Virus (politique): Oui, avec Manuel Valls, la Gauche peut disparaître…

Il est gonflé Manuel Valls, son discours de ce jour devant le Conseil national du parti socialiste peut se lire comme une tentative de hold-up, Manuel Valls tente une escroquerie politique, il a déclaré: « nous pourrions basculer […] dans une ère dans laquelle le risque de voir Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle existe. Une ère dans laquelle un des grands partis républicains et cette fois sans que cela soit une surprise… peut être absent de ce grand rendez-vous électoral. Et si rien n’est fait, ce peut être la droite, ce peut être nous, par conséquent une ère dans laquelle la gauche peut aussi disparaître ». Pour viser F. Hollande, on ne pouvait faire mieux.

20140614-163502-59702221.jpg

Le risque existe effectivement, la vraie question est la suivante: D’où vient le danger pour la Gauche?. De l’intérieur sans aucun doute! Avec un Valls super-Ministre de l’intérieur depuis Mai 2012, puis Premier ministre depuis début avril 2014, la gauche ne s’était jamais aussi mal portée. D’échecs en échecs Manuel Valls a du mal à se considérer comme co-responsable de la mauvaise passe de la gauche. Pour les élections européennes, il était de tous les meetings, sur tous les fronts, résultat: un front national à 25% et une raclée électorale sans précédent de la Gauche avec Valls 1er Ministre!. C’est pas moi, c’est les autres…

Oui, avec Valls aux manettes, « La gauche n’a jamais été aussi faible dans l’histoire de la Ve République ». Il a raison quand il affirme: « Nous sentons bien que nous sommes arrivés au bout de quelque chose, au bout peut être même d’un cycle historique pour notre parti. » Au bout de quelque chose, oui, au bout de cette tolérance droitière incarnée par Manuel Valls. La fin de cycle évoquée par Valls confirme son souhait, c’est une entourloupette politique pour masquer son rôle de cheval de Troie de la droite au sein de la Gauche, l’erreur 404

Si je veux être indélicat je dirais:« Manuel Valls est un virus (politique) qu’il faut désinstaller du système« . Il se veut (1er)Ministre responsable de tout, mais en définitive comptable de rien. Et j’ajoute: Sans Manuel Valls, la Gauche va survivre. Le désinstaller…

L’antivirus, c’est Maintenant!

(…)

Publicités