La France et la Parabole de Saint-Simon.[Adaptation] Édit « #CoVid19fr compatible »…

Adaptation de la  »Parabole de Saint-Simon » by Me. | Édit 04 avril 2020. Ce texte retrouve une seconde jeunesse dans la France Confinée de 2020. Lecture conseillée.

Claude Henry de Rouvroy, St-simon

Grèves reconductibles, crise morale et sociale. La France va mal. Et, c’est comme une récurrence, une constance dans les  relations entre les administrés et l’Élite. J’ai relu la célèbre parabole de Claude Henri de Rouvroy, dit Comte de Saint-Simon, (17 Octobre 1760 – 19 Mai 1825), un économiste et philosophe français dont les idées ont eu une postérité et une influence sur la plupart des philosophes du XIXe siècle. Il est le penseur de la société industrielle française, juste après l’ancien régime. Accessoirement, cousin éloigné du duc de Saint-Simon, célèbre mémorialiste de la cour de Louis XIV et de la Régence.

La « Parabole », 1er extrait de « L’Organisateur »est d’une actualité frappante. Difficile d’adapter un si bel ouvrage, c’est l’exercice que je me suis affligé en ces temps d’incertitudes morales et sociales… A quelques retouches près, lisons…

‘’ Nous supposons que la France perde subitement ses cinquante premiers physiciens, ses cinquante premiers chimistes, ses cinquante premiers biologistes, ses cinquante premiers mathématiciens, ses cinquante premiers poètes, ses cinquante premiers peintres, ses cinquante premiers sculpteurs, ses cinquante premiers musiciens, ses cinquante premiers littérateurs, ses cinquante mille premiers enseignants, instituteurs, professeurs des écoles, ses cinquante mille premiers bénévoles et autres services à la personne ;

Ses cinquante premiers mécaniciens, ses cinquante premiers ingénieurs civils et militaires, ses cinquante premiers artilleurs, ses cinquante premiers architectes, ses cinquante premiers médecins, ses cinquante premiers chirurgiens, ses cinquante premiers pharmaciens, ses cinquante premiers marins, ses cinquante premiers horlogers ;

Révolution française
Révolution française

Ses cinquante premiers boulangers, ses deux cents premiers négociants, ses six cents premiers viticulteurs, ses cinquante premiers maîtres de forges, ses cinquante premiers mineurs, ses cinquante premières fabriques textiles, ses cinquante premiers fabricants de coton, ses cinquante premiers fabricants de soieries, ses cinquante premiers fabricants de toile, ses cinquante premiers fabricants de quincaillerie, de faïence et de porcelaine, ses cinquante premiers fabricants de cristaux et de verrerie, ses cinquante premiers armateurs, ses cinquante premières maisons de roulage, ses cinquante premiers imprimeurs, ses cinquante premiers graveurs, ses cinquante premiers orfèvres et autres travailleurs de métaux ;

Ses cinquante premiers maçons, ses cinquante premiers charpentiers, menuisiers, serruriers, ses cinquante premiers couteliers, fondeurs, et les cent autres personnes de divers états non désignés, les plus capables dans les sciences, dans les beaux-arts, et dans les arts et métiers, dans l’enseignement, les services à la personne, faisant en tout les trois mille premiers savants, artistes et artisans de France.

On ne désigne ordinairement par artisans que les simples ouvriers ; pour éviter les circonlocutions, nous entendons par cette expression tous ceux qui s’occupent de produits matériels, savoir : les cultivateurs, les fabricants, les commerçants, les employés de banques et tous les commis ou ouvriers qu’ils emploient.

