[infographie]: Le Pensionnat (politique) ferme ses portes, vacances. Mais où partent-ils?…

VISUEL JUAN Sarkofrance POURQUOI J AI PAS VACANCES Il faut croire que les hommes et femmes politiques ont lu le semainier(politique) de Sarkofrance titré «qu’ils partent tous… en vacances!», billet illustré par Ervé (@croisepattes) où l’on peut lire:

«Les vacances approchent, avec leur lot de commentaires sur les embouteillages, la canicule ou les orages, les noyades et les campings. Et les petites phrases estivales. En France, toute notre classe politique devrait s’échapper, partir, disparaître. Pour son bien et le nôtre».  Conseil a suivi, la liste des destinations «vacances été 2015» de nos pensionnaires-ès-politique est dispo (Le Parisien) sous forme d’infographie.

4971061_vacances-ministres

Ils se barrent, ouf! Dès ce vendredi donc, après le dernier Conseil des ministres, le pensionnat (politique) de la République fermera ses portes, c’est CongésPourTous jusqu’au 19 aout, date de la reprise des parafes.

Mais où partent-ils en vacances nos hommes et femmes politiques?… 

Manuel Valls va se reposer en Provence avec femme et gosses, ira t-il dans son «avion de fonction»? Tant qu’il ne profite pas de son séjour près de la Méditerranée pour lancer une Guerre de civilisation, ça me va. Le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve sera dans le Var, près de Toubon, Euh.. Toulon (oups!) pour surveiller «les départs de feu», je conseille un hébergement gratuit dans une caserne de pompiers, c’est pratique, mais le flash-Ball sera moins efficace qu’un canon à eau, faire le moratoire. Le Ministre du travail François Rebsamen  sera en Corse, loin des chiffres du chômage (toujours en vacances, les chiffres). La Garde des Sceaux Christiane Taubira se barre à Cayenne, loin des fachos et réacs, en famille, comme Obama, c’est mérité. Stéphane Le Foll (Agriculture) n’a pas choisi le bord de mer pour s’éloigner des paysans en furie, il sera dans le Tarn, très mauvaise idée. Emmanuel Macron n’a pas osé la location de la Résidence disponible cet été des Balkany à St-Barth, c’est dommage, il ira dans «Le Touquet», certainement pas en Autocar, peut-être en Van, il n’arrête pas d’en faire, des vannes.

ob_0496d03c9cd7cdca165723db6b618ed5_combi

Et l’opposition? Là aussi ça bouge. En vacances depuis mai 2012, ils ont décidé de poser la mallette à conneries pour quelques jours, certains ont déjà été aperçu en Crimée, la nouvelle Datcha de Vladimir (Poutine). Sinon, François Fillon fera Châtelain dans la Sarthe, Alain Juppé croisera peut-être les socialistes Ségolène Neuville (Handicapés) et André Vallini (Réforme territoriale) en Crète, ils pourront trinquer à l’ouzo et dire tout le mal qu’ils veulent de Nicolas Sarkozy qui lui sera chez Belle-maman au «Cap-Nègre», (Encore un hébergement gratuit! Tant qu’il ne paye pas…), puis en Corse, certainement chez des amis. Au fait, pourquoi «Cap-Nègre»?, si quelqu’un peut m’expliquer)….

Je remarque que personne ne passera ses vacances en Rhône-Alpes, c’est une honte (ou une chance)! Sauf si F. Hollande, le Surveillant Général du Pensionnat de la République, celui qui n’a encore rien dit sur sa destination estivale (en vacances après le 05 août, Fort de Brégançon ) passe par ici, et j’aurais quelques bonnes adresses à lui filer! Tiens, j’y pense, un ami illustrateur séjournera dans notre belle vallée d’Azergues près de Lyon, à Lozanne (Karibu!), l’occasion de se taper quelques litres de pinard sur Lyon et ses environs, loin des «politiques», à la fraiche nous aussi, les doigts de pieds en éventail sur les bords du Rhône, sur l’air de la Playlist RadioDesBlogueurs

VacancezVous !

