Et Emmanuel #Macron inventa « l’île de la Guyane ». «Géographie de l’ignorance» Acte2 …

Entre le Suriname et le Brésil, la Guyane, région française étendue sur 83 846 km22, deuxième plus grande région de France couverte à 98% par une forêt équatoriale parmi les plus riches du monde, la Guyane est devenue « une île »depuis hier soir. L’immersion est #EnMarche

C7396whX0AA9lUN

Après avoir qualifié les Guadeloupéens d’«expatriés», Emmanuel Macron invente « L’île de la Guyane ».

« Bloquer le fonctionnement de l’île(…) » [?] Chassez la naturel, le subconscient revient toujours au galop. «Géographie de l’ignorance», Acte2. Rappel: En décembre dernier, Emmanuel Macron avait tweeté son départ aux Antilles au côté d’un jeune lycéen « qui partait rejoindre sa mère expatriée en Guadeloupe »)...

img_3507

Deux fois, déjà, d’où l’importance de « certains » chez Emmanuel Macron. Mais on trouvera, comme d’hab’, une « très bonne excuse » pour nous expliquer qu’il voulait parler de « l’Île-de-France »! Ou, encore mieux [Eurêka j‘ai trouvé!, je vous explique]: En vrai, comme pour Donald Trump, le projet secret du Khâgneux Emmanuel Macron c’est de « creuser un mur d’eau salée » tout autour de la Guyane sur le tracé des frontières pour en faire une île ». Pas bête. Elle sera ainsi protégée contre l’invasion barbare des immigrés clandestins qui viennent des pays voisins pour manger le pain des expatriés français ». Non? Autre hypothèse: Ils ont déménagé les Guyanais vers une île secrète pour étendre le Centre spatial guyanais (base de lancement de Kourou) mais on ne le sait pas encore (chuut, c’est un secret!)...

Si vous avez une autre explication

./…

Infographie: Pour bien « comprendre les médias (et la politique) » sur le terrorisme, pas que…

Sur le terrorisme- mais pas que-, et ça résume assez bien les choses je crois. En France, on ne parle pas assez des gens qui crient « Ah là mon Parking! » avant le passage à l’acte. Ce silence de la presse et des politiques sur la souffrance de ces milliers (millions) de français, c’est une honte

./source

#EnMarche les «encombrants!»: Quand les «passéistes» pro #Valls se parjurent, ok!

C’est drôle. Après avoir fustigé et théorisé sur « la Gauche passéiste », Manuel #Valls découvre – et nous aussi-, que finalement, il parlait de son clan aujourd’hui #EnMarche chez son pire ennemi! Proverbe (politique):  « Qui a trahi le Président de la République & les valeurs de la Gauche le sera par les siens ». Dans l’album photo de la « vieille Gauche » désormais EnMarche, on note: Gérard Collombqui expérimente les méthodes FN à #Lyon-, Claude Bartolone déjà coulé dans la Seine en iDF lors des dernières régionales-, La Nicole Briq– L’ex Ministre, qui s’en souvient? -, Pierre Bergéde Saint Laurent., Patron du Journal « Le Monde« , et désormais Bertrand Delanöé-sur-Seine, – retraité & exilé à Tunis -. Que des jeunes pro (ou ex-) #Valls, désormais « réformés » par la communion des Simples d’Esprit: «Debout! Lève toi #EnMarche!»

Amen. Pré-compagne Présidentielle ou « Deuxième #PrimaireGauche »? D’abord une pensée émue pour Manu(Valls), ce grand perdant si  loin et si proche de cette belle période présidentielle où se joue sans lui, la « Deuxième Primaire de la Gauche », ou  « la Primaire Contre la Gauche » pour respecter l’avis de Anne Hidalgo, Maire de Paris qui pense que « Macron est un candidat de Centre et d’une droite libérale ». Contrairement au « Maire-Passé-de-Paris », en France comme à Paname, le présent et l’avenir sont aux cotés de Benoit Hamon.

Maire soutient Benoit Hamon pas Macron

Après avoir esquivé les urnes de la PrimaireGauche, les pro Macron sont à fond dans une joute politique -toujours loin des urnes- avec la « complicité » des perdants pro (ou ex-) Valls. Et leur « argument marketing » tient en une seule phrase: « la peur du front national », un « mot clé » qui structure l’essentiel de leurs attaques contre le programme du vainqueur de la primaire à Gauche, Benoît Hamon. Leur cible, c’est la Gauche et rien d’autre. On remarquera, et c’est assez étonnant, chez les pro- Macron, particulièrement dans le « discours de ralliement des nouveaux adeptes », une constante:

