Les Apprentis …

Première rencontre entre Donald Trump et Emmanuel Macron à Bruxelles

C_fChPuW0AERkLk

Échange d’amabilités. Emmanuel Macron & Donald Trump: Jamais élus, 1er mandat et 1ère rencontre aujourd’hui à Bruxelles, les « Apprentis ».  A ce propos, une citation de Seb euhAlfred Musset (La nuit d’octobre, in La Muse)

« L’homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert. C’est une dure loi, mais une loi suprême, Vieille comme le monde et la fatalité, Qu’il nous faut du malheur recevoir le baptême, Et qu’à ce triste prix, tout doit être acheté. Les moissons pour murir ont besoin de rosée, Pour vivre et pour sentir, l’homme a besoin de pleurs, La joie a pour symbole une plante brisée, Humide encore de pluie et couverte de fleurs« .

Les apprentis Cluzet Depardieu

Et le Monde n’a pas la patience des hommes qui l’habitent.

./…

Un barbu à Matignon: Édouard #Philippe de #Macron, 1er Ministre, de Droite. L’alternance…

Edouard Philippe Premier Ministre

Hier, la Gauche quittait l’Élysée, aujourd’hui la Droite s’installe à Matignon, Alternance (politique)

Édouard Philippe de Macron, Premier Ministre, hipster & de Droite.

Bref, la présidentielle 2017? C’était une législative. S’attendre à quelques ministres & Secrétaires d’État d’ouverture étiquetés à Gauche et l’on nous parlera de « cohabitation ». Les temps changent, une transition politique, sans effraction (…).

./…

Ambidextre …

« Où Pouvoir est, Ambidextre tu seras (citation)». C’est la nouvelle maxime de la classe politique française. Comme chez les jongleurs de cirque, il faut être parfaitement ambidextre depuis ce dimanche 07 Mai, date de l’élection d’Emmanuel Macron, président élu, ni droitier ni Gaucher, politiquement, et qui peut utiliser ses deux mains avec la même dextérité nous dit-on.

Ni de Gauche ni de Droite, Ambidextre. Du latin ambidexter («qui a deux mains droites»). La plupart du temps, des Gauchers contrariés ayant réussi à maîtriser leur main non dominante. En conclusion, bonne & mauvaise nouvelle (illustration), séquence

./…

« Résidence de la République »: Fin des vacances des (in)visibles ce dimanche. Que c’était bien …

J’aime bien les vacances, c’est cool, deux semaines tous les 5 ans, je n’en demandais pas tant. Une chance. En vacances sans être parti, toujours là, mais désormais « invisibles », peinard dans les logements du fond du jardin de la « Résidence de la République ». Dans la Zone-Est, non loin du Periph‘ qui jouxte la copropriété, au calme, ça change. Nos voisins & colocataires du 1er étage, et ceux des pavillons avec piscine s’affairent, ils ont un « barrage à construire » à la frontière de la ville, pour l’alimentation électrique, les plombs ont sauté dans la Cité des Lumières, faut réparer. La peur du noir. Et je les découvre maçons, artisans, le cœur à l’ouvrage, déterminés, enfin au boulot. Occupés ils sont. À nous les vacances, youpi!

J’aime bien les vacances, ce trou noir dans l’espace temps où « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil » et vas y que je te tape la bise! « Tiens je te prête ma caisse avec le plein d’essence dedans, c’est cadeau », « Quoi? vous excuser pour vos gosses qui joue dans le hall d’entrée de la résidence jusqu’à pas d’heure? Ben voyons, faut bien qu’ils s’amusent quelque part ces pauvres mioches, non? » etc. Que du bonheur. Oui, j’habite la « résidence des Gens-heureux » depuis 15 jours, la même qu’avant sans déménager. Dans les jardins de la Zone-Ouest, le feu du barbecue qui occupait leur temps libre a laissé place à l’arrosage automatique, le feu ça brûle. Des résidents pompiers involontaires, par inadvertance, voire par obligation. D’autres, les vrais l’étaient déjà avant, volontaires par conviction; Romain LeDandy, Jeff de Montebourgeois, Isabelle iBoux, Cycee Bah Si!, Elooooody d’Yerres, Le Vieux Yann le Breton, Juan le Semainier, Ervé SansH, Pierre, Paul  Jacques, etc beaucoup d’autres, sans oublier l’affreux Gédécé, il habite le barrage, en vacances aussi et souvent avec nous dans la Résidence pour boire des canons, pas que.

