#Patrick Balkany ▪️«Four more years!» ‪| l’affiche électorale de la case prison… ‬

Condamné pour #fraude fiscale, le Sarkozyste Patrick Balkany part en prison. Quatre ans ferme avec incarcération immédiate,  il va dormir en prison avec son beau numéro d’écrou. Et cette « affiche électorale à l’américaine  » s’imposait pour ses dix ans d’inéligibilité et d’interdiction de gérer une société.

Lui c’est fait. Le suivant? Certainement un macroniste au regard de toutes les affaires en marche. Le pouvoir est éphémère, la Team Sarkozy-Pasqua le découvre, une question de temps..

./…

Publicités

#Racisme: les antécédents de Pierre Ménès| Peau #noire & masques #blancs, séquence foot, sans filet …

Pierre Menes Lilian Thuram Racisme footDepuis quelques jours, je suis bloqué – moralement – sur l’ahurissante déclaration Pierre Ménès: «Le vrai problème dans le foot, c’est le racisme anti-blanc» (sic!). Une simple phrase? Oui, quelques mots, trois fois rien pour certains, mais une vraie déflagration pour d’autres, pour tous ceux pour qui le quotidien est fait de regards de travers, de refus injustifiés, d’insultes à peine voilées, bref, de faits racistes.

Sans revenir sur la genèse cette imbécile expression de racisme anti-blanc (que certains mettent désormais en avant pour justifier leur propre racisme,), je vais revenir sur deux- trois exemples de faits similaires dans le foot, avec déjà là aussi, ce triste Pierre Ménès aux manettes.

1. Affaire des Quotas dans le foot ou Affaire Laurent Blanc… | En 2011 dans l’affaire des quotas du foot lorsque la fédération voulait moins de noirs & d’arabes – dans les équipes de France à Clairfontaine, Pierre Ménès l’expert en génétique soutenait les visées racistes de son ami «Lolo» Laurent Blanc dans des termes que nous rapporte Acrimed info dans un papier de mai 2011. Exemple premier

Pierre Menes racisme blanc

Pour Pierre Ménès, « dénoncer le racisme dans le foot, c’est revenir sur les heures les plus sombres de notre histoire ». À peu près. Rien que ça. Un gros dérapage de celui qui était -déjà- vent debout contre … Lilian Thuram ! Bref, comme l’écrit Acrimed dans son papier «Jean-Marie Le Pen a ouvert une porte. Éric Zemmour a tenu la porte. Robert Ménard et Ivan Rioufol sont entrés. Et Pierre Ménès les a suivis.». Et huit ans plus tard, il y est toujours, un sociétaire vintage

2. L’affaire WillySagnol et les « joueurs de type africain » | Encore une affaire de racisme dans le foot accompagnée par un grand silence jusqu’à la prise de parole de Lilian Thuram. Vous remarquerez que dans ces affaires de racisme qui souvent leur en touche une sans faire bouger l’autre, le mécanisme est toujours le même. On ne bouge pas! Jusqu’à ce que les victimes montent au créneau. Et c’est là que les «corporate» débarquent. Pour se plaindre du racisme? Non. Pour s’indigner qu’un noir se fasse traiter de singe? Non. Mais on active le pare-feu, l’antivirus. La cible est toute trouvée: La victime qui ose se plaindre de ce qu’ils ne vivent pas: « On ne va quand même pas se faire esspliquer le racisme par (…) un noir! ». Inversion de la culpabilité et j’en sais quelque chose, un passé recent (lire). Exemple deuxième

Pierre Menes racisme Antiblancs.

Oui Pierre Ménès, celui qu’il ne faut surtout pas qualifier de «gros con» pour ne pas tomber dans les travers de la grossophobie et surtout d’en faire une victime, le Ménès s’était fait un gros kif là aussi: Une allusion à la couleur… de la mer en intro pour dire les choses autrement et justifier la sortie de Willy Sagnol. Dans son viseur deux cibles bien identifiées: Lilian Thuram et Pape Diouf – ancien Président de l’OM -. Celui sur qui l’insulte serait un crime de Lèse-Majesté n’est pas avare d’insultes sur les autres. Qualifier Pape Diouf et Thuram de «Filopat et Patafil de la lutte contre le racisme #AntiNoirs» a du faire rire des colonnes entières d’identitarés et autres racistes du 7ème jour. Sa pirouette à la fin du texte ci-dessus est une perle. Il ne dit pas que c’était mal, non, juste que c’est « très mal dit », nuance. Il pensait pouvoir «bien le dire», lui et il vient de le faire. Une préméditation…

