEMA) de défendre le budget des armées mais celui de la ministre ». Sans rire. A se demander pourquoi on l’auditionne à l’Assemblée Nationalepeut-être pour jouer aux cartes -. Défendre son budget en commission c’est s’équiper pour bien conduire les troupes sur le terrain [Mon avis]. Il y a surtout lieu de se demander si la France a encore un(e) ministre de la Défense. Celle en place – que personne ne connaît-, est complètement désarmée, inaudible dans ce conflit majeur de la 5ème république. L’État d’urgence, c’est désormais « Prendre à l’Armée pour baisser les charges du Medef ». Nouvelle séquence (politique), les «nouveaux insoumis désarmés des forces intérieures (FI)», les orphelins de Pierrot De Villiers, frère de Philippe l’adepte de Jeanne d’Arc, apprécieront ce cabaret (politique) …

./Une – modifiée- de Libé

Leader #Macronixmo? Ok for the planet, mais nous prendre pour des #Trump, faut pas exagérer non plus…

Bernard Pivot a écrit: « La planète étant devenue un village, Trump est l’idiot du village». Et l’intéressé le confirme après sa décision de sortir de la Cop21 (accord de Paris sur le climat). L’occasion pour Emmanuel Macron, ancien conseiller à l’Élysée devenu locataire des lieux de s’ériger en «Leader du Monde» selon Le Point et l’Obs. #MakeLeTitreDeTonArticleGreatAgain & like a bum dump…

MakeOurPlanetGreatAgain Macron Trump Le Point

Accord de Paris

Érigé en Général De Gaulle, rien que ça. Et je ne vous parle même pas de « la main de Dieu« , de la « poigne de fer! ». «MakeOurPlanetGreatAgain»? c’est un joli coup de com’, il faut le reconnaitre et le dire, sur le plan diplomatique comme le souligne Claude Askolovitch dans Slate. Mais Emmanuel Macron Ecologiste-en-Chef & Leader du Monde Libre? Voila qui fera très certainement plaisir à Cécile Duflot qu’on oublie de féliciter. « L’Écologie guide le Monde! ». Depuis le temps qu’elle le dit et qu’on se moque d’elle. Sa réaction, adressée à E. #Macron (en Anglais, please …) …

Cecile Duflot Tweet Accord de Paris

Passer des paroles aux actes en France! Et c’est pas gagné comme on dit-. Le libéralisme avéré de Macron est-il compatible avec le respect des normes écologiques? L’écologie guidera les pas de Macron dans les négociations économiques – Traité de Libre échange TAFTA–  face aux États-Unis d’Amérique? De simples questions, car ….

IMG_20170603_151713

Et je demande l’avis du Medef et une lecture de la LoiTravail2 à l’Assemblée sans ordonnance. Le Code du travail n’est pas malade, c’est la Planète. Pour finir …

Ok, #Donald est un con, & True for the planet! Mais de là nous prendre pour des #Trump, faut pas exagérer non plus

Pendant ce temps, Richard Ferrand est toujours Ministre & Candidat pour les législatives. La moralisation écologique de la vie politique attendra…

. /…

Emmanuel #Macron, le « candidat Oui-Oui », il est gentil … #LeGrandDébat au Pays des jouets.

« Ni de Gauche ni de Droite », »Oui avec la Gauche », « Oui avec la Droite », « Oui avec les uns », « Oui avec les autres », etc,.  Nos amis de l’institut de sondage Elabe/Bfmtv pensent qu’il a été le plus convaincant, ou le « plus gentil » lors du Grand Débat de la présidentielle d’hier soir.  Difficile en effet de trouver quelqu’un avec qui Emmanuel Macron a été « méchant ». Aussi, pour cette très bonne éducation – qui très certainement doit faire le bonheur de ses parents-, je déclare, Emmanuel Macron vainqueur du Grand Prix « Oui-Oui » 2017. Il est gentil

Macron Candidat Oui-Oui

Que pense t-il de cette honorable distinction? On a demandé son avis, sa réponse est une surprise…

Le candidat Oui-Oui » est d’accord. Quant au Grand Philippe Poutou The Artist, il a endossé, à l’insu de son plein gré, le costume de « vilain-méchant », distinction attribuée par les amis BFMTV d’Emmanuel Macron. Lui pas gentil, et pourtant « ce qu’il a dit, il l’a dit », sans cravate en plus..

