Logorrhée (politique): «Qui veut noyer Filoche, l’accuse de -honte de la famille (PS)-». Réponse …

sdf-secours-populaire-precarite-pauvrete_877237Mon «cousin-ès-blog» Cyril Marcant que j’aime beaucoup – même si ces derniers temps nous ne partageons pas grand chose politiquement parlant -, mon cousin je disais, a écrit un très bobiyé dans lequel il parle de la «famille (politique)», il évoque ces oncles, tantes ou parents proches un peu honteux à chaque fin de repas avec leurs propos racistes, antisémites, ces «puits sans fond de connerie humaine (…). Avec lesquels on ne peut s’empêcher de célébrer l’unité de la famille car après tout, on ne choisit pas sa famille». Une belle intro qui fait écho au drame de Puisseguin et aux déclarations de deux éminents «membres de la famille», à savoir, le Grand cousin par alliance «politique», Noël Mamère, et l’actuel «Bouquet Misère» du PS version Valls, Gérard Filoche.

Mon cousin Cyril est très colère, il pense « qu’aujourd’hui, cette «vraie gauche» a dépassé un cap, elle est dans «la haine pure, simple, basse et donc obligatoirement bête, méchante, stupide Pour lui,Noël Mamère, Gérard Filoche – et Jean Luc Mélenchon- sont «l’incarnation à gauche de la stupidité tant décrié sous le quinquennat Sarkozy, cette stupidité qui veut que tous les faits divers se doivent d’avoir un seul et unique coupable, un bouc émissaire pour recevoir toute leur haine  (…) ». Pour «ces populistes haineux », ajoute t-il, «une seule réaction possible: charger Emmanuel Macron, suppôt de Satan et coupable d’office de toutes les catastrophes». Et termine sa logorrhée (politique) par une indignité: «Ces gens ne devraient pas avoir le droit de s’exprimer au nom d’une gauche qui n’engage qu’eux. (…) par leur comportement (…) ces personnes sont indignes et devraient avoir la décence de s’exclure eux-mêmes d’un parti où ils n’ont rien à faire. On ne choisit pas sa famille mais on choisit son parti politique».

dreyfus2

Ah la famille et ses conneries bêtes et méchantes! Ah la stupidité des oncles populistes et haineux que l’on ne veut plus inviter aux «diners de cons» dans leur propre maison occupée par des squatters! Je vais répondre à mon cousin Cyril, billet «réunion de famille et état des lieux…».

Mon cher Cyril, cher cousin.

photoJ’ai lu avec intérêt ton billet, d’abord sur le fil Facebook des «amis de François Hollande», puis sur ton blog. Quand on connait le pédigrée de certains qui aujourd’hui t’applaudissent sur ton fil de commentaires, je m’inquiète un peu-, on ne choisit pas sa famille, c’est vrai, passons. C’est dimanche, causons de cette affaire qui te chagrine tant, j’ai un peu de temps à te consacrer, installons nous sous l’arbre à palabre, c’est mieux. Mon cher Cousin adoré, je me demande de quelle famille tu parles, celle victorieuse de Mai 2012 qui avait scellé son unité dans 60 engagements? Ou celle qui désormais pisse sans vergogne sur les «valeurs» de notre grande et belle famille? Ne répond pas (encore), je vais te répondre sur: 1. Le racisme et l’antisémitisme, 2. les valeurs de gauche et l’indignation sélective qui désormais sévit, 3. les orientations politiques et ses dérives, et 4.  sur l‘avenir de la Gauche, des sujets évoqués dans ton billet.