Dans la « Résidence de la république », les  » (in)visibles » sont en vacances...

Putain 15 jours! On n’y croyait plus, tous ces longs moments de silence jour après jour et sans aucune notification Google. Les voisins? Non, ils ne sont pas dans leur maison de campagne au bord de la mer, mais près d’ici. – Une « histoire de succession » à régler, des trucs de famille, ça les occupe et ça nous fait des vacances –. Toujours là mais plus là, et c’est tant mieux. Deux semaines d’invisibilité, toute une éternité. Tenez, mon cousin Mamadou a même fait une dépression. – quand t’es pas habitué à l’absence d’amalgame, ça te déprime sec -. Et Fatoumata se moque. Tang Lung le fils de Chang L. s’occupe à déverrouiller les smartphones bloqués sur compte Cloud ou Google, « C’est illégal, ouais mais je m’en bas les nouilles! » qu’il dit. Il est Geek. Pour Rachid et ses potes, c’est le foot sur fond de (…) « Gros, c’est la puissance, c’est la puissance, la puissance (Paw Paw)! ».

En « mode avion ». Et on a dansé tradi, on a mangé poisson braisé avec piment, on a bu vin de palme, on a chanté fort, on a zouké jusqu’à matin bonheur et personne n’a rien dit. Ils ne sont vraiment pas là je vous dis. Enfin, la première semaine seulement car vendredi dernier, la Police du Commissariat de la Maison de la Chimie a débarqué vers les minuit-moins-le-quart: « hé oh la communauté! Y a des gens au barrage que ça dérange ces tam-tam, sans compter le bruit & les odeurs, non mais … Au lieu de rester là à pavoiser comme d’hab, venez plutôt nous aider à faire (le) barrage! A quoi ça sert que Ducros il se décarcasse? Oui, vous serez les premières victimes si la digue elle saute, au boulot! » Faut dire qu’on leur avait (pas) dit qu’il y avait déjà des trous bien visibles dans le barrage, l’œuvre des ragondins, ils ont bien infiltré la résidence partout en passant par les égouts, les canalisations infectés. Mais chuut! On aime bien jouer aux cons nous, ne pas gâcher, pour une fois qu’ils s’inquiètent vraiment, en vacances on est! « 🔊Les jolies colonies des vacanes!🎶 Merci voisins quand t’es pas làa! 🎼🎵 ». On s’est bien baladé partout dans la résidence à faire des selfies, pour immortaliser l’instant magique, même pas quelqu’un qui vous demande: « Hé mon gros, t’as tes papiers? ». Rien, ça fait bizarre je vous confirme.