Bref, au « Pays des Jouets », #EnMarcheSurLaTête, Oui-Oui. A force de prendre les gens pour des cons (…)

./…

#Macron s’affiche « candidat de l’Art. 49.3 », et c’est lui qui le dit …

Je pose ça là, je termine mon verre avec l’ami Justo puis je reviens, si besoin..

Faire la politique autrement? Ben voyons. Pas encore élu, et après avoir fait des ratures dans le code du travail avec Manuel Valls, Emmanuel Macron affiche déjà la couleur: « Article 49.3 et je passe en force! ». Comme quoi. Au moins cette fois vous savez bande cons!

./…

#Présidentielle : À chacun sa vision de la #laïcité! Les programmes au scanner…

Oui, il m’arrive encore de lire le Journal format papier. Petit extrait du Progrès de #Lyon. Pour mieux comprendre la vision de la laïcité des principaux candidats à la présidentielle . La #Gauche est à droite de l’image et la #Droite à gauche. Le Milieu (le Centre), disons,  la « Tour de Pise » penche plus à #Droite sur cette question (de société). Faut suivre.

Laïcoyé présidentielle 2017 programmes des candidatsjpg

Deux bonnes réponses: 1. « La loi de 1905 est complète, l’une des plus belles de la République », [Benoit Hamon] 2. « L’Église chez elle, et L’État chez lui!«  [De Victor Hugo cité par Mélenchon]. Pas mieux. Et je ne résiste pas au plaisir de vous donner à lire le magistral discours de Victor Hugo du 15 janvier 1850 contre le projet de loi Falloux, lorsque la bourgeoisie et les lois antidémocratiques et, parmi elles, la loi Falloux soutenue par M. Thiers et par Mgr Dupanloup, livrait la jeunesse à la hiérarchie catholique après les élections d’avril 1848 et l’arrivée au pouvoir du « Parti de l’Ordre«  qui, aux élections de 1849, emporte les deux tiers des sièges de l’Assemblée. C’est au cours des débats acharnés qui durèrent trois mois que Victor Hugo….

victorhugoJ’aborde immédiatement la question dans sa réalité positive actuelle. Je la prends où elle en est aujourd’hui, au point relatif de maturité où les événements, d’une part, et, d’autre part, la raison publique, l’ont amenée. A ce point de vue restreint, mais pratique, de la situation actuelle, je veux, je le déclare, la liberté de l’enseignement; mais je veux la surveillance de l’État, et comme je veux cette surveillance, effective, je veux l’État laïque, purement laïque, exclusivement laïque. L’honorable M. Guizot l’a dit avant moi; en matière d’enseignement, l’État n’est pas et ne peut être autre chose que laïque.

Je veux, dis-je la liberté de l’enseignement sous la surveillance de l’État, et je n’admets, pour personnifier l’État dans cette surveillance si délicate et si difficile qui exige le concours de toutes les forces vives du pays, que des hommes appartenant sans doute aux carrières les plus graves mais n’ayant aucun intérêt, soit de conscience, soit de politique, distinct de l’unité nationale. C’est vous dire que je n’introduis, soit dans le conseil supérieur de surveillance, soit dans les conseils secondaires, ni évêques ni délégués d’évêques. J’entends maintenir, quant à moi, et au besoin faire plus profonde que jamais, cette antique et salutaire séparation de l’Église et de l’État, qui était la sagesse de nos pères, et cela dans l’intérêt de l’Église comme dans l’intérêt de l’État.