1. De la tolérance sur le racisme et l’antisémitisme…

Mon cher Cyril, comme tu le sais, «notre famille» a toujours été fière de ses «valeurs passéistes» que tu partages encore aujourd’hui, héritage de Oncle Jaurès. Dans «notre famille» cher cousin, nous n’avons pas tous les mêmes origines et nous ne sommes pas toujours d’accord sur certaines choses, c’est ce qui fait notre force d’ailleurs. Exemple, je suis né en Afrique et tu n’as pas eu cette chance, pourtant, nous faisions partie de la même famille , «la Gauche», la famille la plus tolérante de France et de Navarre l’est de moins en moins et tu en conviendras. Oui, ma «nouvelle» famille (politique) va légaliser les «contrôles au faciès» au nom de la Sainte-sécurité pour nous protéger du terrorisme, – la belle excuse – je serai encore concerné comme il n’y a pas si longtemps lorsque ma négritude fut jetée en pâture par les amis de celui qui «rêve de cracher dans le gueule des juifs» – c’est un autre sujet, oublions -. Et tu sais quoi Cher cousin? cette fois encore, je suis «désigné volontaire» pour payer cet «impôt sécurité», décision de Nanard (Cazeneuve) sur proposition de Manu, protecteur de Macron, celui qui exaspère Titine qui en « Ras-le-bol », et Tata Ségo qui s’étonne de ses réactions, tout comme le Vieux Gégé (Filoche) que tu veux «exfamillier» – ou le botter hors de la famille -.

2. Des valeurs et de l’indignation sélective

Mon très cher cousin-à-moi, «Notre famille» toujours très accueillante n’aurait jamais osé se réjouir – par exemple – de l’expulsion d’une enfant de 15 ans sous prétexte que son père avait menti sur ses conditions de séjour en France. Et quand je pense que ma famille fait passer Jacques Toubon (de Droite) pour un affreux Gôchiste, je m’inquiète. Non, «Notre» famille n’avait jamais jusque là fait l’économie de la lutte contre le racisme et les discriminations – Tiens, Tata Taubira, victime permanente du racisme, avait attendu que «de hautes et belles voix – de Gauche – se lèvent » contre les dérives racistes dans notre société, rien, c’est le cousin germain «Harry Roselmack» qui avait brisé le silence des victimes, avec ma modeste contribution, la tienne aussi, je le sais, elle te transmet ses remerciements -.

Mon très cher cousin adoré, notre «famille a toujours été très proche des salariés, elle accepte la critique mais ne vend pas ses convictions sur «Leboncoin de la politique libérale», Ma famille n’a jamais mis « le code du travail aux enchères sur Ebay » comme aujourd’hui, ma famille ne réduira jamais les acquis sociaux pour une soit disant «compétitivité des entreprises» et ne m’obligera pas à cautionner aujourd’hui ce que nous avons combattu ensemble hier. Libre, ma famille marche sur les principes de l’égalité et de la fraternité. Ma famille… au fait, wesh cousin, de quelle famille parle-t-on? Celle qui a viré sa Gauche –Montebourg et Hamon-? Celle de Martine Aubry ou celle de Cambadelis après sa Brocante(politique)?

3. De l’orientation politique et de la protection des salariés…

Mon très cher cousin préféré, devine qui a dit: «Votre politique se dessine clairement, que vous le vouliez ou non, cette politique se situe dans la droite ligne des politiques néo-libérales qui prétendent apporter une réponse à la crise économique actuelle par une politique de dérégulation systématique et de remise en cause des positions acquises au cours des trente dernières années par les salariés. les éléments d’une telle politique, on les connaît: il s’agit d’abord d’une flexibilité accrue des salaires, mesure demandée par le patronat, inserée dans vos projets de loi». Propos de l’affreux Gérard Filoche? Et ben non! C’est du «Gérard Collomb», Sénateur Maire de Lyon – Pro-Valls – lors qu’il tirait sur les keynésiennes politiques de la Droite, c’était le 08 décembre 1986 à l’Assemblée (Archive pdf vallscinée par Toniolibero page 23), une droite des années 80 qui ressemble étrangement à l’actuel PS version Valls, c’est … « Progressiste? », une Droite que Gégé (Collomb) accusait – à juste titre d’ailleurs – de vouloir instaurer un «État minimal», vœu de ces néo-libéraux aujourd’hui à la tête de «notre famille» avec sa politique d’austérité, ses contraintes juridiques régissant le contrat de travail – flexibilité ils disent -, sans oublier ses régressions sur la protection sociale.

