La politique ou le domaine des vœux de la fourberie…

« Nous avons su instaurer un dialogue respectueux et républicain, sans précédent dans une démocratie (sic!) » | ou quand une « phrase«  résume assez bien deux faits d’actualité de début d’année.

Les années (politiques) débutent toujours comme elles se terminent, sur un « mal-entendu ». Moralité?

« La politique est le domaine des vœux de la fourberie »

Comme de vulgaires Scapin et bien après le sapin, ainsi sont-ils.

./…

Cher @EmmanuelMacron | Bonne retraite 2022 & Bonne année quand même!! 🎉 De rien.

Bonne et joyeuses grèves 2020 Monsieur le Président et surtout la retraite en 2022!

Voeux d'Emmanuel Macron 2020, UNE Charlie Hebdo, Voeux Président,

L’ami Sarkofrance a bien vérifié ses poings points, le compte est bon, faut pas exagérer non plus. Pour la santé, il fera la queue comme tout le monde, attendre son tour, pas de priorité. Bref, présenter ses vœux au Président de la République, moi c’est fait. À vous! 

[Notes: Bien partager ce billet c’est respecter l’EspritCharlie et c’est noté: 20/20]. Faites.

Mes sincères Vœux2020 à presque tout le monde. L’An2020 sera « Wombo Lombo » (ou pas)..

Cordialement.

./…

« Joyeuses grèves de fin d’année » Monsieur le Président! Et surtout la #Retraite hein?

Lettre à Emmanuel Macron, Président de La République et du rabotage des pensions de retraite des français. On va se la faire courte.

« Joyeuses grèves de fin d’année Manu! »

Et surtout la santé retraite hein? | C’est la période, Til Cara a fait un atelier d’art en milieu scolaire et moi un billet de feignasse pour rendre service. Présenter ses vœux de fin d’année, c’est fait.

À vous.

./…1

Unlevoye, #Delevoye et 13 #mandats…

« Calendrier de l’avent (politique) » de fin d’année, un tweet, un papier LeMondefr, une illustration..

F72A9761-AF5D-4C1D-A535-7AC28C712DD7

Si t’es Macroniste, facho et identitaré, alors cette fin d’année risque d’être pénible et pas qu’en politique. En effet, trois MissBlack d’un coup d’un seul, c’est pas fait pour te remonter le moral | 1. Miss Univers, Afrique du Sud, 2. MissMonde, Jamaïque et maintenant 3. MissFrance Guadeloupe. Etc..

IMG_20191215_172815

Oui, mais c’est pas le sujet. Revenons à JiPé Delevoye Ministre Multi-poste d’Emmanuel Macron chargé de raboter la retraite des français. Au regard des dernières révélations sur ses emplois cachés, sa retraite ci-dessous calculée risque de subir une inflation d’une insolence inouïe. Refaire les calculs, une revalorisation s’impose et c’est énorme!

Avec 13 mandats, imaginez. Moralité? « Unlevoye peut -en- cacher Delevoye, voire 13 autres mandats« . En 1 tweet

./…

Plastique: Encore 20 ans de «cotisation» avant un[e] retrait[e] à taux plein …

Après de très longues années de bons-mauvais et loyaux services, on s’attendait à le voir tirer sa révérence très vite mais ça ne sera pas le cas. Le retrait définitif du plastique c’est pas pour demain. En effet – et à la surprise générale – l’assemblée nationale a reporté ce lundi 9 décembre, la fin de son activité de pollution pour… 2040! Pas assez de «points» pour un retrait à taux plein?

Plastique Retraite 20 ans Brune Poirson Pollution

Encore 20 ans de pollution. Sur terre comme sur mer, pratiquement plus aucune zone du globe n’échappe à la prolifération des résidus de déchets plastiques. Cette pollution, qui affecte les écosystèmes, devrait se poursuivre ces 20-30 prochaines années. La perte de capital naturel causée par cette pollution sur la seule pêche et sur le tourisme se chiffre déjà à 8 milliards de dollars par an, et Brune-Poirson s’en félicite.