Je viens de vous dire ce que je voudrais Maintenant, voici ce que je ne veux pas :Je ne veux pas de la loi qu’on vous apporte. Pourquoi? Messieurs, cette loi est une arme. Une arme n’est rien par elle-même ; elle n’existe que par la main qui la saisit. Or, quelle est la main qui se saisira de cette loi? Là est toute la question. Messieurs, c’est la main du parti clérical. Messieurs, je redoute cette main ; je veux briser l’arme, je repousse le projet. Cela dit, j’entre dans la discussion. J’aborde tout de suite, et de front, une objection qu’on fait aux opposants placés à mon point de vue, la seule objection qui ait une apparence de gravité. On nous dit: « Vous excluez le clergé du conseil de surveillance de l’État, vous voulez donc proscrire l’enseignement religieux? »

Messieurs, je m’explique. Jamais on ne se méprendra, par ma faute, ni sur ce que je dis ni sur ce que je pense. Loin que je veuille proscrire l’enseignement religieux, entendez-vous bien? Il est, selon moi, plus nécessaire aujourd’hui que jamais. Plus l’homme grandit, plus il doit croire. Plus il approche de Dieu, mieux il doit voir Dieu.

Je veux donc, je veux sincèrement, fermement, ardemment, l’enseignement religieux, mais je veux l’enseignement de l’Église et non l’enseignement religieux d’un parti. Je le veux sincère et non hypocrite. Je le veux ayant pour but le ciel et non la terre;

je ne veux pas qu’une chaire envahisse l’autre; je ne veux pas mêler le prêtre au professeur. Ou, si je consens à ce mélange, moi législateur, je le surveille, j’ouvre sur les séminaires et sur les congrégations enseignantes l’œil de l’État, et, j’y insiste, de l’État laïque, jaloux uniquement de sa grandeur et de son unité. Jusqu’au jour, que j’appelle de tous mes vœux, où la liberté complète d’enseignement pourra être proclamée, et en commençant je vous ait dit à quelles conditions, jusqu’à ce jour-là,

je veux l’enseignement de l’Église en dedans de l’Église et non au dehors. Surtout je considère comme une dérision de faire surveiller, au nom de l’État, par le clergé l’enseignement du clergé. En un mot, je veux, je le répète, ce que voulaient nos. pères, l’Église chez elle et l’État chez lui.

L’Assemblée voit déjà clairement pourquoi je repousse le projet de loi ; mais j’achève de m’expliquer. Messieurs, comme je vous l’indiquais tout à l’heure, ce projet est quelque chose de plus, de pire, si vous voulez, qu’une loi politique, c’est une loi stratégique. Je m’adresse, non, certes, au vénérable évêque de Langres, non à quelque personne que ce soit dans cette enceinte, mais au parti qui a, sinon rédigé, du moins inspiré le projet de loi, à ce parti à la fois éteint et ardent, au parti clérical. Je ne sais pas s’il est dans le gouvernement, je ne sais pas s’il est dans l’assemblée; mais je le sens un peu partout. Il a l’oreille fine, il m’entendra. Je m’adresse donc au parti clérical et je lui dis Cette loi est votre loi. Tenez, franchement, je me défie de vous. Instruire, c’est construire. Je me défie de ce que vous construisez.

Je ne veux pas vous confier l’enseignement de la jeunesse, l’âme des enfants, le développement des intelligences neuves qui s’ouvrent à la vie, l’esprit des générations nouvelles, c’est-à-dire l’avenir de la France,

parce que vous le confier ce serait vous le livrer. Il ne me suffit pas que les générations nouvelles nous succèdent, j’entends qu’elles nous continuent. Voilà pourquoi je ne veux ni de votre main ni de votre souffle sur elles. Je ne veux pas que ce qui a été fait par nos pères soit défait par vous.

Votre loi est une loi qui a un masque.

Elle dit une chose et elle en ferait une autre. C’est une pensée d’asservissement qui prend les allures de la liberté. C’est une confiscation intitulée donation. Je n’en veux pas. C’est votre habitude. Quand vous forgez une chaîne, vous dites: « Voici une liberté! » Quand vous faites une proscription, vous criez : « Voilà une amnistie ». Et vous voulez être les maîtres de l’enseignement. Et il n’y a pas un poète, pas un écrivain, pas un philosophe, pas un penseur, que vous acceptiez!

Et tout ce qui a été écrit, trouvé, rêvé, déduit, illuminé, imaginé, inventé par les génies, le trésor de la civilisation, l’héritage séculaire des générations, le patrimoine commun des intelligences, vous le rejetez! Si le cerveau de l’humanité était là devant vos yeux, à votre discrétion, ouvert comme la page d’un livre, vous y ferez des ratures! Convenez-en!