(…)

Publicités

L’Eté Africain: Indépendance cha cha…

monument senegal mustcarry_0Dans quelques heures sonnera l’heure des vacances pour certains d’entre nous, et de la reprise pour les déja-bronzés. Des heures, des semaines à rien foutre que je pense mettre à profit. En région parisienne, une bonne table m’attend, celle de la famille, de la fratrie, avec ses plats épicés, ces fous rires sans fin, des nuits entières, à refaire le monde, iĺ était temps. Pépère devrait en faire autant, pour Mémère

Dans l’attente, une irrésistible envie d’un voyage vers l’Afrique en ce mois d’Août. Par l’écrit, pour le souvenir, pour s’apaiser, un besoin. L’été africain, c’est la période où l’on chante la liberté, l’indépendance. Un bref passage sur le site Ekodafrique.net de l’ami Christophe Amany pour s’en rendre compte. C’est curieux, à croire qu’ils s’étaient tous passé le mot: « hé les gars! quand il va faire  chaud chez eux (ils appellent ça l’été) on demande tous notre indépendance! N’oubliez pas hein! On va attendre qu’ils soient tous à la plage pour se barrer.. ». Le message était bien passé, vérification…

01 Aout  Benin, 3 août Fête de l’indépendance du Niger, 04 août Burkina Faso, [06 août, Fête nationale de la Jamaïque], 07 août Fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, 15 août Fête Nationale du Congo Brazzaville, 17 août Fête de l’indépendance du Gabon, 21 août  Fête nationale de la Namibie, Puis, 1 septembre Fête nationale de la Libye, 6 septembre Fête nationale du Swaziland, 22 septembre Fête nationale du Mali, 24 septembre Fête de l’indépendance de la Guinée Bissau, 30 septembre Fête nationale du Botswana, etc…

L’Afrique dans la cour des Grands, avec Manu Dibango, sur 1 air de rumba…

J’ai la chance d’avoir des ami(e)s dans toutes ces nationalités. Les vacances s’annoncent bien, avec le bruit et les (bonnes) odeurs….

[illustration]

Crète café…

La Crète, autrefois l’île de Candie, est rattachée à la Grèce depuis 1913, c’est le berceau d’une mythique civilisation, c’est la terre de Zeus, le roi des dieux dans la mythologie grecque…

J’y suis, je ne serai donc pas au déjeuner parisien (Mes excuses) ni au Kdb délocalisé. Mais, que c’est beau! J’en profite avec Cronos, Homère, Démeter, Héra, Gaïa, Xena, Alcmène, Héracles, Hydre, Olympe, Poséidon, Apollon, Artémis…

Τα λέμε σύντομα

Ce matin, j’ai (encore) rendu visite à mon père…

[Billet rédigé le 01 Nov. 2011] Relire> Réveillés par le doux bruit du voisinage dès les premières lueurs de l’aube, nous étions excités par cette visite tant attendue: Rendre visite à mon père.

L’attente fût longue, très longue. Enfin! Les enfants allaient pouvoir se rendre chez Papy, lui dire bonjour et combien il leur leur manquait. Nous étions ailleurs, loin,  perdus dans nos pensées, dans cette maison de famille, chez moi et pourtant tout était nouveau.

Dans cette grande demeure blanche que les enfants et ma femme découvraient depuis trois petites heures seulement, la joie de la découverte  avait pris le dessus sur la fatigue du voyage en avion. Pas de décalage horaire à une heure près, température tropicale des matins d’Afrique, chant du coq en guise de réveil. On allait enfin rendre visite à mon père.