Parler des antécédents nauséabonds de Pierre Ménès désormais leader de la Droite extrême ne peut se clore sans un autre fait, une autre cible couleur unique – Patrice Evra. Aujourd’hui, on comprend peut-être mieux ce qui l’avait excédé pour se laisser aller à la riposte suivante (Pat’Evra): « Il y a Menez, Ménès, Je ne veux pas lui donner de l’importance, mais j’espère le croiser un jour. Il a parlé de ma famille disant que j’étais prêt à vendre ma mère pour revenir en EdF… Malouda l’a déjà croisé : il ne parle plus de lui, il l’a chopé. J’espère le choper! Le jour où il saura faire huit jongles, j’arrête ma carrière. ». La violence c’est mal. Et à la fin de sa carrière – bien plus tard -, devinez qui lui tombe dessous?.

Pierre Menes racisme Antiblancs Evra.jpg

Il doit avoir d’autres problèmes et pas que de santé. Pardonner? Non. ça devient un peu trop facile, le mécanisme bien huilé est un Westminster, toujours le même: 1. On dérouille volontairement et souvent contre les noirs et les arabes 2. On se prend des tartes – numériques-, et face à la pression – et pour des raisons d’audience, d’image de l’employeur, etc -, le raciste présente des excuses-à-la-con genre « vous ne m’avez pas bien compris mais je m’excuse », 3. On cherche un « de service«  qui viendra dire « Ah non c’est mon pote il n’est pas raciste sur la tête de ma mère ». 4. Puis, les Corporate, fiers du brevet d’antiracisme fraichement délivré à leur copain raciste feront le tour des télés et des radios pour vous dire: « Ah mais non hein? lui pas raciste, pas du tout! D’ailleurs, voici son certificat en bonnet difforme! ». Marche aussi pour l’antisémitisme (c’est BHL qui délivre le fameux Sésame, cf Affaire Yann Moix) et pour l’islamophobie.

Ni Pardon ni Oubli, plus maintenant …

Ce billet-foot sans filet n’est qu’un avis, le mien, aujourd’hui. Et dans cette jungle que j’ai fait mienne, ce qui m’attriste le plus, ce n’est point les billevesées de quelques « assassins d’aube » -ils sont de plus en plus nombreux certes -, ce qui me fâche, c’est le « silence des bons«  et je sais qu’il y ‘en a. Mais ils se terrent, partagés je suppose entre ce qu’ils sont réellement –des gens bien-, et la peur d’être mis au ban de leur « communauté ». Possible. Pour finir, se le dire …

« Le racisme s’habille toujours chez Très Bonne intention ». Et désormais, « mange à la cantine de Mme Très Mauvaise foi ».

Plus aucun doute. Et je vous épargne des lignes inutiles sur ce fait récent d’insultes racistes dans le foot français, passé à l’As.

367FBE09-F789-4D77-AB72-F94A26D4D24A

Thuram a raison.

./…

«40 nuances de #Blancs en 280 caractères», espaces (« vide ») compris | Réflexion…

Thuram Blanc Racisme France

Y paraît que «#Blanc», le mot « blanc » est un gros mot. Depuis peu, nous dit-on. Soit. Ce matin à l’heure du café – noir, comme on dit – je me suis posé une question (Il était 07 heures du matin, le 1er tweet du jour était déjà sur les réseaux sociaux bien avant le Cocorico de Maurice le coq de l’île d’Oléron désormais libre de réveiller les voisins): Combien de fois peut-on écrire le mot «Blanc» dans un tweet de 280 caractères espaces (#blancs) compris? Puis, avec courage non sans trembler mais pour les besoins de la science, j’ai twitté ceci.

Blanc Racisme

Je vous laisse compter (ou le refaire sans le #), c’est le weekend et vous avez le temps. Malins comme vous êtes, vous avez très certainement remarqué que, pour rendre le mot «blanc » encore plus blanc dans ce «1er tweet blanc de l’histoire de l’humanité», j’ai volontairement laissé des «espaces» – des « blancs », comme on dit -. J’aurais pu dire: j’ai laissé du «vide entre deux blancs», on me l’aurait reproché genre: «Dis donc toi, tu supputes donc que le blanc c’est du vide?». Non. Aussi, pour éviter toute mauvaise foi et réflexions alambiquées, je propose de garder « espace » pour décrire le « vide » entre deux « blancs». Précision sur cette dernière phrase qui elle aussi peut prêter à confusion: Je n’affirme pas non plus que les blancs ne communiquent que par le vide. On se calme. [Re]précision…

Le vide, c’est (…) ne rien écrire en #noir pour bien lire le mot #blanc (ou bien) …

Ouf! C’est laborieux mais tout le monde a compris, c’est bien.  Pour finir, j’ai une question primaire, c’est le véritable objet de ce billet de rien..