Et vous réclamez la liberté d’enseigner! Tenez, soyons sincères; entendons-nous sur la liberté que vous réclamez c’est la liberté de ne pas enseigner. A qui en voulez-vous donc? Je vais vous le dire vous en voulez à la raison humaine. Pourquoi? Parce qu’elle fait le jour. Oui, voulez-vous que je vous dise ce qui vous importune?

C’est cette énorme quantité de lumière libre que la France dégage depuis trois siècles, lumière toute faite de raison, lumière aujourd’hui plus éclatante que jamais, lumière qui fait de la nation française la nation éclairante, de telle sorte qu’on aperçoit la clarté de la France sur la face de tous les peuples de l’univers.

Eh bien cette clarté de la France, cette lumière libre, cette lumière directe, cette lumière qui ne vient pas de Rome, qui vient de Dieu, voilà ce que vous voulez éteindre, voilà ce que nous voulons conserver!

Je repousse votre loi. Je la repousse parce qu’elle confisque l’enseignement primaire, parce qu’elle dégrade l’enseignement secondaire, parce qu’elle abaisse le niveau de la science, parce qu’elle diminue mon pays.

VICTOR HUGO

Maintenant vous savez. (De rien)

./…

#LeDrian chez #Macron, un ralliement sans incidence pour B. #Hamon, explications…

Après son soutien de « poids » pour Manuel Valls lors de la primaire de Gauche, Jean Yves le Drian est désormais #EnMarche derrière Emmanuel Macron. Pourquoi c’est sans incidence pour Benoît Hamon? Explications en une image, ou deux…

Donc, sans effet, particulièrement en Bretagne où Benoit Hamon a été plébiscité  avec plus de 60% des suffrages, loin devant M. Valls le poulain de Jean Yves Ledrian sur ses terres. On constate le même « non-effet » sur la plan national. Détails des résultats Bretons, 2nd tour…

benoit-hamon-porte-drapeau-des-socialistes_3273564_540x758p

Conclusion: Le « poids lourd » est un « boulet »

CQFD.

./…

De l’amnésie sur E.#Macron: « symbole du matraquage », bilan & « promesses »…

Oublions un instant les 3M (Macron Matraquage Médiatique). Petit rappel des actes & faits. Questions…

Billet invitation à une auto-réflexion sur les vrais sujets: le pouvoir d’achat en panne depuis les années Sarkozy, – conseillé à l’époque par le tandem Attali-Macron dans la « Commission Attali », du beau monde aujourd’hui #EnMarche pour nombreux d’entre eux,  les hausses d’impôts (dit « matraquage fiscal »), l’économie ultra-libérale et son corollaire le chômage. Relire Figaro #Archive 23/01/2008.

macron-commision-attali

« liberté totale des prix, choix de poursuivre une activité sans limite d’age, etc. ». Des propositions de « l’École de pensée de Macron ». Oui, Emmanuel Macron « En Marche » a bien « un passé à responsabilité directe sur le pouvoir d’achat des français », donc tout aussi comptable que Manuel Valls, ancien leader des sondages d’opinion, mais viré par les électeurs de Gauche pas dupes. Pour finir, petite question...

E. Macron, un peu d’#Gauche & pour les salariés? Vraiment? Vote utile? Euhh

Bien réfléchir.

./…

Et #Macron inventa la «#Déchéance de #crime contre l’humanité! La #colonisation? fini! …

#EnMarcheArrière toute! Il croyait «bien faire» en remettant le «sujet colonisation dans le débat présidentiel»- pour capter la sympathie des *issus de l’immigration*. Mais, face à une « petite Manif FN à Toulon», le voila qui « présente ses excuses». On va le traduire et le compléter…

« Pardonnez-moi les gens car j’ai péché, par action et visée électorale pour m’attirer les voix des «opprimés de la colonisation», Pardonnez-moi mes frères de vous avoir fait mal, par le verbe, en reniant mes propos de novembre dernier, Je suis désolé de vous avoir blessés(…), je ne voulais pas vous offenser. Pardon, je ne voulais pas dire ça. Promis, je ne me soumettrai plus à cette tentation, et pour me délivrer de ce mal je propose – ça va vous plaire- la «déchéance de crime contre l’humanité», pour la colonisation, fini! Je vous ai compris, Love mes frères & sœurs. Amen! 🤗

A peu près. Oui, à moins de se renier, on ne s’excuse pas sur « ses convictions », pour l’avéré

Qui imagine la France s’excuser auprès de l’Allemagne pour dénonciation de crime contre l’humanité? Qui imagine le Congo remercier la France pour ses atrocités lors de la construction du chemin de fer Congo- Océan en 1921?

