[#Césaire] « Cahier d’un retour au pays natal », le « Martial » récital du #Panthéon, extrait …

Aimé Césaire cahier d'un retour au Pays natal Jacques-Martial_Panthéon 27 avril 2017

Lors de la cérémonie du 170ᵉ anniversaire de l’abolition de l’esclavage en France, le 27 avril dernier, au Panthéon (Paris), j’ai retenu un moment, une séquence émotion, le vibrant récital (de Jacques Martial) de l’œuvre poétique d’Aimé Césaire (publiée en 1939 et rééditée en 1947 ), « Cahier d’un retour au pays natal ». Extrait …

 

Non …

Nous n’avons jamais été amazones du roi du Dahomey, ni princes de Ghana, ni docteurs à Tombouctou, ni architectes de Djenné, ni Mahdis, ni guerriers. Nous ne sentons pas la démangeaison de ceux qui tinrent jadis la lance.

Et, puisque j’ai juré de ne rien celer de notre histoire (moi qui n’admire rien tant que le mouton broutant son ombre d’après-midi), je veux avouer que nous fûmes de tout temps d’assez piètres laveurs de vaisselle? des cireurs de chaussures sans envergure? Mettons les choses au mieux.. d’assez consciencieux sorciers et le seul indiscutable record que nous ayons battu est celui d’endurance à la chicotte...

Et ce pays, cria pendant des siècles que nous sommes des bêtes brutes ; que les pulsations de l’humanité s’arrêtent aux portes de la nègrerie; que nous sommes un fumier ambulant hideusement prometteur de cannes tendres et de coton soyeux et l’on nous marquait au fer rouge et nous dormions dans nos excréments et l’on nous vendait sur les places et l’aune de drap anglais et la viande salée d’Irlande coûtaient moins cher que nous. Et ce pays était calme, tranquille, disant que l’esprit de Dieu était dans ses actes.

Nous, vomissure de négrier…

Nous, vénerie des Calebars …

J’entends, de la cale, monter les malédictions enchaînées, les hoquettements des mourants, le bruit d’un qu’on jette à la mer… les abois d’une femme en gésine des raclements d’ongles cherchant des gorges, des ricanements de fouet, des farfouillis de vermine parmi des lassitudes. Ainsi soit-il! Ainsi soit-il! C’était écrit dans la forme de leur bassin!

Ceux qui n’ont inventé ni la poudre ni la boussole, ceux qui n’ont jamais su dompter la vapeur ni l’électricité, ceux qui n’ont exploré ni les mers ni le ciel, mais ceux… sans qui la terre ne serait pas la terre! Gibbosité d’autant plus bienfaisante que la terre déserte davantage la terre!

Ma négritude n’est pas une pierre, sa surdité ruée contre la clameur du jour! Ma négritude n’est pas une taie d’eau morte sur l’œil mort de la terre! Ma négritude n’est ni une tour ni un cathédrale! Elle plonge dans la chair rouge du sol! Elle plonge dans la chair ardente du ciel, elle troue l’accablement opaque de sa droite patience! Eia! pour le Kaïlcédrat royal ! Tiède petit matin de vertus ancestrales. Eia! pour la joie! Eia! pour l’amour! Eia! pour la douleur aux pis de larmes réincarnées! Et voici, au bout de ce petit matin ma prière virile, que je n’entende ni les rires ni les cris, les yeux fixés sur cette ville que je prophétise, belle

Donnez-moi la foi sauvage du sorcier, donnez à mes mains puissance de modeler, donner à mon âme la trempe de l’épée, je ne me dérobe point.

Faites de ma tête une tête de proue, et de moi-même mon cœur ne faites ni un père, ni un frère, ni un fils, mais le père, mais le frère, mais le fils. Ni un mari, mais l’amant de cet unique peuple.

Faites-moi rebelle à toute vanité mais docile à son génie comme le poing à l’allongée du bras! Faites-moi commissaire de son ressentiment, faites-moi dépositaire de son sang, faites de moi un homme de terminaison, faites de moi un homme d’initiation, faites de moi un homme de recueillement mais faites aussi de moi un homme d’ensemencement. Faites de moi l’exécuteur de ces œuvres hautes, voici le temps de se ceindre les reins comme un vaillant homme..

Mais les faisant, mon cœur, préservez-moi de toute haine, ne faites point de moi cet homme de haine pour qui je n’ai que haine car, pour me cantonner en cette unique race, vous savez pourtant mon amour tyrannique, vous savez que ce n’est point par haine des autres races que je m’exige bêcheur de cette unique race

Que ce que je veux, c’est pour la faim universelle, pour la soif universelle, la sommer libre enfin de produire de son intimité close …

(…) la succulence des fruits.