Dans un tweet de 280 caractères, combien de fois doit-on laisser de « blancs» pour rendre les « XfoisBlancs » plus lisibles?

Répondre, vous avez 4 heures. Et toute copie blanche sera éliminatoire je vous préviens! Note subsidiaire: Durant cette courte rédaction, j’étais en mode « fou rire » pour ne pas dire « Mode noir intense activé». Je me suis éclaté et l’ami Laurent Bignolas de Télé-matin en face dans la télé ne comprenait rien, il devait s’imaginer des trucs pas bien contre lui alors que ce n’est pas le cas, ni contre personne d’ailleurs. Je suis juste heureux de voir ma « communauté d’hommes de couleur » s’étendre, c’est jouissif. De quoi monter une boite de comm‘ pour aider les « venants » à bien vivre leur colorité. Rien n’est plus pénible que d’être tout en en s’imaginant ne pas être. Je me comprends. Oui, « le Blanc est un homme de couleur qui s’ignore». Non il n’est pas communautariste, il est «Corporate», pas immigré quand il est loin de l’hexagone mais un «Expat». Sans oublier sa faculté de considérer que son «rhume des foins est plus grave que le cancer ».

lilian-thuram-racisme-foot-blancs

Oui j’ai une vraie expertise en la matière, une expérience que je mettrais à disposition pour aider et éviter à celles et ceux qui le découvrent des traumatismes irréversibles. « On est ensemble » n’est-ce pas? Bon week-end les #Blancs! (Ah je rigole! Comme vous êtes susceptibles! C’est pénible à la fin si on ne peut même plus être aimable, mais où on va? Franchement, entre nous et on ne va pas se mentir: c’est pas parce qu’on ne le dit pas qu’on sait pas que vous êtes … #Blancs.

On est cons, oui – si vous voulez-, mais pas aveugle non plus...

./…

 

‪«Pourquoi les #Blancs devraient-ils être les seuls à n’être jamais désignés par leur #couleur?»| Question …

Lilian Thuram Racisme Foot Blancs

Question #VieMaVie by LilianThuram |Vous avez 4heures. Et, dans l’attente de vos réponses..

../Screen.

RIP @BFMTV, fini. «L’info outragée, l’info biaisée, l’info #macronisée, mais l’info libérée! »

Ce matin – et comme d’habitude- je voulais enjamber la chaine BFMTV que je ne regarde plus, et je suis tombé sur … la « liberté sans effort », l’instant 2BeFree…

Et je suis resté dessus, de très longues minutes, le temps de finir mon café et d’en profiter. J’étais là, à nouveau devant BFMTV, à me mirer et je me sentais bien. Non je ne rêvais pas. J’ai aimé ce doux silence – lire -, un instant magique. Le chant des oiseaux recouvrait enfin ses droits dans la pièce, le bruit des voisins me rappela qu’ils existent, que j’en avais. Ils devraient être joyeux eux aussi, beaucoup plus -je suppose-. Puis, avec douceur, mon petit doigt effleura tendrement la zappette et.. –la suite ne vous regarde pas-.

L’info outragée, l’info biaisée, l’info macronisée mais l’info libérée !

Libérée par elle-même, avec le concours de la cupidité des hommes. RIP BFMTV, tant mieux!

«D’Espelette #Housewives» | Allégorie…

En marge de l’’«Open Politique Cup» de #Biarritz 2019, ces Dames s’occupent …

Titre qui pique via Twitter | Pas mieux. Lire

./…

‪De la «#dépendance de la #Justice»… ‬

Encore une fois et comme d’hab´, sous la présidence #Macron, l’expression «Enquête #Classée-Sans-Suite » va battre tous les records d’utilisation depuis l’instauration de la 5ème République en France. Illustration…

Et l’on nous dira:« Mais non voyons! En France la Justice est indépendante! Ah cette mauvaise foi! Pffff, encore un affreuxGôchiste de retour de vacances qui s’imagine tout connaitre sur le fonctionnement de notre justice-française après une beuverie alcoolisée chez MonsieurFraises, les gens..». Oui mais c’est bien sûr! Et « le Parquet est flottant » on le sait. [PS: Affreux Gauchiste oui et avec grand plaisir, mais pas alcoolisé, que des fraises. Alcoolisé c’est avec Ervé Croisepattes à Paris, fermons la parenthèse.]