Comme ces hommes sont les Français les plus essentiellement producteurs, ceux qui donnent les produits les plus importants, ceux qui dirigent les travaux les plus utiles à la nation, et qui la rendent productive dans les sciences, dans les beaux-arts et dans les arts et métiers, ils sont réellement la fleur de la société française ; ils sont de tous les Français les plus utiles à leur pays, ceux qui lui procurent le plus de gloire, qui hâtent le plus sa civilisation ainsi que sa prospérité ; la nation deviendrait un corps sans âme, à l’instant où elle les perdrait ; elle tomberait immédiatement dans un état d’infériorité vis-à-vis des nations dont elle est aujourd’hui la rivale, et elle continuerait à rester subalterne à leur égard tant qu’elle n’aurait pas réparé cette perte, tant qu’il ne lui aurait pas repoussé une tête. Il faudrait à la France au moins une génération entière pour réparer ce malheur, car les hommes qui se distinguent dans les travaux d’une utilité positive sont de véritables anomalies, et la nature n’est pas prodigue d’anomalies, surtout de celles de cette espèce.

Palais de Luxembourg..

Passons à une autre supposition. Admettons que la France conserve tous les hommes de génie qu’elle possède dans les sciences, dans les beaux-arts, et dans les arts et métiers, dans les services à la personne, mais qu’elle ait le malheur de perdre le même jour :

Monsieur Le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, le Président de l’Assemblée Nationale, Messieurs et Dames les élu(e)s du Palais Bourbon, Messieurs et Dames du Palais de Luxembourg, Messieurs les Préfets de régions, Messieurs et Dames les Ministres de la République, Messieurs et Dames Députés Européens, Les professionnels de la politique, Les hauts fonctionnaires des ministères et leur cabinet, les membres du Conseil constitutionnel, les magistrats de la Cour des comptes, les Traiders et autres pensionnaires du Palais Brogniart (Bourse de Paris, EuroNext), les hauts fonctionnaires de Bercy et dépendances, et, Tous les Fils et Filles de…

Qu’elle perde en même temps tous les grands officiers de l’armée, tous les ministres d’État, tous les conseillers d’État, tous les maîtres des requêtes, tous ses maréchaux, tous les préfets et les sous-préfets, tous les employés dans les ministères, tous les juges, et, en sus de cela, les dix mille propriétaires les plus riches parmi ceux qui vivent noblement.

Cet accident affligerait certainement les Français, parce qu’ils sont bons, parce qu’ils ne sauraient voir avec indifférence la disparition subite d’un aussi grand nombre de leurs compatriotes. Mais cette perte des trente mille individus, réputés les plus importants de l’État, ne leur causerait de chagrin que sous un rapport purement sentimental, car il n’en résulterait aucun mal politique pour l’Etat.

D’abord pour le raison qu’il serait très facile de remplir les places qui seraient devenues vacantes ; il existe un grand nombre de Français en état d’exercer aussi bien les fonctions devenu vacants; beaucoup sont capables d’occuper les places de prince tout aussi convenablement que ces Messieurs et Dames.

Les antichambres des Palais de la République sont pleines de courtisans prêts à occuper les places de grands officiers de la couronne de la république ; l’armée possède une grande quantité de militaires aussi bons capitaines que nos maréchaux actuels. Que de commis valent nos ministres d’Etat ! Que d’administrateurs plus en état de bien gérer les affaires des départements que les préfets et les sous-préfets présentement en activité? Que d’avocats aussi bons jurisconsultes que nos juges ? Quant aux dix mille propriétaires vivant noblement, leurs héritiers n’auront besoin d’aucun apprentissage pour faire les honneurs de leurs salons aussi bien qu’eux.

Mai 68, Bld Saint Germain, Paris

La prospérité de la France ne peut avoir lieu que par l’effet et en résultat des progrès des sciences, des beaux-arts et métiers; or, nos ‘’princes’’, Nos grands officiers de la république, les préfets et les propriétaires oisifs ne travaillent point directement au progrès des sciences, des beaux-arts, des arts et métiers et des français; loin d’y contribuer, ils ne peuvent qu’y nuire, puisqu’ils s’efforcent de prolonger la prépondérance exercée jusqu’à ce jour par les théories conjecturales sur les connaissances positives; ils nuisent nécessairement à la prospérité de la nation France en privant, comme ils le font, les savants, les artistes et les artisans, les ouvriers, les français ‘’moyens’’ du premier degré de considération qui leur appartient légitimement; ils y nuisent puisqu’ils emploient les finances publique d’une manière qui n’est pas directement utile aux bien-être collectif; ils y nuisent, puisqu’ils prélèvent annuellement, sur les impôts payés par la nation, une somme de trois à quatre cents millions sous le titre d’appointements, de pensions, de gratifications, d’indemnités, de bouclier fiscal, d’exonération de charges sur certaines entreprises etc., pour le paiement de leurs travaux qui lui sont inutiles.

