Libération de (Jérôme) Lavrilleux: « j’accuse »… #Bygmalion

Après 12 heures de Garde à vue dans l’affaire Bygmalion, Jérome Lavrilleux, l’ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 (et proche de JF Copé), nous livre sa nouvelle « ration » dans « Libé » en mode « j’accuse« .  UMP, Chapitre « Chacun pour soi », Acte 1 dans Libération du jeudi 19 juin.

Lavrilleux Libération Bygmalion Accuse

Chez vos marchands de journaux. Il part en vrille et mouille la garde rapprochée de Sarkozy, dans le trucage des comptes de campagne.  on y est presque, ça avance, encore un p’tit effort Jérôme, joue-la comme Cahuzac, à table! Une remarque: Depuis le début de cette affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy n’envoie plus de carte postale, silence, bizarre-bizarre, le prix du timbre? 🙂

[Billet de feignasse because foot, fait]

Publicités