J’aime bien ma résidence dans l’entre-deux-tours. Y vivre, c’est beaucoup bon …

Être associé à la (sur)vie de la résidence, encore? Comme en 39-45. Certains ont dit « Ok je viens! *Barrager*, je connais depuis tout petit.. ». D’autres, « Ah ben non hein! C’est à vous de bosser maintenant »  ou,  » Euh … je peux pas, j’ai piscine, chez les voisins! ils ne sont pas là, raté! ». « Ben, Yaka mettre des panneaux solaires bande d’anti-écolos! #ZavezVu? «  etc. Le bordel, juste quand on commençait à s’habituer. De toute façon, dimanche soir, fini les vacances. C’est pénible. Mon voisin dit souvent: « Je déteste le lundi! », maintenant je sais. Ce lundi, coup de bol, on célèbrera « la fin du chantier-le-barrage », personne n’ira bosser, la fête des Lumières! Et c’est le nouveau Responsable du Syndic de la coprop’ qu’on désignera ce dimanche qui régale. Et dès mardi en journée, de la fumée s’échappera  vers les 17h 30 des cheminées de la zone pavillonnaire pour annoncer la reprise de la saison « barbecue quinquennal ». Comme avant. Ouais, encore dastreinte au barrage nous serons, seuls, avec les « vrais ». Mais que c’était bien les vacances! Vivement les prochaines, dans 5/10 ans, voire plus.

Et ça va être long, très

./…

PoZ (politique) …

PoZ (Position ostensiblement Zen), jusqu’à lundi …

Et déjà dans l’opposition. Carpe diem.

./…

Mon bulletin de vote pour le #07Mai …

A mettre dans l’enveloppe, puis dans l’urne (ou pas). Et voila! 😉 …

./…

2nd tour? Désolé, je bois plus (na za’té !)…

Billet allégorie (ou Allez les gorilles), au choix. Eloko bolukakiYa ngoOyo!

Tour oyo? Bo dondwa, bino na bino, bo suana pé to mona. Je vais traduire: Cette fois ça sera sans moi, désolé, j’ai déjà donné. Oui, depuis le temps que je fais «barrage tout seul» – c’est une image-, j’ai des jours de RTT à récupérer je crois, beaucoup de jours. Si «combattre le Front national» ET (surtout) «les idées du Front national» – déjà bien en place – intéresse encore certains d’entre vous d’ici deux semaines, après la présidentielle par exemple, si ce n’est pas un CDD (combat-à-durée-déterminée), si vraiment c’est un CDI, alors vous saurez où me trouver, ici. Bien! À vous de jouer «les gens», c’est votre responsabilité. Depuis le temps qu’on (…), sous vos yeux …

Bref, Na za’téchui pas là-,  je bois plus...

./…

« Yes We #Kant! »: Bilal ou la raison critique de l’électeur de gauche…

KAnt Raison critiquePourquoi il est important pour l’électeur de (re) lire Kant? Tout simplement parce qu’il a révolutionné la philosophie en posant l’homme comme libre et responsable, grâce à la raison.

Je sais, vous n’avez pas le temps, trop compliqué me direz-vous, c’est dommage. Car, mieux que Voltaire, Hume et Rousseau, Kant a libéré la morale de la religion. Et pour l’électeur sollicité pour cette présidentielle 2017, sa relecture sera d’une grande utilité. Oui, pour plus de raison lorsque le « dimanche viendra », pour un choix fondé sur la seule raison, pour affirmer sa «liberté». Aussi, à défaut de lire Kant, je vous invite à une lecture visuelle, avec des images dedans. Back to FH2012.

Oui, des valeurs au cœur de cette campagne 2017, un contrat social, une hygiène de vie, des convictions. S’y tenir malgré les chemins de traverse de ces 5 dernières années, pour mieux se projeter dans l’avenir, c’est à dire,  – comme le dit Kant que vous refusez de lire – affirmer qu’on ne peut pas être instrumentalisé par une certaine Église médiatique, qu’on saura utiliser « la raison » pour s’élever moralement et intellectuellement pour un futur désirable. Pour David, Bilal, Benoit, pour la France, votez! C’est pour l’Égalité.

TractAppelAuVoteV4PictosFullReworkSansSoutiensWeb2

Jamais dans la tendance et toujours dans la bonne direction, Yes We Kant !