Ces suppositions mettent en évidence le fait le plus important de la politique française actuelle; elles placent à un point de vue d’où l’on découvre ce fait dans toute son étendue et d’un seul coup d’œil; elles prouvent clairement, quoique d’une manière indirecte, que l’organisation sociale est peu perfectionnée; que les hommes se laissent encore gouverner par la violence et par la ruse, et que l’espèce humaine (politiquement parlant) est encore plongée dans l’immoralité.

Puisque les savants, les artistes et les artisans, les français ‘’moyens’’, qui sont les seuls hommes et femmes dont les travaux soient d’une utilité positive à la société, et qui ne lui coûtent presque rien, sont subalternisés par les ‘’princes’’ et par les autres gouvernants qui ne sont que des routiniers plus ou moins incapables.

Puisque les dispensateurs de la considération et des autres récompenses nationales ne doivent, en général, la prépondérance dont ils jouissent qu’au hasard de la naissance, qu’à la flatterie, qu’à l’intrigue ou à d’autres actions peu estimables.

Puisque ceux qui sont chargés d’administrer les affaires publiques se partagent entre eux, tous les ans, la moitié de l’impôt, et qu’ils n’emploient pas un tiers des contributions, dont ils ne s’emparent pas personnellement, d’une manière qui soit utile aux administrés.

Ces suppositions font voir que la société actuelle est véritablement le monde renversé.

Puisque la nation a admis pour principe fondamental que les pauvres devaient être généreux à l’égard des riches, et qu’en conséquence les moins aisés se privent chaque jour d’une partie de leur nécessaire pour augmenter le superflu des gros propriétaires.

Puisque les plus grands coupables, les voleurs généraux, ceux qui pressurent la totalité des citoyens, et qui leur enlèvent trois à quatre cents millions par an, se trouvent chargés de faire punir les petits délits contre la société.

Puisque l’ignorance, la superstition, la paresse et le goût des plaisirs dispendieux forment l’apanage des chefs suprêmes de la société, et que les gens capables, économes et laborieux ne sont employés qu’en subalternes et comme des instruments.

Puisque, en un mot, dans tous les genres d’occupations, ce sont les hommes incapables qui se trouvent chargés du soin de diriger les gens capables; que ce sont, sous le rapport de la moralité, les hommes les plus immoraux qui sont appelés à former les citoyens à la vertu, et que, sous le rapport de la justice distributive, ce sont les grands coupables qui sont préposés pour punir les fautes des petits délinquants.

France , Automne 2010

France , Automne 2010

Quoique cet extrait soit fort court, nous croyons avoir suffisamment prouvé que le corps politique était malade ; que sa maladie était grave et dangereuse; qu’elle était la plus fâcheuse qu’il pût éprouver, puisque son ensemble et toutes ses parties s’en trouvaient affectés en même temps. Cette démonstration devait précéder toutes les autres; car ceux qui se portent bien (ou qui croient se bien porter) ne sont nullement disposés à écouter les médecins qui leur proposent les remèdes ou le régime convenables pour les guérir…

Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon, (17 Octobre 1760 – 19 Mai 1825)

Adaptation libre, Remix 2010 | 2020, @bembelly

Cadeau pour mon anniversaire-confiné? Je veux un masque! Today, j’attends (d’avance merci)…

Chers tous & Chères toutes. Oui c’est mon anniversaire, confiné, mais un anniversaire quand même! Il n’y a pas de raison de déroger à la règle et surtout pas en de pareilles circonstances. Joyeux anniversaire à ceux qui -comme moi – sont nés en Avril!