Mon cher cousin en Christ, « l’idéal de notre famille » n’est pas celle de parvenir à une société où l’adaptation serait si parfaite que le travail ne serait finalement plus qu’intérimaire (selon Gérard Collomb). Oui, le Gouvernement se trompe (…), nous ne pensons pas que la flexibilité c’est remettre en cause les conquêtes salariales avec une politique fondée sur la déqualification et la régression des avantages acquis. Mon bien cher Cousin, la question intelligente qui se pose aujourd’hui est la suivante: «Qu’avez-vous fait de notre belle famille?» Oui, elle ressemble désormais à «la Famille Adams» avec «ses adoptés» qui dilapident l’héritage sans passer par un acte notarié signé par les électeurs, ils cèdent aux plus offrants «les bijoux de famille» sans l’aval du «conseil des sages».

4. De l’avenir de la #GauchePropre

Pour finir, je partage ton avis cousin sur le fait que certains devraient peut-être aller voir ailleurs, oui, et je serais triste de ne plus te compter dans cette famille qui pense que le Vieux Gégé, – avec ses défauts et ses … défauts -,  sera toujours plus dans le droit fil de «nos convictions» que ne le sera jamais Emmanuel Macron. Aussi, pour les partants, merci de ne pas nous rendre vos clés de la Maison «Notre famille», on changera toutes les serrures! – pour pas que certains reviennent – et nous reconstruirons ce que vous avez détruit. Ah! J’oubliais et c’est important: pour «le Grand repas de Noël» qui s’annonce, ne mettez pas trop de couverts, il y aura des absents, nos convives refusent désormais de jouer « aux dindons de la farce électorale » et préfèrent les parties de pêche du dimanche, certains, solidaires de «Gérard (Filoche) – qui n’a pas démérité et qui se bat aux côtés des salariés et de la Gauche depuis tant d’années dans un engagement désintéressé –, seront absents, excusés, histoire de vous laisser le temps d’ «enFilocheR Mamère» avant Noël.

Cordialement,

Guy-Alain, ton cousin de Lyon.

[Jour du Seigneur, 25.10.2015]

Amen.

Advertisements

30 réflexions au sujet de « Logorrhée (politique): «Qui veut noyer Filoche, l’accuse de -honte de la famille (PS)-». Réponse … »

  1. Les deux dessins et leurs légendes seraient encore plus  » causants : « ils n’en parlerons pas », légende du premier dessin, « ils en ont parlé » légende du dessin du billet . On remplace Dreyfus par Macron et on voit le résultat .

    J'aime

  2. ben dis donc, ça chie chez toi,

    mais faut avouer que ça doit être compliqué de s’y retrouver si on appartient à la famille du PS..

    ça ne va pas te consoler, mais si j’étais dans ta position, je foutrai tout le monde dehors…

    J'aime

          1. Travailler le dimanche et être de gauche pourquoi pas , une société laïque et multiculturelle peut elle encore revendiquer de chômer le dimanche ? (j’ai travaillé longtemps 5 dimanches par an depuis 1996 et je suis au PS ) Ne faut il pas défendre la liberté de faire ce que l’on veut de son dimanche ou encore d’avoir le droit de ne pas travailler? En ce qui concerne Filoche je le défends : en 2012 il disait »FH ne vous donnera pas tout, mais Sarko nous prendra beaucoup » et il avait raison FH a rempli une grande partie de ses engagements (il avait dit qu’il augmenterait les impôts) il n’a pas relancé la croissance ni inverser la courbe du chômage mais ce sont des promesses de résultat on verra en 2017.

            J'aime

  3. Y’a quand même un truc que je ne comprends pas dans le raisonnement de nos socialistes solfériniens.
    Ils ont fait des choix politiques, bon après tout c’est leur volonté, mais à eux d’en tirer les conséquences. Je comprendrais qu’ils demandent à la droite de voter pour eux : il y a une continuité remarquable avec les années Chirac puis Sarkozy. Mais pourquoi diable nous demandent-ils de voter pour eux alors qu’ils ont trahi jusqu’à leur slogan de campagne « Le changement patati… » ?

    Comment peuvent-ils demander de voter pour eux ? Alors qu’ils nous envoient des flics réprimer nos manifestations, quitte à éborgner des gens et tuer Rémi Fraisse. Alors qu’ils ne cessent de dire que nous sommes des gens infréquentables, qu’ils ne cessent de traîner Mélenchon, Besancenot, Filoche et jusqu’à Montebourg dans la merde. Alors qu’ils refusent jusqu’à l’idée de négocier un programme commun. Etc.