Aimé Césaire

[…]

 

./…

Publicités

« Discours sur le racisme » ou « la peur du Front national moi non plus » [Aimé Césaire revisité]…

Discours sur le racisme (colonialisme Aimé Cesaire FN Présidentielle 2nd tourEt puisqu’il m’est autorisé de parler de la menace Front national et donc du racisme, allons droit au mensonge principal à partir duquel prolifèrent tous les autres.  «Une société qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une société décadente» écrivait un grand poète noir, Aimé Césaire le «nègre fondamental», dans son «Discours sur le colonialisme» de 1950, 1ère Édition. Un texte fondateur, un réquisitoire, un pamphlet poétique retiré des programmes scolaires en 1995 par François Bayrou alors Ministre de l’Éducation nationale. Soit. Je vais ici reprendre ce texte, l’actualiser et le déstructurer au nom de la raison critique dans la « France de l’entre deux tours», pour comprendre et saisir avec fruit, les dessous de cette société moribonde qui s’effondre et qui dans sa chute se répète sans cesse: « jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici (..)».

Le fait est que, notre société telle que l’ont façonné des siècles de Lumières refuse de résoudre les problèmes majeurs auxquels son existence a donné naissance: le problème de sa pluralité et de ses influences multiples; que, déférée à la barre de la «raison» comme à la barre de la «conscience», cette France-là est impuissante à se justifier; et que, de plus en plus, se réfugie dans une hypocrisie d’autant plus odieuse qu’elle a de moins en moins la chance de tromper son monde. Et aujourd’hui, il se trouve que ce ne sont plus les masses venues d’ailleurs qui la menacent, ou qu’on incrimine sur la place publique, aujourd’hui, l’acte d’accusation proféré sur fond de racisme accepté, est un aveu de culpabilité de ceux qui osent encore s’ériger en parangon de vertu. Une société de bonne foi certes, mais d’une hypocrisie collective où l’on pose malhabilement les problèmes pour mieux légitimer les odieuses solutions qu’on leur apporte. Et elle s’obstine à éviter l’innocente question initiale:

Qu’est-ce qu’en son principe que le racisme ?

« Lutter contre » n’est ni entreprise philanthropique ni volonté de reculer les frontières de l’ignorance. Je trouve que l’hypocrisie n’est pas de date récente, (…) le grand responsable dans ce domaine est le pédantisme collectif, pour avoir posé les équations malhonnêtes: « colonisation civilisatrice », « racialisme imaginaire », «intégration à la française», «BanlieueStigmatisation des esprits», etc. Et ne pouvaient s’ensuivre que d’abominables conséquences racistes. Il faudrait d’abord étudier comment la France travaille à déresponsabiliser le Français, à l’abrutir au sens propre du mot, à réveiller ses instincts enfouis, (violence verbale, haine raciale, relativisme moral, etc.), et montrer que, …

 » (..) chaque fois qu’il y a un acte raciste et un œil crevé et qu’on accepte, chaque fois qu’il y a une violence policière et qu’en France on accepte, chaque fois qu’il y a une discrimination et qu’on accepte, il y a un acquis de la morale qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend, et qu’au bout de toutes ces valeurs violées, au bout de tous ces mensonges propagés et de toutes ces expéditions punitives tolérées, au bout de cet orgueil encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de la société, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement de la République .

Racisme choic deuxièlme tour Présidentielle 2017Et alors un beau jour, au lendemain d’un dimanche d’élection, elle est réveillée par un formidable choc en retour: La haine suprême est aux portes du pouvoir, les fachos s’affairent et discutent déjà autour des chevalets. On s’étonne, on dit: «Comme c’est curieux! Mais Bah, c’est le nationalisme, on fera barrage, et ça passera  (..)». Et on se tait à soi-même la vérité, que ce racisme déjà installé est une barbarie, celle qui résume la quotidienneté des Barbaries

« Et on attend, on espère, et on oublie qu’avant d’en avoir peur, avant d’en être la victime éventuelle, on en a été le complice; que ce racisme-là, on l’a supporté, on l’a absous, on a fermé l’œil là-dessus, que ce nazisme-là, on l’a légitimé, parce que, jusque-là, il ne s’était appliqué qu’à des êtres serviles; que cette sauvagerie hurlante, on l’a cultivé, on en est responsable, et qu’il sourd, qu’il perce, qu’il goutte, avant de l’engloutir dans ses eaux rougies de toutes les fissures de la société ».

