Ok Willy:  » Je te pardonne Sagnol, mais avec sursis !  » (Faut pas déconner)…

Willy Sagnol a présenté ses excuses pour ses déclarations sur le « joueur typique africain«  », il est désolé de m’avoir « choqué, humilié ou blessé ».

On va retenir les excuses, c’est bien. Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP) a estimé que «l’affaire Willy Sagnol était close». Eh… non! Désolé mais…  j’attends toujours les excuses de Laurent Blanc pour ses propos similaires. J’attends aussi les excuses de tous ces gens qui du haut de leur imbécilité n’ont pas pensé un seul instant que ces paroles pouvaient blesser et l’on justifié, ils ont l’air malin maintenant. J’entends des voix me dire (oui, ça m’arrive d’entendre des voix): « tu peux toujours attendre mon pote! » Oui je sais, et cela m’arrange car j’aime attendre, à l’usure, l’histoire sans fin…

Dans l’attente, je vais répondre aux excuses du soldat Willy:  Je te pardonne Sagnol parce que t’as péché par action et par omission; Oui Willy, « Que l’Esprit de la République te montre sa miséricorde; Il t’a réconcilié avec le monde typique africain et t’a envoyé les Lumières de Tombouctou pour la rémission de tes péchés par le ministère de l’Excuse publique, Qu’il te donne le pardon et la paix ». Amen.

Un Pardon,  oui mais  avec sursis!, assorti d’une période de mise à l’épreuve, le temps de ta carrière d’entraineur, sans possibilité d’entrainer l’équipe de France de Foot (les bleus). T’es cependant autorisé à entrainer une équipe 100% « typique africain », au moins une fois dans ta carrière (une sélection d’Afrique), c’est une obligation, ça t’apprendra, et peut-être que tu trouveras des jeunes très techniques (style Makélélé) pour gagner des matchs ». Restons prudents, il n’était pas sincère, alors…

Sopo excuses Sagnol Sos Racismesclic pour lire

Faut pas déconner.

(…)

Publicités

Willy Sagnol, Prix Goncourt de la connerie… #racisme

Le Jury a décerné le « Prix Con-court » 2014 (le Goncourt de la connerie) au Bordelais Willy Sagnol pour l’ensemble de son œuvre éphémère et pour sa dernière prose « Sans-gnôle »‘ que l’on peut lire in extenso dans Jeune-Afrique. Extraits…

IMG_5714-0.JPG
IMG_5716.JPG

Comme Laurent Blanc (le précédent lauréat), il sera porté au « camp d’éloges » par certains « intelligents de la Gauche-Zemmour » (l’avis de la droite est connu) qui ne tarderont pas à dire: « Il faut sauver le soldat Willy! », le nouvel impétrant de l’académie des cons. La LigueA LICRA botte en touche et va porter plainte.

Dans le Football comme dans la vie, certains resteront toujours sur le banc (des accusés). Edit: Le Parti Socialiste vient d’éditer un communiqué que je découvre

Communiqué du PS Willy Sagnol

Et voila! « Le communiqué du PS, tu l’aimes ou tu te barres », point.

(…)

Et, ils ont oublié qu’il y a des noirs et un arabe chez les bleus… #CDM2014

logo-du-coq-argenteUne onde positive parcourt les colonnes des supporters de l’équipe de France de foot.  L’exploit des bleus de France dans ce mondial brésilien suscite l’admiration comme l’a noté un magazine italien pour le match France-Suisse (5-2): « Le match était équilibré jusqu’aux hymnes nationales, puis, l’équipe de France a fait sauter la banque suisse », c’est vrai et il faut s’en réjouir. Cependant, en ma qualité de « footeur de merde » 🙂, j’ai l’obligation de rappeler deux trois petites choses aux « nouveaux supporters » des bleus. En effet…

1. Ils ont oublié qu’il y a toujours des noirs et un putain d’arabe barbu (Benzema, il n’avait même pas chanté la Marseillaise contre la Suisse!) dans cette équipe de France victorieuse, avec Patrice Evra dedans, le chef de gang de Knysna, (Et paf! je m’éclate…)
2. J’ai une pensée toute particulière pour Laurent Blanc, ancien sélectionneur de bleus, une pensée pour son idée de quotas chez les bleus et « son modèle espagnol« .
3. Je pense à ses propos sur les « Grands, costauds et puissants » (les noirs) qu’ils voulaient « virer » de l’équipe de France
4. Je pense à tous ceux qui l’avaient soutenu, même par omission et qui aujourd’hui se félicitent de la bonne santé des pioupious du bon coach Dédé Deschamps.
5. J’y pense aujourd’hui car, demain sera un autre jour. Oui, demain ils redeviendront des « caïds de banlieue » si on se prend une taule, I know.

7772771191_les-bleus-face-a-la-suisse2

L’équipe de France, l’aimer, pour le meilleur et pour le pire.