La pollution écologique, encore une pénibilité que la team Macron ignore…

./…

 

Emmanuel Macron: « Ich bin d’extrême-droite »…

Depuis le temps qu’on le dit. Billet MaskSinger: « Emmanuel Macron ou quand t’as tout bien fait pour plaire à l’extrême-droite et ça se voit!». Même YouGov le dit.

Et on trouvera toujours deux-trois cons pour dire: « Oui mais c’est pas pareil tu comprends? Oh! Tu ne peux pas dire ça, lui si jeune si … Nanmè tu déconnes là, Kewa? Macron proche Extrême-Droite? C’est encore là des propos de Bobo-islamoGôchistes égalitaristes immigrationnistes charlatans complotistes Écologistes-feministes réfractaires et pas progressistes – Antiflics & antiRéforme lecteurs d’astérisques sur la retraite à 1000€ pour tous pour dire que c’est pas vrai–  etcétéri etcétéra ». Oui ils trouveront à redire.

« Hors-barrage, On n’a que l’électorat qu’on mérite n’est-ce pas? ». 

Qu’on se le dise. Petit bateau!  (-je me comprends – vous l’avez?)

./…

‪▪️#Retraites: *Astérisques* et périls!‬ Explications…

‪Pour une fois que #Quotidien |@Qofficiel a fait le #Taf, on va partager‬. Retour sur l’argu 1000€/mois minimum vendu par la Macronie pour mieux nous entuber sur les retraites.

Donc, c’est si et seulement si vous avez une carrière complète! Je répète, et ça c’est pas gagné. Et je ne vous parle même pas de la valeur du fameux « point », l’autre parquet flottant. Sans oublier cette folle idée de priver les policiers de ce qui est présenté comme une réforme juste, équitable et universelle. Bref…

F45AD093-013C-499E-BCB1-1AE0668FB0B4

Bien lire les *astérisques ‬avant signature contrat (éviter les périls)

./…

‪‬

Quand #Riss dézingue #Zineb ElRhazoui et son « imaginaire statut de survivante de #CharlieHebdo»|Extrait -1mn 49s de vérité –

Depuis le temps qu’on le dit, nous. Et cette fois, c’est Riss – présent dans les locaux du journal lors de l’attentat meurtrier qui avait décimé la rédaction CharlieHebdo – qui prend sa plume pour corriger ce qui doit l’être et pour arrêter cette odieuse usurpation de statut de « survivante de CharlieHebdo » que certains revendiquent à hue et à dia. Extrait de « Une minute quarante-neuf secondes».

En effet, comme déjà évoqué sur Twitter, Miss « il faut tirer à balles réelles sur les jeunes de banlieue» était à des milliers de kilomètres de Charlie ce jour-là, pépouze en vacances au Maroc (Casablanca) pendant que nous, ici, bougies à la main, ce soir là…

Et comment oublier cette note de CharlieHebdo qui déjà envisageait son licenciement

4E252BC5-8545-4CA0-929F-700D63FDE970.jpeg

Convoquer les morts pour vendre la haine de concert avec l’extrême-droite, voila de quoi être punie d’apostasie (publique) pour une durée indéterminée (99 ans, au moins).

CQFD.

./…

Les « idiots »: De la joie de tout diriger dans le mur [Et j’aurais pu vous parler de (..), mais…]