Oui, il vaudrait la peine d’étudier cliniquement, dans le détail, le laxisme collectif dans la lutte contre les discriminations, et de révéler à la société toute entière, aux très distingués donneurs de leçons, qu’ils portent en eux une intolérance coupable, que la haine nationaliste est son Pétain et le racisme l’habite, que s’ils le vitupèrent aujourd’hui seulement, c’est par manque de logique, …

 (..) et qu’au fond, ce qu’ils ne supportent pas dans ce miroir, ce n’est pas le racisme en soi, ce n’est pas le crime contre l’homme, c’est le crime contre soi, ce qu’ils ne supportent pas par dessus tout, c’est la peur de se voir appliquer des procédés dont ne relevaient jusqu’ici que les « commis de la république » dont ils étaient les Maîtres.

Et c’est là le grand reproche que j’adresse aux pseudos « barragistes de l’entre deux-tours-et-puis-s’en-vont», aux «chiens de garde du colonialisme», aux «macrotteurs politiciens lèche-chèques», aux «académiciens goitreux endollardés de sottises», aux «ethnographes métaphysiciens et dogonneux», aux «intellectuels et hommes politiques convaincus de leur  «supériorité dolicho-blonde»,  à tous ces «Bidault aux airs d’hostie conchiée», etc., je leur reproche d’avoir trop longtemps rapetissé les valeurs de la République, d’en avoir eu, d’en avoir encore une conception étroite et parcellaire, partielle et partiale et, tout compte fait, sordidement raciste.

Faut-il pour autant rejeter dans les ténèbres de l’oubli tous les faits d’armes de la lutte contre le racisme ?

Non. Il est des tares qu’il n’est au pouvoir de personne de réparer et des fautes qu’on n’a pas fini d’expier, mais chaque jour qui passe, chaque déni de justice, chaque réclamation noyée, chaque scandale étouffé, nous fait sentir combien notre société est malade, moralement atteinte. Une société qui, irrésistiblement, de reniement en reniement, appelle sa propre haine. À se replier sur elle-même, une société, quel que soit son génie intime, s’étiole, et la grande chance de la France est d’avoir été un carrefour, et que, d’avoir été le lieu géométrique de toutes les idées, le réceptacle de toutes les philosophies, le lieu d’accueil de tous les sentiments en a fait le meilleur redistributeur d’énergie, l’échange est son oxygène. Et le 07 Mai 2017, viendra la nouvelle  «expropriation pour cause d’utilité publique».

[…]

Lyon, 30 avril 2017. Guy-Alain B. « Discours sur le racisme », adaptation (très) libre du texte d’Aimé Césaire «Discours sur le colonialisme, Chap. – À l’origine du Nazisme – (1955), Paris Sorbonne, 4ème Édition».

./…

De la #privatisation « sans-gêne » des infrastructures en France: Ça va finir en #viaduc

Un pont s’effondre en Italie, un concessionnaire en défaut de maintenance, et cette inquiétude sur la privatisation des barrages hydrauliques en France. Je résume…

Et c’est là que vous vous demandez: Mais c’est quoi le lien avec la France? Un lien? Mieux, un nom: Atlantia, le concessionnaire du Pont de Gênes avec déja les deux pieds bien implantés chez nous..

Et là encore, je sens un vent de panique chez certains qui déjà s’inquiètent. On se calme les gens, tout va bien, pour l’instant, j’ai gardé le meilleur pour la fin, un dessin avec de gros traits rouges dedans.

Oui. #Jupiter Macron, alors Ministre de l’économie à Bercy (dans « l’ancien monde ») avait dealé nos infrastructures à l’italien #Atlantia proprio du #Viaduc écroulé de #Gênes, Lui Président, imaginez la suite. Encore des privatisations « sans-gènes » inféodées par la seule distribution de dividendes,« ça va finir en viaduc » (titre de ce billet). Rappel de quelques récents titres (pas à la UNE de l’info) de 2018..

Barrage hydraulique

Barrages Hydrauliques en France Privatisation

Imaginez un défaut de maintenance dans le cas d’un barrage hydraulique, sans oublier le prix de l’eau. Non je ne critique pas, « Je m’inquiète, donc je suis ».

