Sapin et #Macron à Berlin : Echec et Bitte schön, vu d’#Allemagne…

Ne pas s’en réjouir. A quelques jours du rendu de l’avis de la Commission européenne sur le budget français, les nouvelles ne sont pas bonnes. Michel Sapin (Ministre des finances) et Manu Macron (Ministre de l’économie) n’ont obtenu qu’un petit « Bitte schön » (Soyez les bienvenus) pour leur déplacement en Allemagne, un échec…

IMG_2500.PNG

Je résume. « L’Allemagne a tout simplement refusé la proposition du gouvernement français que Berlin consacre 50 milliards d’euros supplémentaires à des investissements, alors que la France envisage de son côté de faire 50 milliards d’euros d’économies ». Une somme qui correspond à l’enveloppe prévue par Manuel Valls pour financer son « Pacte de responsabilité, bizarre. Les méchantes langues diront: Angela Merkel .. (je vous laisse finir la phrase)…

La semaine (politique) de Sarkofrance va être intéressante.

Source: Courrier international

Publicités

Et l’Allemagne recule sur l’âge de la retraite (63 ans!)…

Faire comme l’Allemagne? Repousser encore (et encore) l’âge de départ à la retraite? L’aligner sur l’expérience de vie? Contre toute attente, l’Allemagne recule, les champions de la compétitivité vont ramener l’âge de départ à la retraite de 67 à 63 ans

20140129-065052.jpg

Mauvaise nouvelle pour les Allemagnophiles de l’UMP, la décision sera effective à partir du 01 juillet 2014.

Source: BFMTV business

Dénégrification: Mon «nègre», mon doudou…

61semipPtIL._SL500_AA300_D’abord, toutes mes excuses pour ce manquement au devoir d’information. Je suis passé à côté d’une polémique intéressante, je suis confus, pardon.

Mieux vaut tard que jamais…

Fin janvier, les allemands s’étripaient sans merci pour une sombre histoire de «nègre». D’un côté, les partisans de «Touche pas à mon nègre», de l’autre les «Nègre? C’est pas bien», pour ainsi les décrire.

Ne choisissez pas encore votre camp car les apparences…

La fleur du mal en Allemagne, c’est la suppression annoncée du mot nègre dans un livre pour enfants de 1957, La petite Sorcière (die Kleine Hexe). Le mot «nègre» est employé dans un récit de carnaval pour désigner des personnes déguisées : «Les deux petits nègres n’étaient pas du cirque, ni les Turcs, ni les Indiens, ni les petites chinoises, ni les cannibales (…) Non, c’était carnaval au village».

Des nègres au village en Allemagne en 1957, y avait  pas. Ni les turcs, ni les cannibales. Pas d’immigrés.

La polémique. L’éditeur a décidé de retirer le terme «nègre» de la prochaine édition de ce classique de la littérature allemande pour enfants, à l’occasion du 90e anniversaire de l’auteur Otfried Preussler qui a accepté que son texte soit modifié. L’ouvrage conte les aventures d’une sorcière gentille, accompagne les petits z’enfants allemands de génération en génération depuis sa première, traduit en 47 langues.

Je vais faire «nègre», je vous résume les arguments des deux camps. Pour faire simple, je garde mes qualificatifs qui collent bien à la situation décrite par Libération (19 janvier 2013)..

1. Les «touche pas à mon nègre».

Les « Touche pas à mon nègre »  pensent qu’on dénature l’œuvre au nom du politiquement correct en retirant des termes discriminants tels que le mot «nègre», ils parlent de  «police de la langue», dénoncent la «dénégrification» des livres pour enfants. (j’aime bien ce mot, dénégrification).  Ces conservateurs s’insurgent donc contre «les moralistes» qui «devraient faire preuve de plus de tolérance» à l’égard des classiques. On dirait du Zemmour..

«Les œuvres doivent être acceptées telles qu’elles ont été créées (…) Sinon, nous pourrons jeter un jour une grande partie de la littérature mondiale ou même l’Ancien testament». Ils pensent qu’il s’agit d’une opportunité pédagogique  pour expliquer aux enfants que des mots tels que nègre ne doivent plus être utilisés alors qu’ils étaient courants autrefois. Trop fort.

Ils veulent garder leur « nègre ». C’est à eux, depuis qu’ils sont tout petits, ils l’aiment très fort, c’est leur doudou

2.  Les « Nègre? C’est pas bien » 

L’éditeur, l’auteur et les progressistes (de gauche) pensent, eux: «Un livre imprimé en 2013 dans lequel figure le mot « nègre » emploie un vocabulaire raciste (…) L’enfance est une période cruciale où s’ébauche le cadre des valeurs». Le projet «d’actualiser deux chapitres du texte» est maintenu, en dépit des protestations. La maison d’édition n’écarte pas la possibilité que les costumes de «Turcs en pantalons bouffants» soient aussi remplacés «par des costumes plus courants pour les enfants d’aujourd’hui». Les modifications du texte sont actuellement à l’étude.

