N.#Sarkozy, créateur d’insécurité et agitateur de manifs: P.#Buisson balance …  

Dans les « bonnes feuilles » du livre révélation du facho Patrick Buisson, ex-conseiller occulte de Sarkozy à l’Élysée, on apprend que ce dernier, alors Ministre de l’intérieur, avait laissé éclater des incidents avec des « blacks » et des « beurs » lors des manifs anti-CPE de 2006 pour ensuite endosser l’image « la sécurité c’est moi! ».

img_0273

Une vieille pratique que certains découvrent. Des casseurs « ou flics » infiltrés dans les cortèges, c’est connu, comme dans cette vidéo de l’ami Guy Birembaum. Pour les récentes manifs contre la #Loitravail, on peut se demander, si les « créateurs d’insécurité » n’étaient pas à l’ouvrage, là aussi, une simple question. On a entendu les mêmes discours sur « les casseurs », c’était largu avancé pour interdire les autres manifs

Derrière les manifs, les créateurs d’insécurité ...

./…

Publicités

Bref, Hillary a enrhumé Donald #Trump, Avantage #Clinton, #USA2016

De l’avis unanime des éditorialistes américains (et français) présents sur place, Hillary Clinton remporte ce premier débat présidentiel aux USA face au milliardaire Donald Trump.

Présidentielle américaine 1er débat Hillary Trump.png

Expérience, préparation minutieuse, attaques en règle, sans oublier d’appuyer là où ça fait mal: « Vous avez construit votre carrière d’homme d’affaires sur un mensonge raciste sur Barack Obama ». Elle a également dénoncé le sexisme de Trump le climatoscepticisme, évoqué ses liens avec la Russie et s’est dite « choquée » quand Donald Trump a incité « Vladimir Poutine à pirater l’Amérique ». Et sur l’endurance évoquée par Donald Trump qui masque mal une attaque sur la santé de l’ex-secrétaire d’État, elle répond: « Quand Donald Trump aura voyagé dans 112 pays et négocié un traité de paix, un cessez-le-feu, une libération de dissident, là il pourra me parler d’endurance ».

Résultat: 62% des téléspectateurs pensent que Hillary Clinton a remporté le débat, contre seulement 27% pour son Donald Trump. L’excuse de Donald Trump pour justifier sa mauvaise prestation? « Mon micro était mal réglé, c’est pour cela que j’ai été mauvais ». Bref, « le bâtisseur d’hôtels Donald Trump a croisé la route du bâtisseur de Nation Hillary Clinton » pour reprendre l’avis du révérend Jesse Jackson Jr.

tweet-jesse-jackson-debat-hillary-trump-batisseur-dhotels-ou-de-nation

Et il s’est pris une brique. Avantage Clinton.

./…