On était dans la ‘’Grande maison’’ de mon père, mais il n’y était pas. Elle est grande la maison de père avec ses hauts plafonds à la française, ses larges fenêtres avec persiennes en bois verni, horizontales,  protégées par un léger voile en nylon pour se protéger des moustiques. Je redécouvrais mon espace de vie après de si longues années d’absence, toute une vie. Mes enfants allaient enfin trouver les réponses à (certaines de) leurs questions. Il était 09h00, la table du salon taillée dans une essence de bois de la région (wengué), nous a réuni pour un petit déjeuné  fait de beignets de farine et de bouillie de manioc. Découverte, curiosité, nous étions dans la matrice de mes valeurs familiales. Mon père? Il nous fallait attendre pour ‘’le voir‘’. Oui,  il y a plusieurs demeures dans la grande maison de mon père…

Dans le taxi qui nous conduisait vers l’autre demeure de mon père, nulle tristesse sur nos visages fatigués par ce long voyage. La traversée de la ville s’est effectuée en silence. A travers vitres, comme sur un écran couleur, défilaient des images rêvées, des sons nouveaux, un documentaire qu’on peut intitulé: Matins d’Afriqu. Puis, nous y étions. C’était là, dans ces allées inexistantes, derrières ces herbes folles, dans ce lieu paisible et mal entretenu, fréquenté par quelques badauds en quêtes de visiteurs perdus à renseigner, que se trouve la ‘’Petite maison de mon père‘’. Cette petite maison rectangulaire n’a qu’une entrée et deux petites ouvertures sur les cotés, des claustras qui laissaient passer la lumière du jour et le bruit du silence extérieur. Sur le marbre à même le sol, une inscription avec mention de mon identité. Le liant

Debout sous la voûte, dans cet espace géométriquement parfait, le silence s’impose. Un moment solennel entrecoupé de mots, des p’tits mots, pour soulager nos maux, une absence. Les enfants ont dit ‘’Bonjour Papy’’. J’ai présenté ma femme à mon père. Nous étions là, ensemble, enfin réunis dans la maison de mon père. Ascèse. Puis, nos pas nous ont entraîné vers la lumière du jour. Au loin, le brouhaha de la ville, un rappel à la vie qui continue. Le long de la route, sur le chemin du retour, une autre perception des choses. Les vacances pouvaient commencer.

Au petit déjeuner de ce matin de la Toussaint ici à Lyon, Les céréales au miel ont remplacés les beignets de farine, le lait et la bouillie de manioc. A travers la fenêtre de la cuisine, le feuilles du platane faisaient penser à celles du manguier des voisins de la maison de mon père. C’est l’automne. Nostalgique, les enfants ont reparlé de cette visite initiatique du 10 d’août 2011 sous les tropiques.

A nouveau, nous avons rendu visite à mon père

.

Guy-Alain BEMBELLY,

Lyon, 01 Novembre 2011.

Voisins d’été, une chaude pensée…

Je suis inquiet. Sous cette torride chaleur estivale, la France s’inquiète à juste titre car le thermomètre s’est affolé. C’est la canicule.

Dans ma résidence estivale rue de la quiétude, j’avais deux voisins sympas. Ils m’attendaient tous les matins, les pieds dans l’herbe, pour faire causette. Pour moi, c’était un café, pour eux, de l’herbe mouillée par la rosée du matin. On appréciait ce moment de communion et de partage, les yeux dans les yeux…

Depuis le début de la canicule, je pense à eux. Hier à la télévision, un reportage (je ne sais plus sur quelle chaine) donnait des conseils utiles pour nos amis les bêtes: Mettre leur nourriture dans des grosses boules de glace pour d’abord les hydrater, avant de les alimenter. Exemple: Faire de grosses glaces de sang à la viande pour les tigres ou, balancer la nourriture dans l’eau pour inciter les éléphants à faire trempette avant de se gaver. C’est pas bête…

Il faudrait donc de grosses glaces à l’herbe pour mes deux voisins dans ces moments difficiles. L’abri du paysan n’est pas équipé, c’est pas l’Amérique.  Verront-ils septembre?. Pas sûr. Je pense à eux…

Le Fort de Brégançon est tombé…

Après la prise de l’Elysée et de la Lanterne,  »le changement » escalade les remparts d’une citadelle dite imprenable: Le Fort de Brégançon, résidence estivale du Président de la République.