Sans s’excuser, Aimé Césaire disait : « On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilométrages de routes, de canaux, de chemin de fer. Moi, je parle de milliers d’hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l’heure où j’écris, sont en train de creuser à la main le port d’Abidjan. Je parle de millions d’hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la vie, à la danse, à la sagesse. Je parle de millions d’hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme. » La colonisation, comme le soulignait le même Césaire est une « négation de la civilisation ». En cela, elle est un crime, une barbarie intolérable.

Tenez, je vous invite chez moi, le long de ce serpent de fer que nous empruntions en famille pour les vacances d’été, de Brazzaville à Pointe-Noire sur la côte –porte de la déportation vers les Amériques lors de la traitre négrière-. Retour sur un «crime contre mon humanité»

«Échange de culture»? Peut-être bien un « consentement » si l’on demande son avis à Laurence Rossignol. Soit, mais vous repasserez une autre fois pour les «les excuses-à-la-Macron Con» si vous voulez bien.

./…

#Macron: Des révélations sur son «Lobbying Banks’ Interests». Intéressant ..

Pendant que Melenchon se dédouble à la télé et que François Fillon voit toujours double, on apprend que, pour Emmanuel Macron c’est déjà le cas: «Ex-French Economy Minister Macron Could Be ‘US Agent’ Lobbying Banks’ Interests». #ZavezBienLu? Au service de (…).

macron-wikileaks-agent-americain-lobby-banks

« US Agent ». Ho? Pour vous éviter des heures en traduction, je résume, avec des copies d’écran

macron-agent-secret-us-wikileaks-lobbie-banques

[Mon Dieu!] Peut-être bien que oui comme on peut le lire dans ce papier très détaillé du 27 janvier dernier « Macron et son réseau« , peut-être bien que (…). Des faits, d’autres arrivent, attendre. N’empêche, sans tomber dans le «Sputnik complot», on peut s’interroger sur le financement de la campagne d’Emmanuel Macron, sans oublier cet attrait de la presse et des médias pour le «candidat ex-nihilo» devenu en l’espace de quelques mois un potentiel qualifié au 2nd tour de la présidentielle. Cette « révélation» expliquerait bien des choses, par exemple, l’arrivée dans la galaxie Macron de la franco-américaine Laurence Haïm l’ex-Bolloré. Qui l’a embauchée – ou débauchée- aux États-Unis et à quel prix, et qui paie ses émoluments? Il n’est nullement question de jeter l’opprobre sur le «candidat sans programme», ou d’invectiver le nouveau gourou – ou chouchou- des médias, il est juste bon de savoir, si vrai, qui sont les gens derrière cette OPA hostile sur la France? Et surtout ….

De qui Emmanuel Macron est-il l’hologramme? 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mediapart et Le Canard enchainé sont désignés volontaires pour mener l’enquête sur ce dopage (politique). Le temps presse, au boulot!

./…

E. #Macron & la #Guadeloupe: Géographie de l’ignorance (ou l’inverse)?…

Jusque là, l’arnaque médiatique était  presque parfaite. Puis, il a tweeté (dans l’image, à droite)

Non, ce n’est pas une boulette, encore moins une gaffe, surtout pas de la part de l’admis en hypokhâgne et khâgne au lycée Henri-IV, lauréat du concours général de français en 1994, puis (…) l’ENA (promotion Léopold Sédar Senghor), etc. Faut pas le prendre pour un con non plus. Non, c’est juste l’expression libre d’un subconscient qui revient au galop, reflet de l’étendu de ce que j’appelle « la géographie de l’ignorance ». A se demander si la Guadeloupe c’est la France à part entière, ou entièrement à part. Question.

./Lire in Outre-mer 1ère