Donc, la « Statue de la Liberté » représente « une femme arabe », voilée en plus. Ça va les fachos?…

Voila de quoi gâcher la fin d’année des fachos réacs et activistes du Front national qui doivent déjà se dire: « Oh Mon Dieu! la COP est pleine!« . L’œuvre de Frédéric-Auguste Bartholdi, « la liberté éclairant le monde » qui se trouve sur l’île de Liberty Island au sud de Manhattan, à New York est inspiré « d’une femme paysanne voilée », une « arabe » pour bien dire les choses….

La Statue de la Liberté inspirée par une paysanne égyptienne

En Egypte dans les années 1855-1856, passionnné pour les monuments publics à grande échelle et les structures de colosses, notre Bartholdi national avait proposé aux Egyptiens d’ériger une statue de femme drapée portant une torche incarnant « l’Egypte apportant la lumière à l’Asie » pour établir un phare au bout du canal de Suez, le projet n’avait pas abouti. Puis, il l’a recyclé dans la conception de la Statue de la Liberté, cadeau de la France généreuse aux États-Unis qui sera inaugurée en 1886: «la liberté éclairant le monde». Bref, « la Statue de la Liberté est une femme arabe », voila! Une fellah – paysanne arabe – belle majestueuse et loin de Sion, mélange de Néfertiti et de la Reine de Saba, une très belle symbolique je trouve pour incarner « la Liberté qui passe par celle de la femme dans nos sociétés », n’est ce pas? Moi, ça me va, « femme arabe »? Oui une « beurette » – comme ils disent-, c’est la notre, pas américaine mais bien française!

Vive la Statue de la Liberté, vive la République et Gloire à la France! Amen.

(…)

Publicités