./…

 

#JeffaceLeRacisme: C’est l’histoire d’un mec, « normal », enfin presque …

Bembelly Jefface le racisme

C’est l’histoire d’un mec (…) Vous la connaissez? Non? Me dire parce que après on a l’air con. Je reprends, C’est l’histoire d’un mec (…) normal (..) enfin presque, et qui n’est pas sur le pont de l’Alma. Je sais, c’est plus rigolo quand c’est un mec « normal », mais y’a aucune raison pour que ce soit toujours les mêmes qui dérouillent

code-noir-one

C’est donc l’histoire d’un mec qui avait plein de p’tits noms: « noiraude, bamboula, négro, Guenon, sale noir Nègre! mais c’est pas une insulte hein!-, bougnoule, etc . La cour de récrée à l’école c’était son bagne. Des siècles de scarifications, toute une vie. Dans la famille du mec, son arrière-arrière-arrière-grand-père était déjà lui aussi bien entaché, pas que par des mots, marqué au fer rouge du sceau du roi de France, « la fleur de Lys », celle qui accompagnait invectives et autres joyeusetés. – Ah, ça, si on sait pas, on comprend que dalle hein!– A l’époque de l’ancêtre de notre mec de l’histoire que je vous raconte, ils n’étaient pas libres les mecs, je vous explique: ils voulaient tous se barrer chez eux en Afrique, mais s’évader d’une île ou quitter les Amériques, c’était mission impossible. Une fois rattrapés, on leur disait: « Hé Négro! viens là qu’on te fasse une fleur -de Lys-! Chosifiés, ils étaient « biens meubles » malgré eux, des objets en vente sur les places du marché, des produits d’exportation. Le Roi de France et de Navarre – un mec normal pour de vrai– avait tout bien codifié dans un bouquin de plusieurs pages, « le Code Noir ». C’était pour bien expliquer aux gens dans tout le pays que «l’ancêtre du mec de notre histoire» n’était pas comme eux. Les mecs. Et là, les gens y disent – certains d’entre vous-  « Ah ben, nous, on savait pas que c’est comme ça qu’on vous faisait avant. Et puis nous, vous savez … ». Oui je sais « sans vos lunettes », c’était avant toussa, etc . Passons. Dans la suite de l’histoire (« elle est pas finite» disait Coluche), dans la suite, y a maintenant plusieurs mecs: le mec, ses cousins et cousines  et toute la famille. Ils avaient pris une décision:

« Ok les gens, depuis le temps qu’on se prend des tartes dans la gueule, on va vous résumer la chose, vous mâcher le boulot en gros, pour bien tout visualiser, puis on passera à autre chose. Si ça peut (vous) aider ». Graver dans le marbre ce qui désormais doit s’effacer (...) Porter de façon très visible la marque des mots maux qui accompagnent nos vies. L’écrire sur nous, pas dans une langue nègre mais dans la vôtre, une lecture conseillée, pour enfin l’effacer»

Avec beaucoup de Cran, ils se sont fait des scarifications partout sur le corps pour externaliser le mal.

«Tu crois que ça va marcher? » demande le cousin du mec. « Bah, pas sûr, faut voir… ». Et si ça ne marche pas on fait quoi? « Bin, on passera au « Plan B », option machine à baffes!». Tiens, Hadama Traoré du Val d’Oise est désigné volontaire au cas où, je dis ça je dis rien. Alors? Elle « est rigolote, hein »?

Bref, c’est « l’histoire d’un mec », normal, enfin presque. Moi.

./…

Le « vrai #Macron », Pierre #Gattaz, le candidat hologramme est #EnMarche. Présidentielle.

Le Medef et la Droite Sarkozyste (avec Fillon) on savait, pour les accointances avec Emmanuel Macron, le doute n’est plus permis, l’hologramme est #EnMarche. C’est à lire dans Marianne, pour comprendre.  Si t’es de Gauche et qu’on te cause encore de « vote utile », il faut savoir une chose …

« Porter au pouvoir l’idéologie libérale, c’est valider une casse sociale qui ouvrira les portes à l’extrême-droite… »

J’ajoute: « Voter par conviction, c’est construire l’avenir ». Bref, maintenant vous savez.

./…