    Je crois bien qu’il aura des branlées sévères aux régionales…

    J'aime

      1. « Mais pourquoi diable nous demandent-ils de voter pour eux alors qu’ils ont trahi jusqu’à leur slogan de campagne «Le changement patati…» ?. Réponse: L’électeur, c’est un esclave, voter is the new « travail forcé », et si tu boudes comme le Vieux Filoche, attention! T’es soit: Antisémite, sale Gôchiste, Tu fais le « Jeu du Front national » patati et patata…
      2. Rémi Qui? Ils s’en foutent royalement! Les Zadistes, ces extrémistes d’extrême Gauche comme ils disent? Ne cherche pas, ils ont viré fous… Que Cambadelis se rapproche de Sarkozy conseillé par Patrick Buisson Mentor de l’Extrême Droite, c’est quand pas rien comme « rapprochement (politique) » je trouve. Mais bon, Pasdamalgam! ça risque de leur foutre des coliques frénétiques…
      3. Je ne souhaite pas la défaite de la Gauche, ce qui me chagrine, c’est tout ces cons qui foncent droit sur le mur, ne font rien pour gagner, mais cherchent (déja) des excuses pour justifier ce qui peut se produire: 1. C’est la faute à Twitter, la faute du Journal le Monde et, la faute à ceux qui avaient boudé la « Brocante unité » de Cambadelis, bref, la faute des autres..

      J'aime

  4. On peut ne pas partager les idées de l’un ou de l’autre. Personnellement, je n’ai jamais accroché aux propos de Filoche, mais ce n’est pas ça qui doit le pousser au silence.

    En revanche, quand on critique une soit-disante droitisation de la politique du gouvernement, on ne sombre pas dans une sarkoïsation de la parole politique en profitant d’un tragique faits divers pour faire le procès du gouvernement.

    Pour les commentaires de mon billet, ils sont libres et je n’interdis à aucun bord de s’exprimer.

    Sinon, ton billet est néanmoins un beau billet que je salue !

    J'aime

  5. On peut ne pas partager les idées de l’un ou de l’autre. Personnellement, je n’ai jamais accroché aux propos de Filoche, mais ce n’est pas ça qui doit le pousser au silence.

    En revanche, quand on critique une soit-disante droitisation de la politique du gouvernement, on ne sombre pas dans une sarkoïsation de la parole politique en profitant d’un tragique faits divers pour faire le procès du gouvernement.
    
    Pour les commentaires de mon billet, ils sont libres et je n’interdis à aucun bord de s’exprimer.
    
    Sinon, ton billet est néanmoins un beau billet que je salue !
    

    Aimé par 1 personne

      1. Au vu de cet excellent texte, j’aimerai demander l’autorisation au propriétaire du blog de répondre à Cyril Marcant – Est-ce que M.G Alain Bembelly l’accepte ? Je laisse seul juge le propriétaire du blog – Merci à lui de toutes les façons quoi qu’il décide, car c’est un fameux texte qui a été ici publié. ( Je l’ai mis en lien sur Médiapart sous l’article de M.Mamère).

        Je m’adresse aimablement à M.CYRIL MARCANT ( son blog hélas ne permet pas beaucoup de mots des autres, le format des réponses étant trop courts sur son site …à la différence d’ici …. « Liberté, liberté chérie « … )

        MONSIEUR MARCANT … S’il vous plait, faisons une analyse de texte ensemble, voulez-vous ?

        Le titre :  » Le danger des milliers d’autocars Macron  »

        Jusque là tout va bien hein ? ça pose le danger futur des 200000 bus sur la route, 100000 bus de plus qu’avant, oui, depuis la « loi Macron ». Dans ces conditions, vous accepterez le titre proposé à votre sagacité…n’est-ce pas Monsieur Marcant ?