Un vent nouveau souffle sur la France, le dernier bastion est donc tombé ce 02 Août 2012. Le peuple fête cette Libération sur les plages ensoleillées. Les chars russes ont été stoppés à Alep par les révolutionnaires syriens, opposants à Bachar Al Assad, ancien convive de l’ex- Résident de L’Élysée.

Les blogueurs de gauche s’accordent quelques temps de repos. Rimbus n’a pas arrêté son blog, il n’a plus à craindre la  »Police de la Pensée ». Juan (Sarkofrance) et Dagrouik (Politeeks) sortent de la clandestinité et dévoilent leur véritable identité. Sur Twitter, le hashtag #UnderArrest crée par les résistants pour communiquer dans la clandestinité (au cas où) a été très vite remplacé par  #RadioLondres, piloté par Romain et Medhi toujours dans l’ombre.

Jegoun est porté disparu. Il a été aperçu la dernière fois à la Comète, une brasserie du KremlinBicêtre. Le vieux Yann est inconsolableMelclalex et SebMusset l’ont rejoint à l’île d’Ouessant où il s’est retranché. LouisLep a mis fin à son exil en suisse pour rejoindre Loudéac (leur village d’origine). Il va coordonner les recherches. Elcamino se porte volontaire. Laurent pense qu’il s’agit d’une fuite cuite prolongée pour éponger les excédents de la victoire….

A Lyon, ville de la Résistance et de Jean Moulin, Romain, Marco, Sylvie et MarieJupe ont brulé un cierge à la cathédrale Notre Dame de Fourvière, sur les hauteurs de la ville...

En région parisienne, Elody, CyCee, Rosaelle et Ladyapolline ont déboulonné la nouvelle statue de Carla et, se découvrent des vertus de  »blogueuses de mode ». Ah le changement… 😉

A droite, c’est terrible. Le blogueur @corto74 a viré fou, il est en suivi psychiatrique au CHU Le Vinatier à Lyon, faute de place à Paris, siège de l’UMP. Valentin le rend visite de temps en temps. DidierGoux s’est suicidé. Un groupuscule clandestin de droite, baptisé OR (Opposition Républicaine), s’est réfugié dans le pays basque espagnol. Le Journal LeFigaro a fait faillite…

On a très peu de nouvelles d’anciens dirigeants de LaDroiteForte: NicolasS. est en exil au Maroc dans une tribu des Omeyyades, François Fillon s’est cassé le pied dans sa fuite en Italie, Rachida Dati est devenue l’Égérie de Louis Vuitton, Nadine Morano n’a pas été accepté dans la Marine, elle a trouvé refuge chez sa copine tchadienne en Afrique. Claude Guéant et Brice Hortefeux sont portés disparus. Otages dans la Banlieue13? Quant à JF Copé, pas un Meaux mot.

Oui, Le Fort de Brégançon est tombé… #FF @Elysee . A suivre.

|Lire billet d’inspiration de Rimbus, 2010|.
.
.

De Funès en 3 points: Premièrement…

La Zizanie, 1978. Louis de Funès et  Annie Girardot, réalisation de Claude Zidi. Deux candidats, Mr et Mme Daubray-Lacaze s’affrontent pour l’élection municipale, le Débat… Énorme moment…

Question Defunèsque:  Alors, c’est quoi votre programme de vacances en 3 points? > PS: Le plein-repos est hors concours…

Back in’Africa: Premières impressions…

20110817-110748.jpg
Les beignets, chez Ya’Zoé

Ce fût long, très long. 23 ans plus tard, ce cahier d’un retour au pays natal a des allures d’un voyage initiatique. Initiation sur la vie, sur l’Afrique. Connaitre cet Afrique qui rit, qui pleure est un enchantement. J’y suis né, Alino et Beloti rêvaient d’y être. Nés en France, la question « Afrique » revenait (pour eux) avec récurrence dans une sorte de quête d’identité, celle du père peut être , pour mieux appréhender la leur ensuite.