On va donc attendre la sortie du bouquin pour en savoir plus. J’espère qu’ils ne vont pas nous faire tout un référendum juste pour un ou deux «neger». Quelqu’un peut vérifier dans la version française (la petite Sorcière) s’il y a le mot « nègre« ?

Au fait comment ça se passe chez nous? On a gardé les doudous?

Tiens tiens, L’Allemagne augmente le coût de la main d’oeuvre…

La compétitivité! Le modèle allemand et une certaine conception de l’économie prennent un coup sur la tête. Dans Challenges.fr, on apprend que le coût de la main d’oeuvre  en Allemagne, en hausse (quoi?), rattrape celui de la France

5451705-cout-de-la-main-d-oeuvre-l-allemagne-rattrape-la-france

L’institut Destatis, l’équivalent de notre Insee en Allemagne, est formel: le coût horaire moyen d’un salarié a augmenté de 3%. Une progression qui a permis aux Allemands de gagner en pouvoir d’achat. Gagner du pouvoir d’achat, relance économique par la demande etc… Vous suivez?

De quoi ébranler quelques économeux pour qui, la perte de la compétitivité de la France serait liée au coût très élevé de la main d’œuvre. »On paie trop les salariés, il faut réduire le coût de la main d’œuvre, nous devons suivre l’exemple allemand! etc… » Et ben non! Il faudrait peut être repenser le logiciel Alain Minc, encore en service à l’UMP et au Medef. Dernière chose, Les chiffres pour le 4ème trimestre en France seront dévoilés en avril par l’Insee mais sauf surprise, écrit Challenge.fr, l’évolution du coût horaire moyen de la main d’œuvre y sera inférieure à celui de l’Allemagne.

Définir la compétitivité sur le seul coût de la main d’œuvre est donc une hérésie. Les « capitaines d’industrie » et associés devraient peut être s’intéresser à la compétitivité hors coût (innovation, gamme des produits, R&D, Stratégie de niche etc…). La baisse du coût du travail n’est pas l’ultime solution.

(Infographie Challenges)

Triple A-: Après Sarkozy, son modèle Allemand…

La grande Allemagne de la Chancelière Angela Merkel, le modèle, la référence économique de l’ex-Résident de L’Elysée Nicolas Sarkozy, est en passe de perdre son Triple AAA. Le changement…

Lundi dernier, l’agence de notation Moody’s a placé sous perspective négative, la dette publique de l’Allemagne (Pays-Bas, Luxembourg) en raison de l’incertitude croissante sur l’issue de la crise de la dette en zone euro. Comme pour la France-Sarkozy,  Moody’s se réserve le droit de dégrader l’Allemagne et son AAA. Il est loin le temps où l’Allemagne servait de référence! Souvenirs…

Comme nous le signalait déjà Politeeks, Sarkozy faisait montre d’une méconnaissance de la situation allemande, les éditocrates aussi. La réalité est toute autre…

* L’Allemagne est un pays qui vieillit, et dont la population diminue, oui 80 000 personnes en moins par an.

* 2,5 millions de personnes travaillent pour un salaire de moins de 5€ de l’heure. Il n’y a pas de salaire minimum en Allemagne. Une hausse des emplois à temps partiel, avec certains qui en cumulent 2 ou 3..

* 1 emploi sur 10 est un minijob, à moins de 400€ sans protection sociale.

L’Allemagne a souvent fait preuve de dynamisme économique dans la zone euro. Cela s’explique en partie par la politique de renoncement social qui a pour effet pervers de limiter toute politique de relance économique par la consommation, en l’absence d’une croissance par l’exportation, par temps de crise.

L’Allemagne a encore son triple A, mais le modèle s’effrite. Les économistes étaient les premiers à tirer la sonnette d’alarme:  »une réduction trop brutale de déficits publics, peut faire avorter la reprise économique, et donc devenir contre-productif ». Le nouveau modèle français  (soutenir la demande, croissance) avait obtenu le satisfecit de  Moody’s le 24 Mai dernier: ”Le nouveau président français, François Hollande, a montré sa détermination à relancer l’économie, mais le chemin pour y parvenir reste incertain (…)°… C’est mieux qu’une perspective négative.

Rien n’est acquis certes, mais … c’est le modèle français, le notre. Il faut continuer. Moralité allemande: Quand un modèle n’a plus d’élève, il se dégrade, ou on le Moody’s

Les 5 mesures chocs de Nicolas Sarkozy…

La chancelière Allemande Angela Merkel de passage à Paris ce lundi, a accéléré le calendrier d’affiliation de la France à l’Allemagne.

Selon nos informations, cette rencontre franco-allemande va sceller dans le marbre, les nouvelles directives économiques et sociales de la France afin de sortir de la crise.

A l’occasion du 14e conseil des ministres franco-allemand et,  après avoir fait l’apologie de l’Allemagne pour légitimer ses errances économiques: bouclier fiscal, réforme de l’ISF, TVA sociale, les 34heures, le Résident de l’Élysée va annoncer des mesures chocs selon Hiffingpouf.fr.