Oui j’aurais pu vous parler de milles et une choses, de la politique, de lex vaisseau amiral de la Gauche désormais vent debout contre les victimes du racisme et de l’islamophobie, un bateau ivre qui pensait se ranger derrière l’idéologie des identitarés avant que ces derniers ne décident de s’imaginer «Parti politique» pour – disent-ils – «peser en 2022». Peser dans le jeu comme un certain Olivier Giroud avec ses zéro but en coupe du monde? Soit. J’aurais pu vous parler longuement de cette belle et grande manifestation contre les violences faites aux femmes, j’aurais pu vous parler de son initiatrice Caroline de Hass que j’ai récemment croisé à Paris, une féministe de talent, celle qui vient de donner à la France les raisons d’espérer de vraies mesures de la part du Gouvernement et de Marlène Schiappa qui vraisemblablement ne branle rien. L’ampleur d’une mobilisation est toujours proportionnelle à l’incapacité des autorités à faire. Et que dire de ces pseudo-féministes entre autres imbéciles arcboutés sur l’idée de dissocier «l’homme-coupable» de son «œuvre (sic !)», ceux qui se torchent avec la morale en limitant le féminisme à des principes d’appartenance géographique, aux origines culturelles ou de proximité sociale? Rien.

J’aurais pu vous parler de Lyon, cette merveilleuse cité qui brille la nuit, du reflet de ses lumières sur celles et ceux qui s’y attardent, de sa féerie sur le peu, le vrai et les ombres en quête de rien. Comme MonsieurFraises, j’aurais pu [dû ?] vous parler moi aussi de mes commandes sur internet, de mes achats Kitendi sur Vide-dressing pour remplir le mien, des délais de livraison d’EBay ou Amazon. Sans intérêt, toujours à bon port dans mon cas et dans les temps (Ah zut !). Et Noël approche, c’est dans un mois, ne stresser personne. Oui c’est idiot car de politique j’avais vraiment envie de parler, de littérature ou de philo je ne parle plus, c’est un tort je sais. Pendant la trêve des confiseurs peut-être, si vous voulez bien. Aussi, pour en marquer une – de pause -, chantons «les idiots» et leur joie manifeste de tout diriger dans le mur

De politique Juan Sarkofrance a parlé et il a raison. Bien lire son billet.

[Billet « de rien »] Fait. Bon dimanche.

./…

Bref, j’étais à la #Manif contre l’#islamophobie à Paris, et j’ai vu…

Manif contre l'islamophobie ParisDu haut de mon modeste statut de blogueur (politique), j’ai co-signé l’appel pour manifester contre l’islamophobie et le racisme le dimanche 10 novembre 2019 à Paris. Et j’y étais, avec des responsables de partis politiques, des personnes de Gauche avec qui je partage des affinités (politiques) et particulièrement le refus des discriminations.

Un manifeste que les blabla-blabla-pookie! ceux qui postillonnent n’avaient pas jugé utile d’organiser. Je voulais en être, tout simplement, et j’ai fait l’aller-retour Lyon-Paris ce dimanche 10 novembre. « Pourquoi? ». Bah… ne sentant pas la démangeaison de ceux qui toujours stigmatisent, je refuse l’idée de justifier un élan de solidarité envers ceux qui ne revendiquent que le droit élémentaire de dire qu’ils ont mal. Et c’est de ça dont il est question, ceteris paribus.

Manif contre l'islamophobie Paris #Le10Contrelislamophobie

Marche contre l'islamophobie Paris1

Un appel sans commune mesure face à quelque chose qui nous dépasse et qui nous oblige. Je peux comprendre les réticences de certains pour préserver leur image de peur d’être indexés sur les réseaux sociaux, je comprends. Mais le courage c’est Maintenant!  Car il est ici question de valeurs, non pas celles actuelles que l’on érige comme des étendards d’exclusion, ni celles faussement indexées à la laïcité que l’on martyrise à hue et à dia, mais celles que nous avons en partage. Aussi, à peine l’appel signé et édité que déjà sifflaient les premières flèches des archers du discrédit toujours à l’affût au sommet du « Mont-Polémique» comme chaque fois qu’une « voix non-autorisée» ose sortir de son « assignation à résidence » dans cette France maternelle et affective, celle désormais «fais-pas-ci-fais-pas-ça», celle surveillante générale qui vous colle des mots dièses dans le cahier de liaison pour que les parents vous allument à la maison, ou en public devant les copains de classe, celle marâtre qui toujours vous prive de goûter, et de goûter aux délices de la liberté et de l’égalité. Au final, celle qui toujours nous nourrit et nous protège, ou pas, au gré de ses humeurs.