C’est un long voyage, voyage dans le temps et, hors du temps. Les quelques neuf heures de vol au dessus de la méditerranée d’abord, de l’Atlas ensuite pour enfin entrer de plein pied dans l’espace Afrique fut interminable. C’était long et douloureux comme une naissance, aussi beau qu’elle. Ma femme, africaine du nord, née entre Rhône et Saône y était toute aussi enchantée. Ensemble, en famille, nous réalisons là un rêve partagé: Découvrir l’Afrique

Le voyage hors du temps a commencé dès l’atterrissage de l’avion de la Royal Air Maroc à l’aéroport international de Pointe-Noire, Casa-Negra. Il était 02h30 heure locale. Parti d’Orly (Paris) à 13h20 et, après une escale de près de 3heures dans la zone de transit de l’aéroport Mohamed V à Casa-Blanca, nous étions enfin à destination, à Pointe-Noire, sur la Côte Atlantique en Afrique Centrale….

Hors temps, hors champs, hors forfait, hors réseaux, loin. Sous l’Équateur, la chaleur moite de ce mois d’Août vous accueille avec délicatesse, les quelques mètres à parcourir de la descente de l’avion au hall d’arrivée avaient des allures de « premiers pas sur la lune« . Et c’est pas peu dire (à suivre)…

20110817-113434.jpg

Billet rédige sur iPad. Publié via le réseau wifi de la brasserie « Le Grand Café » Centre-Ville, Pointe-Noire. Congo.

[illustration]:Petit déj’ chez Ya Zoé (Bouillie et Beignets)…

Là-bas: 23 ans plus tard, j’y retourne …

(.)

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs…

Dans quelques instants nous allons atterrir…

à l’aéroport de Paris Roissy Charles-de-Gaulle

Température, zéro degré au sol

Attachez vos ceintures…

(.)

Premier pas, zéro degré au sol, et 23 ans plus tard, j’y retourne. Là bas, invitation au voyage..

Il paraît que ça se passe comme ça là bas, à Pointe-Noire, au Congo-Brazzaville. Et je vous préviens, le premier qui m’appelle ‘’Tintin‘’, où qui me propose son ‘’Milou‘’ verra très vite mon côté ‘’Captain Haddock‘’.  Je vous préviens..

MERCI

A mon ami Laurent dit @lolobobo: ‘’Voici lolo‘’… #chansondesblogueurs

ici Radio lolo... pas de stress

Blogs en musique. Entre politique et musique, un p’tit air traverse les blogs. Pour pallier à l’absence du désormais ‘’Tube de l’été‘’, l’ami Laurent B. dit @lolobobo demande aux blogueurs de France et de Navarre de proposer leur tube de l’été, afin de réaliser collectivement un ‘’Bestof Eté 2011‘’.

Le CD Vidéo Blu-ray 3D sera produit par LeftsBlog’Production. Sortie prévue le 10 Août à Lyon lors d’un Kremlin des Blogs décentralisé animé par le Maître de Cérémonie Nicolas. Dans le jury de sélection Minijupe, Le Griffon, Trublyonne, Littlecelt, Camille, Jean, Romain, Le Mot du Gone.  Pour ma contribution sociale jegounotronée, je n’ai pas eu à chercher longtemps. Il me fallait tout simplement  ‘’rendre à lolo ce qui est lolo… ‘’

Alors, j’ai trouvé le ‘’lolobobo fan club‘’. Ceci grâce à un pote ivoirien qui m’a récemment vanté les mérites de la musique de chez lui. Il n’a jamais apprécié le ‘’succès‘’ en France des petits groupes africains du style Magic System. Il aime dire:

Magic System?! c’est musique des blancs!

A Abidjan, ils ne sont pas garçons! c’est Meiway qui est gaou…

La chanson ci dessous est une nouvelle version de  ‘’Miss lolo‘’ de Meiway, l’artiste ivoirien le plus célèbre partout en Afrique et, dans la communauté black en occident.

Conseil: Ne parlez pas de Magic System à un black, surtout pas…

La preuve…

Alors Laurent…  heureux?  Copie Carbone à jujusete et à SandZara, PensezBibi, Zette&City