IMG_-cipqlw.jpg


Je sais que vous êtes là, par la pensée, via Twitter, Facebook, WhatsApp, etc, et de tout coeur avec moi. Merci, tant d’affection. Je sais aussi que ce confinement arrange certains, ceux qui toujours se cherchent des excuses pour ne pas vous le souhaiter et qui, cette fois doivent bien rigoler: « Ah mais tu sais, je voulais bien mais ce putain de confinement qu’on nous a imposé qu’il faut absolument respecter toussa, #RestezChezVous qu’ils disaient. Mais pas d’inquiétude Bro, il y’ en aura d’autres hein? Joyeux Anniversaire! ». | Tu parles. Mais bon, ça me fera des économies en bière et de grosses portions de gâteau à finir (j’ai le temps, le régime attendra).

Ceci étant, loin de moi l’idée de renoncer à mes cadeaux, oh non! Pas du tout! Vous n’allez pas y échapper même absents! Cependant, dans ma grande gentillesse légendaire – et sympa comme je suis-, j’ai pensé à un truc très simple, mais vraiment basique, le cadeau idéal quoi! Disons, un produit rare, aussi tendance et aussi introuvable que la console Wii lors de sa sortie en décembre 2006– – de mémoire, j’avais réussi à l’avoir pour ma fille après avoir charmé la vendeuse de chez Boulanger Dardilly, elle était joie! Ma fille hein? Passons-. Je disais, je veux ce que vous n’avez pas, un masque tout simplement. Ça me changera de celui format filtre-à-café que j’ai testé en début du confinement et celui, utilisé hier pour ma première immersion dans la vie vie (back to Taf pour récupérer des documents-télétravail ).

Mais attention, un vrai de chez vrai que je pourrais utiliser jour après jour sans choper ce vilain coronavirus. Oui un masque FFP-Machin que ces amateurs du gouvernement ne sont pas fichus d’offrir au personnel soignant et aux français. Juste un masque, ce bout de rien qui se vend par packs de 100 au Maroc, ce petit rien que que les éditeurs grecs offrent aux lecteurs chez les marchands de journaux | Oui, pour mon anniversaire-confiné 2020 chers tous, je me refuse d’attendre la commande imaginaire du gouvernement qui n’arrivera qu’au mois de juin – c’est-à-dire après la Guerre, d’ici là on aura tous le temps de crever dans d’horribles souffrances s’ils leur reste des places en réanimation

Bref, je veux juste un masque😷 Ok?

Si vous pouvez, d’avance merci et je ne dirais pas non. Couleur de préférence? Noire, marron si possible, compatible avec ma couleur de peau pour ma discrétion urbaine. Mais un masque tout blanc je prends aussi ok? Il n’ y a que ça d’ailleurs, enfin, quand on en trouve et on ne va pas chipoter sur ce détail, on fera avec. Tissu? Comme vous voulez! En soie, en lin, en laine, en luputa wax (pagne africain)assorti avec le Nœud’Pap’ si c’est du fait maison, je prends! Livraison? DM pour l’adresse, frais à votre charge bien entendu. C’est mon anniv’ donc c’est vous qui payez. Ah! J’accepte les livraisons par drone si vous pouvez. Plus sérieusement, j’en veux vraiment un, Anniv’ oblige, je formule ici une requête publique.

Dans l’attente, « Merci à toi Ô soignant»…

Oui merci. (Ah, j’allais oublier: Gros bisous Maman).

./…

#Covid19: La #ChloroQueen (illustration) …

Pendant que le Premier ministre britannique – atteint par le CoVid19 – était conduit à l’hôpital pour des soins supplémentaires, la Reine d’Angleterre – Elizabeth Alexandra Mary Windsor – donnait au monde une magistrale leçon de communication politique, un discours historique en pleine pandémie de coronavirus. Avec calme et sérénité dans sa robe unie vert chlorophylle (Turquoise?), Elizabeth II a appelé les Britanniques à être aussi «forts» que leurs anciens, la Queen Mum a aussi remercié le personnel soignant ainsi que les Britanniques qui – comme nous- restent confinés chez eux. Pas tous.