        L’article commence ainsi car il faut un comparatif pour comprendre certains mécanismes humains lorsqu’un drame ou une catastrophe surviennent – les accidents de travail sont pris à titre comparatif pour commencer :

         » Un accident du travail, n’est pas le moment de se recueillir, mais de faire le maximum de bruit pour que les consciences s’éveillent, à chaud, et que les mesures soient prises vite, pour que ça ne se reproduise plus. C’est à ce moment là, hélas, tous les praticiens le savent, qu’on a le plus de chances de stopper des travaux dangereux et d’imposer des mesures de sécurité. Et souvent les patrons dans ces cas-là sont pour le recueillement des familles pas pour l’enquête de l’inspection du travail ni des services de sécurité !  »

        Vous avez bien lu. La réalité professionnelle est hélas des plus cruelles. Elle est « brute de décoffrage » au delà des émotions fragiles, pures et innocentes. Pour qu’il n’y ait pas reproduction de l’horreur, précisément il faut faire vite, très vite, en parler rapidement sinon les pesanteurs bureaucratiques ou les appétits financiers ont tôt faits d’enrailler le processus qui empêchera demain de nouvelles victimes.

        Par exemple ici :

         » Ce fut le cas pour la mort le 13 juillet d’un intérimaire de 41 ans tombé dans la fonte liquide à 1400° chez Arcelor-Mittal. Quand le CHSCT de Grand-Scynthe a voulu exiger une expertise, la direction a refusé, et on attend encore la décision du tribunal. Et un autre ouvrier, intérimaire lui aussi, de 29 ans est tombé dans la fonte liquide en septembre. Les gros médias des 7 milliardaires ont parlé des « chemises déchirées » à Air France mais jamais de ça ! Sinon ils auraient été obligés de reconnaitre que 21 % d’intérimaires chez Arcelor, site classé «Seveso» et en convention avec l’état, c’était tout simplement criminel. »

        Un accident du travail n’est pas un accident de la route, certes, c’est vrai mais il est intéressant de noter ces faits, pour votre conscience et la mienne de la réalité du terrain professionnel, dont on parle ici, une situation dramatique mais hélas pas exceptionnelle – des morts surprenantes qui bien souvent pourraient être évitées si l’on comprenait au delà des simples contingences, les autres raisons qui ont concourues au hasard . C’est précisément ce que l’on appelle faire de la politique (politique de sécurité routière par exemple ) – Comprendre pourquoi il faut agir et commenter politiquement le fait-divers pour qu’il n’en reste pas au simple fait-divers précisément, c’est permettre rapidement la réflexion avant que l’actualité chasse le fait-divers du jour – Le but étant d’éviter les pesanteurs humaines diverses qui étouffent les phénomènes et qui fait que l’on oublie vite les choses après l’accident. Ne pas en parler rapidement, c’est faire que les morts sont morts pour rien – ce qui n’est hélas, pas faux – mais aussi et surtout, pour permettre que d’autres demain, ne meurent pas dans les mêmes conditions, sans que rien n’ait changé :

        Mais lisons plutôt la suite de l’article :

        « On a tous été traumatisés par le tragique accident d’autocar/camion de Puisseguin et terriblement émus par les familles des 43 victimes. Les gros médias ont critiqué ceux qui parlaient très vite des urgences que soulevait ce drame. Bien sur que ces morts-là n’ont pas été causés par la loi Macron du 8 août 2015 mais ils alertent forcément car depuis 6 semaines, 250 000 passagers ont été transportés, à cause d’elle, en autocar contre 110 000 pour toute l’année 2014. L’urgence est donc de faire face aux risques pour ces milliers de nouveaux autocars qui remplacent en ce moment 40 % des trains. »

        Vous aurez vu que ce n’est pas exactement ce que vous aviez cru savoir – Il vaut mieux aller à la source plutôt que d’écouter des médias hystériques qui cherchent à faire le buzz et à flatter votre caractère émotionnel plutôt que votre raison. Vous aurez lu aussi, que les bus dans la dite loi Macron ont remplacé 40 % des trains. On se demande bien pourquoi n’est-ce pas ? Me défendez-vous en tant que citoyen français de me demander la raison d’une telle politique pro-routière plutôt qu’une politique pro-ferroviaire ? Au nom de quoi me défendez-vous de raisonner ?