« Au delà de sa simple évocation, le Front National reste un artefact chez les pro-Macron, ils ne l’agressent pas frontalement dans leur prise de parole en public où à la télé, mais critiquent ad libitum -et presque exclusivement- « Benoit Hamon », vainqueur de la #PrimaireGauche. Ils ont « peur de BH2017 », c’est plutôt bon signe …

Critiques sévères de l’accord réussi Hamon-Jadot (Verts), mais une kyrielle d’applaudissements pour le « parjure » des « invités sans parrainages à la Primaire Gauche », – François de Rugy & Sylvia Pinel-, nos  « encombrants », ces heureux bénéficiaires du temps de parole de la Gauche. L’objectif? affaiblir de la Gauche avec mise en avant du « vote supposé utile » dès le 1er tour.

A propos de  « la peur du front national » (Ma parenthèse enchantée): C’est toujours très drôle de voir « les jamais inquiétés par le FN »  venir vous dire à l’approche des élections combien il faut s’en méfier. Ça m’amuse toujours  (ou pas) d’entendre chez certains, toujours les mêmes d’ailleurs, des « houlalalala Mon Dieu les gens! ZavezVu ce qu’ils disent contre vous au Front national? OuPiNèse! Vite, venez avec nous les gens, votez! Mais pour nous hein! Blablabla… ». Le Front national les inquiète? Vraiment?  Z’étaient tous derrière Alpha Diallo -dit BlackM, petit fils du tirailleur Mamadou Dialloviré de Verdun par la polémique de tranchées du FN? NoOoN?!  Ce « changement possible » qui désormais « semble les inquiéter » impactera t-il leur quotidien comme chez certains d’entre-nous depuis des années -sans présence du FN au pouvoir-? -Vous avez 4 heures-. En France, « racisme & discrimination » n’est pas/plus le seul fait de la Droite et ses extrêmes, l’extension du domaine est EnMarche depuis des lustres déjà. Avis unanime « des victimes intimes » à l’insu de leur plein gré, et j’en fais partie. (Proverbe africain, Nzété ébétéla nakaké): Un arbre déjà foudroyé ne craint pas l’Éclair Qui Luit. Bref, continuez c’est tout droit ⇒

Nous voici donc face à une arnaque (politique) savamment orchestrée, avec à la clé, un non respect des engagements face à la légitimité du vainqueur – malgré eux– de la PrimaireGauche. Bref, se tourner vers l’avenir et faire battre le cœur ♥ de la #Gauche

Dans ce monde des enfoirés, permettez que j’en cite un, sympa, l’Ami Coluche. Il disait: «La société n’a pas voulu de nous ? Qu’elle se rassure ! On ne veut pas d’elle !On lui fout la paix. C’est pas nous qui allons leur mettre des bâtons dans les trous!». Pour nos « nos chers vieux passéistes – ces regressistes-« , pareil! Quoi que, l’idée « les bâtons dans les trous » est une tentation. Passons, on a une présidentielle à gagner. Oui, et on va les surprendre, encore une fois, comme lors de la PrimaireGaucheles sondages ne votent pas. Wait and See.

Vive la République et Vive la GauchePropre, la vraie!.

./…

Désigné «la cible», je suis «la couleur», d’origine. Que la lumière soit …

la-couleur-de-la-cible-banlieue-theo-adama-zyed-et-bouna

Désigné «la cible,  je suis la couleur d’origine». Que la lumière soit.

./…

Les mots (de la politique): « Faire campagne » …

L’expression «faire campagne». Inspired by Isidore Poireau, Politologue honoris causa

faire-campage-isidore-poireau

D’origine militaire [XVIe siècle] – organiser des attaques & replis pour s’approprier un territoire ennemi -, c’est une expression toujours d’actualité et qui s’applique aussi aux hommes politiques de la campagne. Exemple? « Selon le Canard Enchainé, François Fillon de Sablé-sur-Sarthe a du mal à « faire campagne » parce qu’il a fait « la caisse ». La caisse, la campagne, ou la caisse de sa compagne, etc,  des expressions qui souvent se chevauchent, ou se suivent. Se mouiller. Précision: On dit de moins en moins « battre (la) campagne », et cela sous la pression des féministes qui trouvent – à juste titre- dans cette dernière expression,  une forme « d’incitation à la violence conjugale » pour sa sonorité proche de « battre sa compagne, -sa femme-« . Je partage cet avis. Donc, à éviter même si « battre campagne sans sa femme » est assez réducteur quant au rôle « pas fictif » de la Daronne. Oui, et comme nous le savons tous, « derrière chaque homme politique se cache une femme (ou l’inverse) ». Aussi, les réduire à de simples assistantes (parlementaires) est une hérésie. Enfin, celles qui bossent vraiment bien entendu.

battre-la-campagne-au-figure

«Battre (la) campagne»,« Faire campagne », un principe immuable, aujourd’hui encore, avec les outils 2.0 via les réseaux sociaux, à la fraiche, les doigts d’pieds en éventail devant ses écrans (smartphone, PC/Mac, télé), etc.- Et « si la campagne ne vient pas à l’Homme politique, l’hologramme de l’homme (ou femme) politique ira à la campagne! » Nouvelle séquence (politique),  Jean-Luc Melenchon l’a fait, récemment. Emmanuel Macron lui se vend dans la presse tel un produit marketing, sans programme.