Bref, il ne manquerait plus que, comme Patrick Strzoda, « l’autre classé sans suite », qu’Alexis Kholer nous demande lui aussi, de lui présenter des excuses. Ou, comme François de Rugy épinglé pour bouffe et dépenses excessives et contrôlé par ses pairs de faire le 20h00 pour chanter « Je suis blanchi! » n’est-ce pas? Ils le sont tous d’ailleurs, et je me comprends, passons…

Surtout changez rien les gars, ça ne se voit pas du tout! Relire Mediapart: le dossier « Affaire Kohler« . Édit: Sil fallait un autre exemple (PS: le «chinois tué» avait un nom, une identité : Liu Shaoyao.


8E582ABD-D35E-4A10-9607-6F158FD15B17

./…

À #Londres, le ticket «immigrants Make Britain Great!» | Mais chez nous …

À Londres du côté de Westminster, nos voisins les British sont toujours à l’heure de l’humanité malgré un Brexit annoncé. Sur ce ticket de caisse on peut lire (en bas): « les immigrants ont rendu l’Angleterre super! Même aujourd’hui, ils ont préparé et servi votre repas » | Source.

En France, la Droite-extrême, #EnMarche, autoproclamée « progressiste » et complètement « Savinisée » criminalise les organisations humanitaire. Bref, la France de Macron

./…

Opération (politique): [Nicolas Sarkozy]+ [Marine Le Pen] = Emmanuel Macron. Démonstration …

« L’opération » ci-dessous permet de lire avec simplicité les contours d’Emmanuel Macron

Il reprend, avec excès, les caractéristiques principales de Nicolas Sarkozy (Président des riches, libéralisme sauvage, etc.) et le trait principal de l’Extrême-droite (sur l’immigration, les politiques anti-étrangers. Ses deux miroirs ont en partage le sujet sur l’immigration (flèches jaunes). Ce qui le distingue de Sarkozy et de Marine le Pen c’est juste le phrasé, le verbe. En effet, Emmanuel Macron a cette faculté d’habiller sa politique avec des tournures idiomatiques qui souvent suscitent l’admiration chez ses sympathisants, même chez les ex-de-Gauche qui s’imaginent encore l’être malgré les évidences (casse de la fonction publique – comme sous Sarkozy-, Salvinisation de la politique migratoire- diabolisation des ONG, phobie syndicale, AntiManifs, répression policière, etc). Afficher dans son discours des annonces publiques aux  antipodes de la politique réellement appliquée, c’est le fameux « en même temps »

On peut donc affirmer et sans se tromper qu’Emmanuel Macron n’est au final pas différent d’un Nicolas Sarkozy ou d’une Marine Le Pen, mais lui a fait l’ENA! C’est une image et ça change tout, ou presque. Le distinguo porte sur la forme et pas sur le fond, identique, poussé à l’extrême.

Droite+ ExtrêmeDroite= DroiteExtrême

CQFD.

Faut-il dissoudre l’#IGPN? #Sondage ⤵️ …

Au regard de la récente actualité et suite au décès de Steve Canico, mort noyé le soir du 21 juin 2019 à Nantes suite charge de la Police, des voix s’élèvent et la question tabou de l’utilité des enquêtes de l’Inspection Générale de la Police Nationale se pose. C’est quoi l’IGPNRésumé des principales missions.

Officiellement. Dans la réalité, les choses ne sont pas aussi claires pour cette instance du Ministère de l’Intérieur. Des questions et des doutes légitimes émaillent les investigations et conclusions de l’IGPN dans les affaires de « violences policières » – (un terme que réfute sa direction). Récemment, David Perrotin s’était posé la question de «l’intérêt des enquêtes de la police des polices dit IGPN» . Combien de saisines? Combien de policiers sanctionnés pour des faits avérés? Si sanctions, sont-elles proportionnelles à la faute commise? Si sanction …

Apparemment rien, on ne sait pas! « Circulez, y a rien a voir c’est la police!« . De Adama Traoré à Steve en passant par les dizaines des Gilets Jaunes éborgnés ces derniers mois -et j’en oublie-, il serait difficile de ne pas avoir des doutes sur les « rapports de l’IGPN » et surtout lorsqu’on apprend que ces derniers –certains policiers– font l’objet d’une décoration -une médaille- par le Ministre de l’Intérieur. Oui, c’est à perdre la raison je vous l’accorde. Aussi, pour ne pas se limiter à l’évidence – toujours s’en méfier pour ne pas se perdre en argutie -, je sollicite votre avis sur cette « noble institution » – désormais plus répressive que protectrice – et sa presque récurrence du classement sans suite dans les affaires de violences policières

Une certitude, sa réorganisation s’impose (avant celle de l’ENA?), la forme reste à définir. À vous.