        Mais poursuivons ensemble la lecture, voulez-vous bien, Monsieur Marcant ? :

         » D’autant que des millions de pauvres, retraités, jeunes, n’ont pas le choix, exclus du service public de la SNCF par le prix exorbitant des trains, les voilà relégués dans une nouvelle « 3° classe » sur des routes dangereuses, dans l’insécurité des files de cars doublant des camions. Le tout autoroute contre le rail et le fret.  »

        Vous aurez compris que la SNCF est devenu un transport quasiment de luxe comme en Grande -Bretagne. Les autres « sans-le-sous  » ou « sans-dents » prendront le bus. Est-ce acceptable ? Pourquoi m’ a t-on dépouillé de mon service public ferroviaire devenu difficilement aujourd’hui abordable ? Est-ce que je ne paie pas mes impôts pour permettre à tout le monde de prendre le train ? Oui, je paie mes impôts et je n’ai pas envie que le service public ferroviaire devienne un luxe et uniquement permis qu’ à certaines personnes. Oui, c’est pour cela que je fais partie de la « Grande famille de la Gauche  » et pas de l’autre. Pas vous ?

        Mais attention, ce passage est spécialement écrit pour vous, semble t-il :

         » Charles Fiterman, ancien ministre des transports, listait dans l’Humanité du 17 octobre 2014 l’ensemble des inconvénients du transport par autocar : « Veut-on une nouvelle catastrophe comme celle survenue à Beaune sur l’autoroute A6 le 31 juillet 1982, avec 44 enfants morts ? »

        44 enfants morts – Vous aviez oublié ? Vous n’étiez pas né ? Faites attention la prochaine fois lorsque vous insulterez un certain nombre d’ honnêtes personnes qui savent de quoi elles parlent. Ne caricaturez pas trop vite leur propos sans savoir en ne vous fiant qu’aux médias « émotionnels » qui vendent de la pub à chaque « clic-larmes » lord du grand bal des faux-culs. Réfléchissez-y bien à l’avenir monsieur Marcant. Ne perdez pas ainsi votre sang froid.

        Réfléchissons plutôt ensemble :

        « Les cars inconfortables et lents, soumis à des parcours épuisants ont jusque là tué 7 fois plus que le train : que va t il arriver avec des milliers de plus lâchés de façon incontrôlée sur toutes les routes. Les transporteurs se sont rués sur l’or sans même que les décrets d’application de sécurité de Macron aient été publiés. C’est la course des compagnies sous-traitantes, avec des intérimaires, et demain, des auto-entrepreneurs «uberisés». Sans parler de la pollution totalement contradictoire avec la COP21 »

        Au delà du fait que certaines personnes n’attendent même pas les décrets légaux et enfreignent la loi sans jamais être inquiétés, parlons plutôt de ce fait qui voit se multiplier les autocars sur des routes peu entretenues ou mal entretenues par volonté politique de privilégier les grands axes routiers ou les autoroutes. Qu’en pensez-vous ? N’y a t-il pas un lien direct avec l’accident de Puisseguin ? Sans compter bien sûr les conditions de travail des chauffeurs routiers très difficile – Ne vous souvenez-vous pas de la grande grève des chauffeurs routiers qui avaient bloqué le pays, il y a quelques décennies, et qui luttaient pour une amélioration de leur conditions de travail -horaire ? Vous n’étiez pas né ?

        Quid de l’incohérence de la loi Macron avec la COP21 ? Vous n’en pensez rien monsieur Marcant ?
        Rien du tout ?

        Mais lisons la suite et la fin de l’article :

        « Alors oui, halte à la loi Macron, faisons le maximum de bruit, imposons de la stopper avant que d’autres accidents ne se produisent. Vite, retour au progrès : autant de rail que possible en service public, moins cher et pour tous, et seulement des autocars quand il n’est pas possible de faire autrement. »