« Battre » ou « Faire campagne », dans les deux cas, c’est une violence, surtout en Banlieue.

./…

« #Hitler, la folie d’un homme ». Et toute ressemblance toussa…

Revisitons le passé pour décrire l’actualitéfinjanvier 2017 …

Pour ne pas se perdre en arguties et en couinements de tous genres, précisons les choses:

Toute ressemblance avec une personne ou la situation à la UNE de l’INFO toussa … ne saurait être fortuite, pas du tout. Briser le silence, afin que nul n’oublie.

Mon avis, message à l’attention « des bons ». Quant aux « nationalistes du 4ème Reich » ….

20170131_123225

 (…) et je vous emmerde.

Cordialement.

./image

Manu Chao …

Si on écoute bien  …

La finale de ce jour a été à la hauteur de la légende, notre champion, très inspiré, a réussi un grand nombre de coups gagnants dans ce deuxième set éblouissant face à son adversaire espagnol – qui l’avait éliminé en Août 2014 à l’Open de Frangy en Bresse-. Une grande victoire, une belle revanche grâce à un magistral revers passéiste de Gauche

resultats-de-la-primlaireps-manuel-valls-elimine

ça, c’est fait.

./…

Après François, #PénélopeMacron? Il a viré Brigitte (de) sa campagne, pourquoi? …

[LeSaviezVous?] Brigitte (Trogneux), la « première Dame de Macron » – il n’en a pas eu d’autres je crois, à vérifier (ou pas), reprenons-,  « l’omniprésente Bibi est écartée de la campagne de son cher et tendre » nous apprenait Planet.fr jeudi dernier. Personne n’avait relevé, billet rewind.

c3qdtrvwmaaj8xo-jpg_large

Donc, Emmanuel Macron vient donc virer sa femme de son premier cercle. Ho? Des choses à cacher? Non? Mais pourquoi donc? Que les députés changent soudain de collaborateurs – assistant(e)s parlementaires, on peut comprendre, mais que Macron, pas député et jamais élu -sauf par elle-, se sépare de Brigitte, –pas assistante parlementaire du tout-, c’est bizarre, pour une campagne payée par les « français de l’étranger » comme on nous dit, on se demande bien pourquoi d’ailleurs. Selon un proche du couple…

« Elle (Bibi) arrive en fin d’après-midi, assiste au meeting et repart le lendemain » (..) « l’épouse du candidat ne participera plus non plus à ses déplacements internationaux »

Sans faute –jusqu’ aux 120.000 euros de Bercy mais Bibi #EnMarche hors de la campagne, virée! C’est tro(gneux) louche. Billet « très mauvaise foi »? Si on veut, oui, qui aurait cru que François(Fillon), hein? 😉

Qui fait comme le « système » est (dans) le système ….

Moquons nous.

./…

«La paresse intellectuelle de M.#Valls»: Benoît #Hamon contre-attaque, ça chauffe..

Ça chauffe. En réponse aux allégations infondées de Manuel Valls sur son programme, Benoît #Hamon contre-attaque et pointe du doigt  « la paresse intellectuelle de Manuel Valls »..

benoi%cc%82t-hamon-regrette-la-paresse-intellectuelle-de-manuel-valls

Oui, la sobriété s’impose.  En critiquant sa proposition sur le «revenu universel d’existence» Benoît Hamon estime que Manuel Valls, «le théoricien des gauches irréconciliables» fait preuve de «paresse intellectuelle». [Et paf!] En effet, le 27 octobre dernier, Manuel Valls déclarait ceci sur ce fameux « revenu universel »:  «Ce projet de revenu universel, c’est affirmer ce que doit être notre modèle social» . Signé Manuel Valls, Bordeaux, 27 avril 2016.

ce-projet-de-revenu-universel-cest-affirmer-ce-que-doit-e%cc%82tre-notre-modele-social

