3 Millions: Nouvelle baisse tendancielle du taux de chômage…

La barre symbolique a été franchie: 3 millions de chômeurs en France! L’annonce a été faite par Michel Sapin, Ministre du travail. Nouvelle baisse tendancielle de la hausse du chômage pour reprendre la belle formule de l’ex-Resident de l’Elysée…

Conséquence de la gestion du chômage en mode  »pilotage automatique »? A qui la faute? Deux axes possibles

1. La faute à François Hollande?. Pourquoi pas? Il est Président de la République depuis 4 mois seulement certes, mais cela n’excuse rien. 3 millions de chômeurs en 4 mois, c’est beaucoup, non?. Il est cependant difficile, même avec une faible dose de mauvaise foi, d’imputer ce résultat à l’action du gouvernement actuel. En mai 2012, la France comptait déjà, après 12 mois consécutifs de hausse, 2922,1 millions de demandeurs.(données de janvier à Juin 2012, dernière colonne. |source|)

Regardons ensemble la courbe d’évolution du taux de chômage depuis 1999.

2. La faute à Nicolas Sarkozy?. C’est juste une hypothèse. Président de la République de 2007 (près de 2 Millions de chômeurs) à 2012 (près de 3 millions de chômeurs). La baisse tendancielle du taux de chômage est éloquente. On ne va pas retenir cette évidence pour ne pas être taxé d’AntiSarkozyste ou encore de  moyennement intelligent. Non, ce n’est pas la faute à Nicolas Sarkozy, il n’a rien fait (vrai!). Oublions la promesse du taux de chômage à 5% pour 2012 etc…

Alors, à qui la faute?

Il est aisé d’affirmer que ce nombre de chômeurs n’est pas le fait de l’élection du 06 Mai dernier. Cette Présidence normale n’étant pas accompagnée d’une modification constitutionnelle stipulant: «Tout Président nouvellement élu pour 5ans doit s’engager à réaliser l’intégralité de son programme en 3mois sous peine d’être soumis à un bilan de compétences mené par l’Opposition et les Médias à la suite duquel il devra affronter la vindicte populaire ». |source: Affichage Libre|, il nous faut donc chercher ailleurs les raisons de cet échec sur l’emploi.

L’hypothèse de la responsabilité allemande, dans sa rigidité structurelle et dans sa qualité de modèle (pour Sarkozy) n’est pas à exclure.

On peut partager l’avis d’Alain Juppé (28 Août 2012, France Inter, itw de P. Cohen)  »… on ne peut attendre en 3 ou 4 mois un changement radical de la situation… ». Des solutions sont-elles possibles? Sur la période [1999-2001], le gouvernement Jospin avait renversé la tendance avec entre autres, deux mesures symboliques: 1. les emplois jeunes,  et les 35 heures!

Il faut donc souhaiter que les dispositifs similaires proposés par l’actuel gouvernement portent leurs fruits: 1. les «emplois d’avenir»,  version moderne des emplois jeunes de l’ère Jospin. 2. les « contrats de génération« , pour permettre à des jeunes de rentrer dans l’emploi en CDI et aux plus âgés de rester dans l’entreprise. Le contrat de « sécurisation de l’emploi«  pour structurer « la bataille pour l’emploi », considérée comme « l’enjeu numéro un du quinquennat » par F. Hollande. Dans l’attente, le droit d’inventaire peut continuer dans les commentaires…

.

Publicités

8 réflexions au sujet de « 3 Millions: Nouvelle baisse tendancielle du taux de chômage… »

  1. A qui la faute ? Certainement pas à la crise, une crise qui n’en finit pas et qui serait comparable à celle de 1929. Probablement pas aux gouvernements qui ont toujours affirmé faire de l’emploi leur priorité. Probablement pas non plus au fait que nous pensons toujours comme si nous étions encore en 1980 et que les politiques appliquent indéfiniment des méthodes inadaptées en promettant souvent l’impossible. Le plein emploi n’est plus possible notamment parce que la production nécessite toujours moins de main d’oeuvre et que l’économie a évolué.
    Ajoutons à cela les plans sociaux qui ont eu lieu ces derniers mois, la désindustrialisation de la France ou le « coût » du travail serait trop élevé et qui a pu contribuer en partie notamment par le phénomène des délocalisations à l’augmentation du chômage de masse. Mais ce chômage de masse est bien utile au fond. Il permet d’imposer la flexibilité et les baisses de salaire comme la seule alternative possible. Repenser le travail ne nous est jamais venu à l’esprit. A qui la faute ? Aux chômeurs bien entendu et leur manque de volonté ! S’ils trouvaient du travail, il n’y aurait plus de chômage !

    J'aime

  2. Je suis d’accord, Hollande a été élu pour 5 ans. Il a donc 5 ans pour inverser la tendance. Je ne mets pas en doute son honnêteté, sa volonté, c’est plus la vision qui me préoccupe. Les emplois jeunes sont-ils LA solution ? Des emplois publics dans des entreprises publics donc qui auront un coût pour les finances publiques dans un contexte de dette relativement complexe, problème que Hollande a promis de résoudre. Je m’interroge aussi sur la philosophie. Je ne suis pas économiste mais parfois le bon sens peut faire avancer le débat. J’imagine que pour relancer la machine, retrouver de la compétitivité, il faut produire (en France ce serait mieux). Donc, il faudrait inciter à la création d’emplois dans les entreprises dites marchandes. D’autant que la mondialisation, les économies émergentes, ont accéléré la désindustrialisation du pays. Je me pose la question : pourquoi miser sur des emplois publics, un exemple, des postes de médiateurs sociaux qui peuvent apporter une réponse, je dis bien, une réponse à des problématiques spécifiques, au détriment d’emplois plus « productifs », qui créent de la richesse, une richesse que l’on peut vendre, exporter. Le contrat de génération : l’idée n’est pas absurde (ne soyons pas dogmatique) mais Aubry avait parlé d’un risque d’effets d’aubaine sans parler du fait qu’il n’y a pas forcément un sénior dans toutes les entreprises (par sénior j’entends un salarié à 5-10 ans de la retraite). D’autant que la création ou le maintien d’un emploi relève pour une PME du besoin, voire de sa situation réelle. Tout cela dans un contexte de crise dont Hollande a reconnu qu’elle avait germé depuis maintenant 4 ans (5 pour être plus précis, la crise des subprimes ayant éclaté durant l’été 2007). Je suis un républicain, de droite oui, mais un républicain. Hollande a gagné loyalement cette élection et je souhaite comme tout un chacun sa réussite, cad celle de la France. je doute du diagnostic et des options retenues. De nombreux pays qui ont trouvé une réponse crédible au chômage de masse sont tous passés par des réformes structurelles du type réforme de l’état, de l’administration et de ses effectifs, fléxi-sécurité et réforme du mode de financement de la protection sociale. Moi, j’ajouterai une vraie réforme territoriale visant à supprimer le Département créé à une époque où il ne devait y avoir pas plus d’une journée de voyage à cheval entre deux administrations. Certes, je ne dis pas qu’il faut importer tel ou tel système en France. Mais parfois, certaines bonnes idées sont bonnes à prendre. Et pour finir comme disait Tony Blair : « Une bonne réforme est une réforme qui marche. »
    Sur ce bonne nuit.
    B.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s