        Signé : G.F

        Certes, vous n’appréciez pas le bonhomme, ni ses convictions politiques bien ancrés à gauche, du côté des salariés et pour leur amélioration de leurs conditions de travail. Le monsieur est contre la « loi Macron » et il explique pourquoi. C’est son droit. C’est d’autant plus courageux, qu’il le dit de l’intérieur de son propre parti.
        Il a écrit un certain nombre d’articles très pointus et très détaillés sur son refus de la « loi Macron ». Vous avez le droit de ne pas lire ses analyses et d’être d’un avis contraire, mais comment faites-vous pour légitimer votre opinion si vous ne lisez pas les analyses des autres ? Par pur suivisme ? Par pure émotion ? Par contre, il y a quelque chose d’insupportable, ce sont les procédés déployés pour insulter ses camarades sans jamais les lire, ou en leur faisant dire autre chose qu’ils ont vraiment dit. Ce n’est pas digne d’un camarade de gauche. Et puis, franchement, désirez-vous qu’il n’y ait plus aucun courant au PS ? Plus d’avis contraire dans toutes LES GAUCHES ? Vous ne voulez plus d’un parti socialiste pluraliste, en son sein ? Vraiment ? Réfléchissez bien à cet aspect du problème. Car croyez-moi, lorque le PS ne sera plus du tout, du tout, pluraliste, c’est qu’il sera alors et pour le coup, vraiment mort. Un peu de respect pour celles et ceux qui ne partagent pas vos opinions mais font vivre encore un parti politique pluraliste. Personnellement je n’en fais pas partie, mais je respecte celles et ceux qui ne sont pas toutes et tous au garde-à-vous.

        Merci à vous monsieur Marcant de m’avoir lu – Cordialement.

        J'aime

        1. Aouaouh ! Superbe réponse !

          Je suis souvent épaté de voir tout ce talent, toute cette compétence, toute cette capacité d’argumentation qui s’expriment sur la toile. C’est quand même vraiment dingue que la gauche se montrent incapable de tirer parti de cela. Ils sont restés à une époque où le rôle d’un parti était d’informer, d’éduquer, de former des gens peu au fait des affaires collectives. Et ont encore bien du mal à comprendre que le notable qui cause dans le micro n’est pas le plus compétent dans tel ou tel domaine…

          Aimé par 1 personne

          1. Je confirme, ce n’est plus un commentaire, c’est tout un billet! Tiens, si j’ai le temps, je vais le mettre à la UNE « Tribune libre« … [S’il est d’accord].

            J'aime

  6. Remerciements vifs au propriétaire du blog , M. Guy Alain Bembelly et merci aussi au  » Partageux  » ! – C’est vraiment sympa ce que je lis de vous.

    J’ai fait le commentaire didactique du texte initial de Gérard Filoche pour que l’on cesse de se conspuer en croyant les médias de la haine qui font bien évidemment tout ce qu’il faut pour détruire nos résistances intérieures, discréditer les Gauches en général et en caricaturant plus particulièrement  » la gauche de la gauche  » de façon vraiment vicieuse quand on sait la rigueur de pensée qui anime la plupart de ses auteures et auteurs – On comprend pourquoi certains journalistes  » en mission  » tentent de faire passer au yeux du citoyen lambda, de brillantes personnes pour des clowns, ils ont trop peur que l’on aille lire leurs textes ou entendre leur voix comme celle-ci présente ici : «Qui veut noyer Filoche, l’accuse de -honte de la famille (PS)-»

    … Ceci étant dit permettez-moi de rendre  » à César ce qui est à César » , comme ça on comprendra qu’il faut aller le soutenir sur son blog parce qu’il se fait en ce moment lyncher pas mal :

    La preuve ici : http://www.filoche.net/2015/10/26/reponse-a-la-redactrice-en-chef-du-labe1/
    Le texte initial de M.Filoche sur lequel j’ai parlé à l’attention de M.Marcant ( je ne désespère pas qu’il me réponde un jour … ) : http://www.filoche.net/2015/10/24/le-danger-des-autocars-macron/

    J'aime

  7. Meme si toi et moi, Extimité, on est pas forcement d’accord, je trouve ca bien que la sensibilité de gauche se reveille face à ce que la « droite » n’aurait pas osé faire à une telle échelle.

    Loi Renseignement, contrôles au faciès, abus du diesel, omerta sur les bavures policières (cf l’affaire Amadou Koumé ou la mort de Rémi Fraisse), propos et actes contre les Roms, discours hyper martial sur les executions extra judiciaires en Syrie, promesse trahie sur Fessenheim, et d’autres encore : il est temps que le militant socialiste se révolte !

    http://leparisienliberal.blogspot.fr/2015/10/militant-socialiste-revolte-toi.html

    J'aime

  8. en te lisant, Bembelly, je comprends mieux pourquoi j’évite les repas de famille… Ente #gogoFH2017 et bas du front, c’est plus qu’une nuit qu’il faudrait passer debout….

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s