Claude Guéant_Karachi: la parole est à la défense…

...

L’affaire Karachi?  « C’est pire qu’une fable, c’est un montage pour salir la réputation d’un homme« , a déclaré Claude Guéant sur Europe1 ce matin. Le ministre de l’intérieur revient sur la publication des extraits de procès verbaux par Libération ce lundi.

Dans cette vidéo d’Europe1, il s’explique largement sur les sujets d’actualité et particulièrement sur l’Affaire Karachi. C’est une question d’équité que de donner la parole à la défense…

De la correctionnelle aux assises, la réforme du système judiciaire français est entrée en application le 1er janvier avec cette nouveauté: Les jury populaires. Chers lecteurs, vous êtes citoyens assesseurs  de ce blog. Merci d’exercer ce nouveau pouvoir.

A vous.

(Europe1.fr)

Publicités

Le Figaro ‘’lache‘’ Nicolas Sarkozy via Karachi…

C’est inhabituel, presque aussi nouveau que l’année qui commence. lefigaro.fr ‘’tacle‘’ Nicolas Sarkozy dans son édition (en ligne) de ce lundi (illustration).

Suite à la publication par Libération des extraits du  procès verbal de l’audition par le juge Renaud Van Ruymbeke d’un ancien haut fonctionnaire pour qui le chef de l’État, alors Ministre du Budget en 1994 était au courant du montage financier pour les ventes d’armes au Pakistan,

On peut lire ceci dans lefigaro.fr

Ce témoignage est capital pour les juges qui suspectent que les commissions du contrat Karachi aient donné lieu à des rétrocommissions ayant servi à financer la campagne d’Édouard Balladur en 1995. Campagne dont Nicolas Sarkozy était alors le porte-parole.

Et au Figaro d’ajouter…

A ce stade de l’enquête, rien ne prouve encore que Nicolas Sarkozy était au courant du versement de rétrocommissions mais il est évident, pour les témoins de l’époque, que le ministre du Budget a donné son accord à la création de la société Heine et était donc au moins au courant du montage financier.

C’est une analyse assez rare du Figaro sur Nicolas Sarkozy. Peut être une conséquence de l’effet Nostradaluche

Sur ces nouvelles révélations, Libération.fr nous apprend que des fonds secrets ont bien été mobilisés pour la campagne de M. Balladur en 1995 et que, Sarkozy aurait validé un circuit de commissions en 1994. La défense de l’Élysée se fissure…

A suivre

Chirac condamné: un avant-tweet de Karachi?…

C’est une première sous la 5ème République, l’ancien chef de l’État Jacques Chirac a été condamné à 2 ans de prison avec sursis dans le long procès des emplois fictifs de la Mairie de Paris.

20 ans après les faits, le couperet est donc tombé: Tous justiciables quels que soient les services rendus à la Nation. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde…

Dans les faits, Jacques Chirac a été déclaré coupable de « détournement de fonds publics » et d’ »abus de confiance » dans le volet parisien de l’affaire – qui porte sur 21 emplois rémunérés par la municipalité au début des années 1990 alors que Jacques Chirac était maire de la ville – et de « prise illégale d’intérêt » dans le deuxième volet de l’affaire, qui avait été instruit à Nanterre – qui porte, lui, sur sept emplois fictifs.

Il devient de facto le premier ancien président sous la Ve République condamné par la justice. L’actuel locataire de l’Elysée, Nicolas Sarkozy a réagit mollement à cette nouvelle via Twitter

Et de commenter…

Simple et précis. Essayons de l’être.

Deux points:

1- La condamnation avec sursis veut dire, pas de prison. En clair, c’est une condamnation morale et non coercitive. Vu l’âge avancé de Chirac en plus de ses ennuis de santé, c’est une décision qui devrait satisfaire les uns et les autres. J’apprends à l’instant qu’il ne fera pas appel de ce jugement…

2- Le deuxième point est une courte réflexion sur les incidences de cette décision. Les acteurs du film Intouchables étaient hier les convives de l’hôte de l’Élysée qui, aujourd’hui ne doit plus se sentir … intouchable!.

En effet, on ne peut pas  ne pas penser à la pléiade des affaires autour de Nicolas Sarkozy. S’il fallait un exemple et un seul, on retiendra L’affaire Karachi qui est en soi une bombe à fragmentation avec déjà des effets collatéraux.

A suivre.

Édit: 16 Déc. via baromètre  eBuzzing – Merci-

😉

Affaire Karachi: Joe Dalton court toujours…

L’affaire Karachi vue par les guignols de l’info. Comme dans la bande dessinée de Morris, le juge Renaud Van Ruymbeke (Luky Luke) a déjà mis la main sur trois des frères Dalton:  Ziad Takieddine ( Averell), Nicolas Bazire (Jack), Thierry Gaubert (William). Reste le plus petit, Joe Dalton

Résumons: Interview de la marionnette du Juge Van Ruymbeke (en Luky Luke) par PPDA.

PPD

Monsieur le Juge? Vous êtes le juge Van Ruymbeke? C’est quoi cette tenue?

Van Ruymbeke (en Luky Luke):

C’est ma tenue de travail! Je viens d’attraper les trois premiers Dalton, il ne me reste plus que le petit nerveux colérique à mettre en prison…

PPD

Ça ne va pas être simple. Le petit, c’est toujours le plus dur à attraper!!!

C'est vrai que, présenté comme ça...

Franchement, le traitement de l’affaire Karachi par les Guignols de l’info, mais … Franchement ! Je n’aurais jamais osé!

Sur le fond de l’affaire, l’Élysée, dans un communiqué note que ‘’le nom du chef de l’État n’apparaît dans aucun des éléments du dossier. Il n’a été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier‘’. Comment le savent-ils? N’étant pas partie civile, ils n’ont pas accès au dossier d’instruction. Y aurait-il des fuites dans le dossier? Réaction typique de Ma Dalton…

La question de la séparation des pouvoirs se pose donc (encore une fois). Et, François hollande devient  ‘’parfait‘’ aux yeux Melclalex le MonteBourgeois

Pour comprendre l’affaire Karachi en trois minutes, lire l’infographie du journal LeMonde.fr.

Voir: Les Guignols de l’info du 22 septembre 2011.