À Davos, la « France is Jack » and « Jack is back » le retour. Ce qu’il fallait comprendre…

Après DSK et son « Jack is back », Emmanuel Macron, le nouveau lead vocal des jeunes strauskanien recycle la formule de la Team DSK à Davos pour le World Economic Forum, France is back

Pareil que l’ami Ervé @Croisepattes, j’avais pas vu. Welcome France! Au fait, elle était où? Probablement en Afrique pour sauver les Orangs Outans exposés à la « menace huile de palme ».- billet à suivre -. Et si ça se trouve, « elle » n’est peut-être jamais parti .

France is Jack.

Macron DSK France is back

Bref, la France is Jack , c’est à dire, une certaine idée de l’économie est de retour, avec sesruissellement, ses 1ers de cordée, son Banquet de Versailles,  without ISF, etc-, tout un concept. And, « Jack is back-le-retour! ».

C’est ce qu’il fallait comprendre

./…

Publicités

4 réflexions au sujet de « À Davos, la « France is Jack » and « Jack is back » le retour. Ce qu’il fallait comprendre… »

  1. Il ne faut pas seulement sauver les orang-outans en Afrique, menacés par l’extension des plantations d’huile de palme, il faut aussi sauver les pingouins de l’Arctique, et les ours polaires de l’Antarctique. Sauvons les tous ! Sauvons-nous !

    J'aime

  2. Dans l’univers culturel « anglo-saxon »,  » la langue du marché à envahi toutes les dimensions de la vie humaine » (David Greaber). Avec ses réformes, Macron pense avoir mis un terme final aux « voix morales dressées » depuis 1945 contre le néolibéralisme en France. La France d’avant, celle de la logique du marché, est de retour.

    J'aime

  3. Il se trompe d’époque, il fait ce que les pays industrialisés ont fait il y a 20 ans et qui font marche arrière, notamment les USA. La France is back dans le libre échangisme trop tard sans avoir une industrie et une agriculture en position dominante. Cette position est occupée par l’Allemagne en Europe. Notre économie court à la catastrophe si elle ne taille pas des croupières aux Allemands….et il est très probable qu’entre temps une crise financière vienne agraver la situation. Le libre échangisme favorise l’offre sur la demande donc baisse des salaires, des prix, faible baisse du chômage, et au bout effondrement de la demande. Il reste un levier à Macron: obliger les capitalistes français à rapatrier leurs avoirs ( ce que les allemands ont su faire au début des années 2000), en a-t-il les moyens ??

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s