Non, elle n’a rien dit sur la chloroquine, – près de 60% des français y croient, Les Corses se sont désignés volontaires -. Non, elle n’a rien dit (Elle n’a pas fait Médecine contrairement à ceux qui en parlent matin midi soir) à la télé. Mais, se priver d’un titre aussi facile aurait été un crime de lèse-majesté n’est-ce pas? Et la brillante illustration de GuillaumeTc en valait la peine.

Michel, si tu nous regardes, #StayAtHome!

./…

#Confinement ou quand la France « Vit ma vie de noirs ou d’Arabes » | Trois petites semaines…

Quoi? Les gens se méfient de vous au supermarché ? Ils vous regardent de travers quand vous vous approchez d’eux? Comment? La Police vous contrôle à chaque coin de rue: « Police! Vos papiers!»?

20200330_105627.jpg

ÖMon Dieu! Vous êtes victimes de distanciation sociale dans les transports en commun? Et les gens refusent de s’assoir à vos cotés? Vous ne vous sentez pas libre de vos mouvements? En plus, vous entendez les gens, de chez eux ou à la télé vous dire: « RestezChezVous!». On se calme les gens, on se calme, c’est trois fois rien,  KeepCalm je vous explique…

Vous venez juste de découvrir la vie des « noirs et des arabes » de France. Et cela depuis trois petites semaines seulement. Alors imaginez que ça dure toute une vie – et j’exagère à peine -…

Non je ne me moque pas j’explique! Aaah! Z’Êtes pénibles à la fin! Si on ne peut plus rien dire mais où on va? Comme vous êtes susceptibles c’est abusé! C’est pour vous aider à mieux vivre ce traumatise ok les gens? Oui pour aider et dire à ceux de mes ami.e.s au bord de la crise de nerfs que je suis dispo pour de petits conseils moyennant une bière  quand le déconfinement viendra (je vais me gêner!)-. On est ensemble hein? Courage à tous et le bonjour à mon ami Ervé @Croisepattes pour qui c’est encore beaucoup plus difficile. Si, hier au téléphone il m’a dit: « Oui ça va mon pote mais c’est pénible p’tin!. Moi,  homme-libre-du-Macadam à Paname, être confiné dans le sud dans une putain de baraque chez des amis sur la Côte d’Azur, bloqué, obligé de re-découvrir la vie des « gens de dedans», je t’dis pas le traumatisme que c’est!». Oui il a beaucoup d’humour Ervé, il parle même dans la Radio en vrai sur France Inter in ParJupiter/parJupudémie). Alors vous et vos trois petites semaines dans la vie des Noir.e.s & Arabes à coté, faut pas se plaindre non plus …

  • Liberté – confinée!
  • Égalité« Police, vos papiers »!
  • Fraternité – 20h00 au Balcon!

Mieux que le « Mythe de la Caverne (billet à suivre)», vis ma vie dans la République confinée en 2020 -pourvu que ça dure-. C’est juste l’Égalité, ça passera...

Dans l’attente, hashtag #RestezChezVous!

./..

Comment dire « Tu me manques » pendant le #confinement [sans que…] comme ça #Tuto.

« Confiné(e) » c’est difficile pour tous je le sais, et encore plus pour certains, on se comprend. Aussi, si vous ne savez pas comment dire «Tu me manques» par ce temps de confinement et, pour vous éviter de briser le serment du confinement [Article 1. #RestezChezVous!] au risque de se voir coller une contravention – à défaut de choper le CoVid-19, je vous propose un petit Tuto (en musique).

1. Bien écouter ce vieux Zouk de Harry Diboula et dites «Tu me manques!» Encore (x10)! En Créole c’est encore mieux. Astuce: remplacez « Résigné par confiné » et ça donne: « 🔊Résigné Confiné sa insansé, oh Tu me manques 🎶 ka mantjé mwen »🎶

2. Puis, une fois que vous l’avez bien dans la tête pour la journée – au moins-, copiez le lien de ce billet et le partager via vos réseaux sociaux pour en faire profiter l’autre (ou les autres) et hop c’est fait!