./…

Alerte à #Brégançon: Brigitte #Macron en Jet ski face aux migrants en Méditerranée |Et elle a…

Deux infos à la UNe: une sérieuse et dramatique, des migrants aux portes de l’ex Pays des Droits de l’homme, puis l’autre, Brigitte Macron en Jet ski au large de Brégançon (Rappel: Le Fort de Brégançon se situe au bord de la Méditerranée sur le territoire de la commune de Bormes-les-Mimosas dans le Var. Donc in situ et pas loin de l’Aquarius et des réfugiés en perdition). Croisement d’images, le choc de l’été

Dans l’hypothèse improbable d’un croisement, selon vous, quelle serait la réaction (ou action) de Brigitte Macron? Oublions l’idée « faire un simple selfie ». Vos réponses dans les commentaires …

./…

#ArethaFranklin, Emotional grace …

Du mouvement des droits civiques (aux côtés de Martin Luther King, de Rosa Parks, etc) jusqu’à Barack Obama, un lien, un nom et une voix, celle de la Queen Of Soul Aretha Franklin. Toute une vie de Roots

God bless Aretha Franklin, Amazing grace ..

./…

Maduro (politique): Emmanuel Macron s’oppose à l’indépendance du Parquet | Mais pourquoi?

Emmanuel Macron veut garder la main sur le Parquet, tiens donc. Il s’oppose – on se demande bien pourquoi–  à l’indépendance des magistrats chargés de conduire l’action pénale au nom de la société. Ben voyons …

On ne se demande pas (ou plus) pourquoi. Se souvenir du « pas d’enquête sur la disparition de ses armes avant la perquisition chez Benalla » pour comprendre. Et comme c’est pas fini, on garde la main? Pour quelqu’un qui ne voulait pas faire comme dans « l’ancien monde« , c’est curieux n’est ce pas? Et si avec ça #Benalla n’a pas son non-lieu comme #RichardFerrand … Bref, lire le semainier (politique) de Sarkofrance pour d’autres tribulations jupitériennes.

L’indépendance de la Justice c’est pas maintenant! 

Comme au Venezuela.

./Challenges.fr

Ce 1er août, c’est le #JourDuDepassement du quinquennat Macron. Crédit🌍épuisé, #Benalla.

Aujourd’hui 1er août, c’est le #JourDuDepassement du quinquennat Macron. Il a déjà consommé, en une seule année, toutes les ressources disponibles  🌍 de son forfait « Moi Jupiter le #BenallaRisé de la république« . Crédit épuisé because Foutage de gueule et casseroles en cascade.

Comme le dit si bien Benjamin Griveaux, porte parole de Macron: « Sérieux, on l’arrête quand? ». Rappel. En 2012, c’était … normal, jusqu’à l’arrivée de la canicule Manuel Valls, il avait amorcé le « #JourDudépassement » à Droite, à plus de 80 km/h, et c’est là que tout avait foiré. Sérieux, pour Jupiter, pas la peine d’aller le chercher, il finira bien par se rendre, tout seul,  Jour du dépassement oblige.

Billet #MakeJourDuDepassementGreatAgain, fait.

./…

#Benalla: « Ce que j’ai vraiment fait pour #Macron», les versets de l’oubli de A à M…

Après les «vérités de Benalla» dans la presse, puis Benalla au 20HJT de TF1, le service «ripolinage de l’Élysée » tourne à plein régime: Il faut sauver le Benalla de Macron! Ce matin dans le Journal du Dimanche (JDD), nouvelle séquence d’une stratégie de communication (payée par qui ?) pour tenter « d’effacer » l’image réelle de la « petite frappe » qui colle si bien à la peau d’Alexandra Benalla et que l’Élysée veut gommer à coup d’éléments de langage.

JDD Benella Ce que j'ai fait pour Macron affaire révélations

Raté! Oui, « le séjour d’une petite frappe dans le JDD ne le transformera jamais en Boulanger-patissier« . Rappel: la mission 1ère de la presse et sur les blogs est la suivante: toujours rétablir les faits de A à M, c’est à dire, d’Alexandre à Macron comme on peut le lire dans l’ACBCdaire d’un scandale d’État, in Semainier (politique), l’Édito À lire.

Amen !

./…

 

« J’ai pas tapé, je suis Boulanger-pâtissier! » #AlexandreBenalla au #JT20H de @TF1..

Pour résumer la tribune offerte à #AlexandreBenalla par Audrey Crespo dans le 20H de TF1, une image. Oui, puisque le « Clan Macron » est en quête d’arguments pour justifier l’injustifiable, je propose ...

Alexandra Benalla Journal TF1

Oui, « Boulanger-pâtissier » tant qu’à faire dans le DefendMacron. Petit rappel important (soyons sérieux 2 secondes): Alexandre Benalla a été mis en examen (par la Justice de la république Française & de la Banlieue, je précise -à dessein)- pour les faits suivants:

1. «violences en réunion n’ayant pas entraîné d’incapacité temporaire de travail», 2.«immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique», 3. «port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique», 4. «recel de violation du secret professionnel» et 5. «recel de détournement d’images issues d’un système de vidéo protection».

