De la « #Benalla-risation» de Macron à l’Élysée, une affaire d’État |Chap. #AlexandreBenalla…

Pour ne pas se perdre en arguties, relire ce billet pour le résumé des faits, ou cette vidéo.

Dans le feuilleton « le collabo. de Macron porte bien son titre », on a peine à croire la réaction de l’Élysée, complètement à l’ouest sur le cas #AlexandreBenalla. Malgré des faits graves & avérés, le Rambo de l’Elysée, casseurs de Manifs, a bénéficié d’avantages non inhérents à sa fonction: un équipement de policier, une voiture équipée d’accessoires réservés à la hiérarchie policière, un logement dans une dépendance de l’Élysée et un haut grade au sein de la réserve citoyenne, sans oublier un salaire de +de 10.000 euros/mois  payé avec notre #PognonDeDingue ….

E. Baldit, Ex @leLab_E1 désormais at @Libe👍résume cette «Benalla-risation» (ou Benalisation).

Donc, « tabasser quelqu’un gratuitement n’est ni un crime ni un délit » nous dit l’Elysée-de-Macron, on note? (Mon dieu). Bref, Emmanuel Macron, notre désormais #Benalla-#Risé de la République a joyeusement pissé sur l’article 40 du Code de procédure pénale qui stipule: Toute autorité constituée (Président de la République par exemple) qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est ...

Arti.40 code de procédure pénale Macron affaireBenalla.png

Mais rien, une faute grave, une affaire d’État. Faut croire que Alexandre Benalla détient un secret, disons un «gros secret» sur Emmanuel Macron pour justifier un tel manquement à l’éthique et aux obligations de la fonction. D’ailleurs, Le Ministre de l’intérieur Gérard Collomb a tenté de se désolidariser en affirmant avoir transmis l’ensemble des éléments à l’Élysée dès le 02 mai. C’est « Sauve qui peut! », Edouard Philippe de Matignon pédale, lui … sur le TourDeFrance, panique d’État. Le Semainier (politique) de Sarkofrance revient sur ces faits avec bien d’autres révélations (à lire) …

A suivre.

./…

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « De la « #Benalla-risation» de Macron à l’Élysée, une affaire d’État |Chap. #AlexandreBenalla… »

  1. BENALLA n’est pas un cas isolé d’usurpateur de fonction. Dans 15 ANS DE MAFIA, vous trouvez un service de renseignement parallèle appuyé par de vrais services de police (d’ailleurs sur fond de pédophilie). Ces pratiques – BENALLA – ont toujours plus ou moins existé en tant que barbouzerie. Il ne faut pas croire que cela se limite à taper des manifestants pour le plaisir, (peut-on concevoir l’utilité d’un proche de MACRON dans des manifestations) mais servir discrètement le « patron » dans des affaires que la police refuserait de s’impliquer. Nous devrions découvrir le côté caché et réellement obscur de l’affaire BENALLA. L’affaire, la vraie, reste à venir. Autre élément à chercher, la proximité entre patron et salarié peut aller jusqu’où dans cette affaire ?

    J'aime

  2. Qu’est devenu l’Elysée dans la macronie ? Une pétaudière, un cloaque ou bien peut-être la cour du roi Ubu ? Il est difficile de savoir, c’est opaque.Ce qui est certain c’est que ça ne sent pas bien bon.Le temps de la rose au poing est bien loin….Le « nouveau monde » des macronistes c’est l’ancien monde mais en pire.Courage les macronistes, il reste encore près de 4 ans à tirer, après c’est la quille !

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s