La plus emblématique des ces mesures du candidat Sarkozy…

1. La suppression du Salaire Minimum en France

  • Avoir d’ici 2 ans, plus 20% des salariés payés à un niveau inférieur au SMIC horaire actuel. Et progressivement les années suivantes. Soit des taux horaires à moins de 5€ de l’heure.
  • L’objectif : avoir dans les entreprises (publiques et privées) au moins 40% des salariés avec des salaires mensuels net inférieur à 1000 €
  • Création de plus 2 millions d’emplois à temps partiels en France et,  avoir dans les entreprises au moins un quart de ses salariés à temps partiel. C’est qu’il faut pour résorber le taux de chômage en France.  »Plus de 10%, ce n’est plus tenable » a déclaré Nicolas Sarkozy

2. Réforme du Pôle emploi et de l’assurance-chômage

Pour cela…

  • Revoir les indemnisations de l’assurance chômage à la baisse pour lutter contre les déficits. Lorsque le pôle emploi vous propose un poste, vous ne pouvez le refuser, sinon vous perdez vos allocations de chômage, comme c’est le cas auprès du Pôle emploi Allemand l’Arbeitsamt qui va gérer cette mutation française. L’assurance chômage sera donc revue à la baisse, notamment en augmentant la pression sur les chômeurs.
  • Généralisation des emplois temporaires à faible qualification, exonération de charges sociales,  durcissement des conditions d’indemnisationLimitation de toute hausse des salaires, pour une meilleure stabilité  des coûts salariaux.

3. Flexibilité du marché du travail

  • Instaurer le système de « Mini-jobs » totalement dispensés de charges sociales. Les employeurs pourront donc substituer les mini-jobs aux contrats classiques à temps complet.
  • Privilégier la création d’entreprises de taille intermédiaire (entre 250 et 5000 employés) sur le modèle allemand appelées « Mittelstand« , outre Rhin

4. Nouveau système de formation et d’insertion en entreprise

  • Conséquence du recours massif au chômage partiel et de la restriction du dialogue social sur les salaires et l’emploi.
  • Relèvement à 5% du quota de jeunes en apprentissage dans les entreprises de plus de 250 salariés. les entreprises devront avoir 5% de jeunes apprentis, contre 4% actuellement.

« Le secret du modèle allemand, c’est l’industrie, la taille des entreprises, la co-décision et la compétitivité », relève Jean-Claude Betbèze, chef économiste du Crédit Lyonnais, qui ne cache pas son admiration pour la politique économique du pays. Quitte à en accepter les douloureuses contreparties comme le propose Nicolas Sarkozy

 5. Faire appel à l’expérience allemande en matière d’immigration.

  • Formation de la brigade d’immigration par la DeutsheCop
  • Création d’une agence de l’immigration et de l’identité européenne.

Ah! Pour la Coupe du Monde de Football, la France et l’Allemagne ne seront plus jamais dans le même chapeau des tirages. En cas de finale, elle se jouera à L’Allianz Arena Stadium GmbH de Munich.

A suivre.

Quand Sarkozy s’inspire du Projet de François Hollande…

Un mot résume l’intervention de Nicolas Sarkozy du 29 janv2012: Allemagne, Allemagne, Allemagne! Après la FrançAfrique, Sarkozy invente la Nouvelle FrançAllemagne.

Aussi, lors de cette intervention MultiTélévisée il s’est beaucoup inspiré de certaines propositions de François Hollande (Banque d’investissement pour les PME à travers les fonds régionaux, Politique de logement décentralisée etc..).

Proposition qu’on retrouve dans le Projet de François Hollande publié le jeudi 26 janvier dernier…

Clic sur l'image pour agrandir

Autre point emprunté à François Hollande: La politique décentralisée de logement.

Cette ‘Politique » de logement qu’il découvre après 5 ans de pouvoir, trouvera son appui auprès des collectivités locales. Là aussi, la lecture du programme de François Hollande est édifiante…

Clic sur l'image pour agrandir

Les références incessantes au programme de François Hollande n’ont pas échappé à la vigilance de Claire Chazal. Comme Juppé face à Hollande, Sarkozy avait perdu son sang froid en réponse à Claire Chazal, il a déclaré, (parlant de François Hollande),

Je ne savais pas que vous l’avez invité…

Là s’arrête les clins d’œil car des différentes énormes existent dans le financement de ces politiques. Sur le problèmes du chômage par exemple, Nicolas Sarkozy propose (encore une fois) des allègements de charges pour les seules entreprises et rien pour les salariés. Pardon, si. Une augmentation de la TVA  sociale de 1,6 pts et, +2% de CSG!

Et d’ajouter (sans rire):  »J’exclue toute augmentation des impôts ». Les français apprécieront (Hausse de la TVA, de la CSG, Taxe Tobin etc…). Exonérations (pour les entreprises, les patrons) et Hausse TVA et CSG (pour les salariés)!

S’il fallait trouver un nom à cette émission versus ORTF moderne, on peut retenir le Tweet suivant de Nicolas Dupont-Aignan

Pas faux. Copie carbone au Präsident Kandidat

C’est dit.