Rien que ça. Et pour finir, remettons les images du JT dans leur contexte pour ne pas tomber dans le ripolinage concocté par les faiseurs d’image du service Com’ de l’Elysée, au taquet pour nous vendre un « nouveau Benalla« . Correction.

BENALLA JTTF1 AffaireBenallaMacron

Reste plus qu’à inviter Redoine Faïd au JTTF1, pour un avis d’expert sur ces questions de violences gratuites et de port d’armes.

./…

Le « verre d’eau » de #Macron est un fleuve qui déborde |Analyse Google Trends #Benalla au top …

Non, l’#AffaireBenallaMacron n’est pas une simple tempête dans un verre d’eau comme veut nous le faire croire Macron le #BenallaRisé de la République, c’est plutôt, selon l’analyse des résultats de Google Trends, « un fleuve qui déborde »

Même impact de l’affaire sur le forum «Blabla 18-25 ans», un sujet bien suivi qui totalise 35.000 posts en 6 jours! C’est beaucoup. Donc gros #FakeNews de Jupiter. À chacun ses pics, c’est la canicule et ça déborde, tant mieux!

« Buvez de l’eau!« 

./…

Les « inconnus » à l’Elysée: Hé Manu tu descends? |Bah… «Cé ton Destaing! »

20180726_071501

Avec toutes ces histoires de Manu et son Benalla à l’Élysée, personne n’a pensé mettre « Les inconnus (les vrais) » à la UNE. C’est fait (avec modif’). Ce feuilleton (politique) est tout aussi une histoire « d’inconnus », avec des gens drôles, de vrais copains comme cochons mais personne ne connait personne, surtout quand sonne l’heure de la commission d’enquête parlementaire. On assiste à une « adaptation Jupiterienne d’un classique de la comédie populaire« . Oui, les « Inconnus » c’est plus comme avant. (Note: Toujours expliquer aux jeunes pourquoi le désormais  « Qu’ils viennent me chercher » de Manu fait marrer les gens du « vieux monde » que nous sommes, nous les anciens, tous élèves de « Madame Berger en Histoire-Géo ». Billet « Cé ton Destaing« )

À propos du « Paris-Dakar » entendu dans ce sketch du « vieux monde« . Désormais en Amérique Latine même si Dakar est toujours une ville d’Afrique (Sénégal), le Paris-Dakar (on dit désormais, « le Dakar ») n’a rien à voir avec l’immigration, du moins pas comme on peut l’imaginer. C’était un déplacement de population, en masse aussi, avec sa traversée de la Méditerranée et du désert, ses galères et ses … décès, le destin. Voila pour les quelques explications utiles pour que: ceux qui vous verrons rigoler chez le marchand de journaux aujourd’hui à la vue de cette UNe de Libé ne s’imaginent pas que vous avez pris un coup de chaud en cette journée caniculaire.

Voilà |De rien.

./…

Msg des Français à EmmanuelMacron: « Hé Manu! Tkt #OnVaVenirTeChercher ! »…

#AffaireBenallaMacron suite. Entouré de son clan hier soir à la Maison de l’Amérique Latine à Paris, Emmanuel Macron, le #BenallaRisé de la république s’est adressé aux siens, il endosse seul la responsabilité dans cette #AffaireDEtat, la justice prend note. Planqué derrière l’intouchable statut de Président de la république comme un Sarkozy se croyant au dessus des lois, il a dit à la Justice, à la Police et aux parlementaires, donc aux Français, « Qu’ils viennent me chercher!« …

Ok cher Emmanuel Macron ..

Nous, Français de France & de Navarre et de la #Banlieue, Nous #ChampionsDuMonde, avons pris note de ta demande de ce mardi soir, c’était déjà dans notre agenda (politique), pas belle la vie? T’inquiète Manu on va venir te chercher, promis. Quand? Patience Manu, patience, on a le temps n’est ce pas? Respire, et ça va bien se passer, in solidum

#TktManuOnVaVenirTeChercher

Bien cordialement.

Dernière minute (Off) : Emmanuel Macron annule son évaluation annuelle de 2ème année face à Jean Jacques Bourdin & Edwy Plenel: « Ok j’ai dit « Venez me chercher » et j’aurai pas dû, mais j’ai jamais dit que j’allais me livrer! »

./…