Et l’octogone a eu lieu. Particulièrement avec ceux de mes amis étouffés par la peur, singulièrement ceux planqués derrière « le dernier secrétaire d’un Parti » moribond désormais aux abonnés absents comme hier déjà – en 2013 -lorsque Christiane Taubira, alors Ministre de la justice, était victime d’insultes racistes d’une violence inouïe (et finalement étonnée quaucune haute et belle voix – du PS – ne soit levée pour elle). Bref, revenir sur les polémiques lancées autour, avant, pendant et après cette joyeuse manifestation serait accorder beaucoup trop d’importance à la bonne conscience de ceux qui veulent discréditer ce qui les insupporte, la liberté d’autrui. Et, ceux qui convoquent les morts et les utilisent pour justifier leur propre racisme ont cherché, ils ont cherché, et ils ont encore cherché, et ils ont trouvé. Quoi au final?

Faut croire que non. Alors ils ont creusé, à la pelleteuse comme dans un grand chantier du dimanche pour trouver des bouts de quelque chose pour se réchauffer. L’hiver (politique) ne fait que commencer, il sera rude pour certains et ça risque bien de durer encore longtemps.

De Toulouse, Marseille, Avignon, Saint-Malo, Lyon, etc., des quatre coins de la France, – des « cinq points » de l’Hexagone – des français s’étaient donné rendez-vous à Paris pour une grande messe du Dimanche qui a tenu toutes ses promesses. Fallait la vivre de l’intérieur pour saisir le malaise à l’origine de ce rassemblement, une souffrance joyeusement exprimée par les sourires affichés qui masquaient à peine le «merci» qui l’accompagne. Au rythme de nos pas et sans tourner le dos à toutes les convenances, on a fait à peu près intégralement – comme dirait Benabar – ce qu’on interdit de faire à des gosses. Aussi, on a chanté pêle-mêle et dans une grande confusion, «Laïcité je t’aimeeeuh!» et la Marseillaise... et pas Sting, simple oubli..

Oui la Marseillaise et ce pays ne s’en félicite même pas, c’est vous dire. Soit. Le long du très long cortège entre Gare du Nord et Nation, en passant par la bien nommée Place de la république, les discussions s’enchevêtraient et moi où j’en étais, je savais plus trop quoi penser des «controverses» et autres billevesées qui défilaient sur mon fil Twitter. Ma réalité était une joie sans nom et un vrai moment festif. Plus tard, à Nation – terminus -, devant cette fumante tapageuse bonne humeur contre le racisme et l’islamophobie, les orateurs, redoublant d’exubérance servaient à la cantonade un « thé-à-la-menthe » savamment parfumé d’arômes de fraternité. A la Manif contre l’islamophobie j’ai croisé des regards et j’ai vu… ce que certains refusent de voir. Ce qu’ils ne savent pas encore et ça n’a rien d’étonnant, c’est le fait que cette porte ouverte marque le début de quelque chose, une sorte d’émancipation morale et sociale, et peut-être bien un éveil politique. Et c’est en ça que les absents ont eu tort. Une fenêtre ouverte se ferme mieux de l’intérieur, encore faut-il franchir le seuil de la porte de la «Maison commune». Certains y étaient et d’autres pas, certainement perdus dans des théories farfelues dont ils ont perdu le fil, un naufrage. «Ils avaient piscine», dans une eau à 6,2° – dernier relevé de température -, ils n’ont pas dû avoir bien chaud. Le thé était pourtant offert, mais il faut les croire grisés par cette bruyante gaité qui désormais maquille à tort la laïcité en droit d’invectiver – et sans tromper personne -. On ne peut que se désoler de les voir si mal, ou de se dire … tant mieux!

Marche contre le racisme et l'islamophobie

Bref. Presque par inadvertance, j’ai croisé – et c’est une chance – des Regards, et j’ai su

./…