En voila un billet de blog qu’il est bien n’est-ce pas ?

De rien.

./…

Le Pape est mort |«Droit au paradis», il s’en est allé et sera «À jamais le Premier»… #Diouf

L’ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009) est mort mardi 31 mars au Sénégal. Pape Diouf avait été hospitalisé à Dakar. Il devait être rapatrié à Nice (Alpes-Maritime) en avion sanitaire où sa famille devait le rejoindre. Mais son état s’est dégradé. L’appareil, affrété par l’ambassade de France au Sénégal, n’a pas pu décoller et il est décédé sur le sol sénégalais.

IMG_-gx4zz1

Pape Diouf? C’est l’homme qui a contribué à bâtir l’équipe qui sera sacrée championne de France en 2010 après 17 années sans titres pour l’OM.

Il sera « À jamais le Premier».

. /…

 

#CoVid19fr: « Si c’était une guerre bactériologique nous serions déjà tous morts ». De l’impréparation de Macron, terrible constat..

Non, le coronavirus n’a rien d’une guerre bactériologique, qu’on se le dise. Mais dans cette hypothèse – supposons -, la réponse -ci dessous- au tweet du 20 juillet 2017 d’Emmanuel Macron Président de la République et Chef des Armées, révèle quelque chose de glaçant, une terrible impréparation …

Pas de masques, pas de respirateurs dans les hôpitaux, pas d’équipement pour le personnel médical (et on ne se posera pas la question des « abris pour la population » dans cette hypothèse). Garant de rien! Aussi, n’en déplaise aux « nouveaux spécialistes de la médecine virale tous diplômés de la Grande École de la parole sur les réseaux sociaux », il est aisé d’affirmer que… « les choix budgétaires d’Emmanuel Macron se font aux dépens de la sécurité des français, et donc la République ». point.  Nul besoin de vous entraîner dans de vastes périodes oratoires pour expliquer une évidence, « Gouverner c’est prévoir. On ne le dira jamais assez… 

#RestezChezVous.

./…

Message du personnel soignant à Emmanuel Macron (Cc @EPhilippePM) | « Quelle honte! »

Message du personnel soignant de l’hôpital de Lézignan a Emmanuel Macron & Cie.

Personnel soignant Covid19 bilan Chloroquine

Pas mieux pour souligner « l’amateurisme mortel de Mr Bricolage ».  Applaudir c’est bien mais ça ne suffira pas, non –  #RestezChezVous et … prions.

./…

 

#Confinement: De la distanciation Royale (ou quand la Couronne a horreur du #CoVid19)…

Le Prince Charles, 71 ans, héritier de la couronne britannique, a été testé positif au coronavirus. Face à l’avancée de l’épidémie, le 1er Ministre Boris Johnson a fini par décréter un confinement national sur tout le Royaume. Apparemment, la reine a tout prévu pour préserver le trône. Illustration.

C’est ce qu’on appelle la « distanciation royale » , ou la Quarantaine (à 71 piges).

./…

C’est #Sibeth | épisode 5247: Le #masque [in]visible de Macron … #CoVid19fr

Si jeune et Sibeth | Chap. suite: De l’utilité du masque contre le CoVid19. Utile ou pas?

Le même jour, à 3heures d’intervalle. C’est ce qui s’appelle « faire un saut dans le coVid ». La suite au prochain épisode.

./…#

Quand le @GouvernementFr « YouPorn » sur Telegram | ici #RadioCovid19fr, je répète…

Extrait | Canard Enchaîné

IMG_20200325_162910

Au taquet, pour résoudre les vrais problèmes des français. C’est Benjamin Griveaux, le « 1er #confiné de France » qui doit se sentir bien seul en effet. Ne pas pouvoir jouer avec ses potes…

./…