«(..) Notre modèle social», les archives .. [.]. Un « avis  de Gouvernement » partagé, non sans plaisir,  sur Twitter par l’ex- premier ministre sur son compte perso

le-revenu-universel-que-je-defends-cest-une-grande-innovation-sociale-garantir-un-revenu-a-tous-et-a-tout-moment

« (..) une grande innovation sociale  garantir un revenu à tous et à tout moment». Alors, Manuel Valls, « homme d’État»? On peut sincèrement en douter et sans aucune invective car, dans cet exemple,  « la paresse intellectuelle»  – pour ne pas dire-, la «farniente morale » est avérée comme pour le 49.3, une nouvelle fois .  C’est irresponsable de la part d’un ancien premier ministre qui, aux dernières nouvelles, revient sur sa parole de soutenir le vainqueur de la #PrimaireGauche. Le débat de demain sera une belle joute verbale ...

./Source.

En #Hamon toute! & « Make la #Gauche Great Again! » #PrimaireGauche …

primaire-gauche-resultats

Résultats du 1er tour. Après la #Primairegauche, une nouvelle campagne commencera dans une semaine. Step by step, une chose après l’autre, l’enjeu est de taille dès ce dimanche. D’abord l’avis pressé de la presse

Deux Gauches? Non, pas vraiment. C’est un face-to-face entre la Gauche avec Benoit Hamon -coopté par Arnaud Montebourg et la Droite égarée à Gauche -avec Manuel Valls. Précision. Pour ce deuxième tour, un double objectif: 1. l’avenir du PS et de la Gaucheet 2. la Présidentielle de 2017 Oublions un instant JL Mélenchon et E. Macron -ce produit marketing qui  passera de mode après le Printemps (politique)-…

La #PrimaireGauche désignera non seulement le candidat du PS pour la Présidentielle 2017, c’est aussi et surtout une échéance qui dessinera le visage politique de la Gauche pour les années à venir. C’est le 1er enjeu et pas des moindresAlors deux choix possibles: 1. Les valeurs et la morale qui fondent la Gauche comme en 2012, ou, 2. la dérive libérale pro-Medef-de-Valls, une ligne de division, celle de la déchéance de nationalité, de la loi travail -avec réduction des droits des salariés, etc-, de la stigmatisation permanente. Oui, on  doit à Manuel Valls -et à sa politique-, l’échec du quinquennat de François Hollande, Président-pas-candidat à sa propre succession car mal conseillé par E. Macron à l’Élysée -et à Bercy-, puis englué dans la politique agressive de la ligne Valls. Il faut dire que ce dernier a tout fait pour l’empêcher de se représenter en 2017, et l’autoproclamé « homme d’État » n’est pas solidaire du mandat dont il a été le co-pilote, de son propre bilan, c’est dire. Oui, le « vrai frondeur » était à l’Intérieur (de Matignon). Aussi, pour ce dimanche d’élection…

Quelle Gauche (et PS) pour les années à venir? Quelle opposition -si opposition il y a après la présidentielle- pour reconstruire ce qui a été vilipendé ces dernières années? Et l‘objectif de Manuel Valls, c’est la présidentielle 2017? Vraiment? Ou simplement le contrôle du Parti Socialiste pour s’installer en tant que chef de l’opposition sur les ruines du PS?

Qu’on se le dise, le vainqueur de la Primaire aura le parti à sa disposition – pour la présidentielle 2017-, et incarnera l’opposition dans l’hypothèse d’une défaite. Et comme en Syrie, il sera difficile de reconstruire sur « les ruines d’Alep » avec celui qui l’a pilonné. Mon avis. Au delà des programmes & sondages primaires, l’enjeu de cette #PrimaireGauche porte sur le socle des valeurs de la Gauche. Qui pour l’incarner? La réponse est dans la question. Non, la Gauche n’a jamais rien gagné avec Manuel Valls (des défaites à répétition, aux départementales, le flop des régionales, un Front national à 25% aux européennes2014, etc. Et son bilan depuis 2012 n’est pas une réussite sur le plan économique, ni même sur le plan de la sécurité des Françaisla Loi Renseignement n’a pas -par exemple-empêché le terroriste de Berlin de transiter par la France -Lyon- dans un #BusMacron avant d’être stoppé en Italie, c’est juste un fait. Sur le plan national, Manuel Valls n’a jamais fait gagner la Gauche, et 1er Ministre n’est pas un mandat électif. Son « action » –au delà des « discours »-, explique l’état actuel de la Gauche et de la France. Le choix est donc simple pour les électeurs de Gauche…

En #Hamon toute! & « Make la Gauche Great Again! »

Osons nous #Trumper, pour une Gauche bien présente à la présidentielle 2017, pour le rassemblement, et pour « faire battre le coeur de la Gauche« ..

./…